Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 14:22
Des hommes sont venus---on attend qu'ils repartent.

J' en avais déjà parlé. En 1971, Jean-Baptiste Hirigoyen, le pilotari ( champion  de pelote) à grand xistera, nous avait fait l'extrême amitié à mes copains et à moi, d'enregistrer à titre entièrement gracieux un disque au profit de notre association, Jeunes et Nature. Les musiciens et auteurs avaient également travaillé gratuitement. Les seuls frais avaient été ceux de la presse du microsillon, de la location du studio (le même que celui de Dalida mais au tarif préférentiel, rien que ça!) et de l'impression de la pochette. Malheureusement, la SACEM nous avait fait à tous bien des misères et cela s'est mal terminé. Mais c'est une autre histoire.

Il ne me reste pas un seul exemplaire de ce disque, mais je viens de retrouver les paroles de l'une des chansons. Avec un extrait de "Aux sources même de l'espérance" (Rondeur des jours) de Jean Giono que lisait Jean-Baptiste, c'était le titre phare de ce 45 tours.

Que dire de plus si ce n'est, en forme de rire jaune et d'humour noir, que les hommes en question ne sont jamais repartis? Il semblerait même qu'ils se soient multipliés. Hélas.

Sous le texte de la chanson, je recopie l'extrait du livre de Giono. Quelle merveille!

 

 

Des hommes sont venus---on attend qu'ils repartent.

 

" Nous sommes trop vêtus de villes et de murs. Nous avons construit des murs partout pour l'équilibre, pour l'ordre, pour la mesure. Nous ne savons plus que nous sommes des animaux libres. Mais si l'on dit :fleuve ! ah ! nous voyons : le ruissellement sur les montagnes, l'effort des épaules d'eau à travers les forêts, I'arrachement des arbres, les îles chantantes d'écume, le déroulement gras des eaux plates à travers les boues des plaines, le saut du fleuve doux dans la mer...

Le monde! Nous n'avons pas été créés pour le bureau, pour l'usine, pour le métro, pour l'autobus; notre mission n'est pas de faire des automobiles, des avions, des canons, des tracteurs, des locomotives; notre but n'est pas d'être assis dans un fauteuil et d'acheter tout le blé du monde en lançant des messages le long des câbles transocéaniques. Ce n'est pas pour ça que notre pouce est opposable aux autres doigts. Tout ce qui travaille dans notre faux monde est réclamé par nos pantalons, nos vestes, nos robes, nos souliers, nos chapeaux. Nos pieds veulent marcher dans l'herbe fraîche, nos jambes veulent courir après les cerfs, et serrer le ventre des chevaux, battre l'eau derrière nous pendant que nous écarterons le courant avec nos bras. Par tout notre corps, nous avons faim d'un monde véritable. (...)" Jean Giono, Rondeur des Jours.

"La nature, ici, en France, n'existe plus".

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.