Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 09:00
Poupouce, ma grande soeur.

Poupouce, ma grande soeur.

Je suis née à Paris, j'y ai vécu vingt ans. Le week-end et les petites vacances, je les passais "à la campagne" à 80 km de Paris. Jusqu'à 6,7 ans, j'y jouais dans le jardin où je grimpais aux arbres pour m'y installer et lire, ou bien dans la rue, devant la maison, seule ou avec les petits voisins. Passé cet âge, je sautais sur mon vélo dès l'arrivée et fonçant dans les fondrières, je disparaissais dans les prés ou les bois du hameau, patouillant des heures au bord des mares, construisant des nichoirs de guingois, surveillant les mangeoires, explorant les carrières de sable, tapant comme une sourde sur la balle du jokari, ne revenant à la maison qu'aux heures des repas.

J'avais une grande soeur. C'était une chatte, mes parents l'avaient baptisée Poupouce. Quand je suis arrivée sur cette Terre, elle avait 5 ans. Quand elle l'a quittée, j'en avais douze et ce fut pour moi un immense chagrin.

Poupouce, elle, n'est jamais sortie de l'appartement de Paris et pas non plus de la maison de l'Oise. Maman veillait, fermait les portes, les fenêtres et parfois quand-même, lui laissait faire un tour dans la cour mais strictement tenue en laisse.

Sans doute Poupouce doit-elle à cette réduction d'espace d'avoir vécu 17 ans, ce qui était rare à l'époque. Mais, avec un petit sourire en tête, il m'arrive de me demander si mes parents m'aimaient moins que Poupouce, puisqu'ils me laissaient ainsi "vivre ma vie" et prendre quelques risques.

Je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous. Il y est question des prisons dorées peuplées d'écrans collants comme "Super nanny" et de moteurs bruyants et puants. Nous y  avons enfermé nos enfants avec les meilleures intentions du monde dont est pavé l'enfer. Certes, dans cet article, on parle surtout de l'espace urbain, mais misère de misère, à la campagne (ou ce qu'il en reste), c'est du pareil au même! Secouez-moi tout ça, les petiots! Ce qu'il nous faudrait à tous, c'est une bonne guerre des boutons!

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DAGONNEAU 28/01/2015 18:16

Ma Poupouce avait une habitude, comme j'étais très friande des deux bibliothèques qui se trouvaient de chaque côté de la cheminée 'l'une verte et l'autre rose, je restais à lire très tard dans la soirée ( flute, nous n'avions pas la télé),cette petite coquine me rapportait (en guise de cadeau) une jolie souris, qu'elle venait me déposer en trophée sur la page ouverte de mon livre!!!! Je dois dire aussi, même si ça en choque qq uns que ton papa me disais chaque soir " Tu me reveilles quand j'ai envie de faire pipi,IL faut dire que les WC secs (chiotte à secs disait-il) achetés rue "merdéric" dans le 17ème arrt. se trouvaient loin de notre grande chambre commune et que nous faisions une expédition commune! Je vous raconte plus tard la vidange de ces fameux chiottes à sec, que nous faisions tous les deux dans la rigolade à des heures où tout le monde dormait...C'est ça l'écologie!!!!!!

Jenofa 29/01/2015 20:16

Ben oui--- on y revient, d'ailleurs. C'est le nec + ultra, les toilettes sèches! Tu te rends compte un peu l'avance que nous avions, Françoise.

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.