Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 12:43
David Bowie

Look up here, I'm in heaven « Lazarus »

Une contribution de Daniel Labeyrie.

 

 

Exit les frasques... Exit les extravagances... Exit les mutations iguanesques... Tout finit en cendres... Tout se termine dans un silence d'étoile noire, un silence de trou noir dans l'infini des galaxies perdues de l'univers...

 

L'étoile de Bowie à brillé de millions de feux, partout, aux quatre coins de la planète, résonnaient ses refrains. Sa musique mutait sans cesse , laissant souvent abasourdis ceux qui l'écoutaient plus que religieusement.

 

Le monsieur cultivait l'élégance avec un naturel déconcertant mais s'amusait à brouiller les pistes avec une aisance qui n'appartenait qu'à lui.

 

Aujourd'hui nous restent une bonne poignée d'albums qui ont marqué plusieurs décennies, certains novateurs, d'autres qui ont perdu de leur éclat.

 

Le tout dernier « Black Star » est un chant du cygne magistral, une apothéose en guise d'adieu où l'homme s'est mis à nu face la mort : il aura eu dix-huit mois pour se préparer à se dépouiller de son corps.

 

Il a eu la décence de fermer la porte aux nécrophages des médias, s'enfermant dans sa solitude pour préparer ce testament musical d'une beauté glaciale tout en vivant l'épreuve de la maladie.

 

Bowie aimait la lumière de l'Ombrie en Italie, les fresques de Giotto, lisait les philosophes, n'était pas dupe de la gloire et de ses contradictions.

Sa quête de lumière faisait montre d'une exigence intérieure liée à un sens aigu de la liberté dans l'extrême solitude de l'artiste.

 

Écoutons cet album magnifique, sombre mais d'une beauté poignante.

 

Le rideau noir est tiré... Now, Bowie is in heaven...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 21/01/2016 15:50

Excellente plume de Daniel, comme d'habitude. Peu sensible, voire indifférente au travail de Bowie, je me suis penchée sur ses chansons seulement ces jours ci... Et je reste avec mes ressentis. "Beaucoup de bruit pour rien"... Et il n'en était pas dupe, lui. Qu'est ce que son art, finalement? De la com.? De la poudre aux yeux? Un échafaudage de carton pâte? De l'Illusion de ce monde ne reste q'un peu de cendre...Bowie savait. Et il nous le dit en partant.

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.