Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2014 4 06 /02 /février /2014 09:30
Photo Jean-Louis Piquet, Berger des images.

Photo Jean-Louis Piquet, Berger des images.

ASSOCIATION I.D.E.A.L.

 

Information Défense de l’Environnement de l’Adour et du Littoral

Chemin de Matignon 64340 Boucau

Tel 05 59 64 23 03 /05 59 64 28 63

Blog : http://deal.centerblog.net/                 ideal89@wanadoo.fr

 

Communiqué de presse

Naufrage du LUNO

05/02/2014 sur la digue sud à Anglet

 

Il n’y a pas eu de victime à l’inverse du Romulus démantelé lui aussi par une terrible tempête le 12 décembre 1969 après avoir été projeté en bout de la Digue nord de l’embouchure de l’Adour à Tarnos.

 

Il y aurait, avec le Luno, selon le classique et désuet communiqué officiel très peu de pollution puisque ce cargo,  vide à l’arrivée sur le port de Bayonne, n’aurait relargué que du « gasoil » de soute.

 

Mais les innombrables promeneurs, dont beaucoup d’enfants en ce mercredi, sont allés se remplir les poumons de ces émanations sans guère de précaution comme le stipule pourtant le Code du travail en matière de risque d’exposition aux vapeurs d’hydrocarbures pour protéger la santé des travailleurs.

 

En fait de « gasoil » de soute il s’agit de fioul lourd de type PRESTIGE qui sert à faire fonctionner le moteur du navire. Produit qui a démontré sa toxicité sur nos plages.

 

Il est rapporté dans les médias que les autorités ont engagé des analyses de l’eau sur le site du naufrage. Pour nous, ces analyses doivent être représentatives de ce liquide moussant tout le long du littoral et en particulier dans ces eaux hyper polluées de l’Adour et des eaux de plage que montrent les images médiatiques et que quiconque peut apprécier à chaque tempête.

 

Ces mousses sont en partie, sans que le LUNO en soit responsable, le résultat d’un triste et pernicieux manque de traitement terrestre des pollutions et des polluants pourtant bien connus comme, par exemple, les détergents non biodégradables d’origine pétrochimique encore vendus dans le commerce du fait de la puissance commerciale des multinationales de la lessive.

 

L’occasion d’analyser ces eaux moussantes est, pour nous, une nécessité d’apprécier  les substances chimiques et radioactives en n’en restant pas qu’aux seules analyses bactériologiques pour connaitre, objectivement et de façon transparente, ce que contiennent ces eaux de plage.

 

Merci donc au LUNO de permettre d’analyser les eaux moussantes de l’embouchure de l’Adour entre Tarnos et Anglet que personne ne peut objectivement ignorer mais pour laquelle le citoyen est en droit d’être informé.

 

IDEAL                                               

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans La hargne.Muturkeria.
commenter cet article

commentaires

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.