Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 23:00
17109850M.jpg

Le 19 Décembre, 2007,  sortie dans les salles du film de Laurent Charbonnier "Les animaux amoureux".
D'ici cette date, de nombreuses avant-premières sont distillées ça et là dans l'Hexagone.
Et d'ores et déjà, il est possible de se procurer dans les magasins "Nature et Découvertes" le CD audio du film. On peut lire sur la jaquette "Entrez dans l'intimité des animaux pendant leurs parades nuptiales---
Vous serez surpris, émus et conquis par leurs chants d'amour à l'état sauvage"----
La réalisation du disque a été confié à mon ami Philippe Barbeau et à sa compagne Martine Todisco à qui l'on doit aussi, entre autres ( de très nombreuses autres), les prises de son de "Le Peuple singe", "Microcosmos, le Peuple de l'Herbe" et "Le Peuple Migrateur".
Voilà. Je voulais vous dire ça. J'ai écouté le CD qui m'a bouleversée. J'irai voir le film, moi qui ne suis pas retournée au cinéma depuis le Peuple Migrateur, excepté pour "The Navigators " de Ken Loach, mais c'était très vite après et parce que ma fille avait beaucoup insisté.
Bon, rapidement---- Philippe, je l'ai connu en 1968 (un hasard----) au Jardin des Plantes de Paris, dans les locaux de la SNPN (Société Nationale des Sociétés de Protection de la Nature), une association née ---au 19ème siècle. Et il y en a qui se demandent encore aujourd'hui si cela vaut vraiment la peine de se torturer les méninges pour penser à fermer le robinet ou éteindre la lumière avant de sortir----
Depuis, notre bande de copains s'est dispersée de par le vaste monde. Dispersée géographiquement, oui, mais pas seulement. Par les activités, par les engagements aussi. Certains défendent la nature, celle du dehors et la leur, dans le cadre de leur profession. D'autres, dans le mouvement associatif. D'autres en politique. Certains marient tout ceci dans leurs existences. Toutes les combinaisons sont possibles.
Quoiqu'il en soit, j'entends encore Philippe déclarer un certain mois de Mai 68, en arrivant au Muséum d'Histoire Naturelle "Je sors du Métro Jussieu. Il y avait tout plein d'ornithologues en bleu marine, avec des casques et la parabole au poignet".
Je l'entends aussi, mais c'est  bien plus récent, me dire au téléphone, des tas de choses pas très amènes au sujet des Verts et de leurs têtes de proue. Certaines de ces critiques me semblent fondées. D'autres, non.
Qu'importe---
nous nous battons pour le même idéal. Nous le faisons de manière différente, c'est tout.
Philippe et Martine sont mon frère et ma soeur spirituels. Nous avons en commum le même amour pour Jean Giono, Romain Gary , Marguerite Yourcenar, Théodore Monod, François Terrasson et quelques autres. Nous nous sommes, adolescents, un peu accrochés parfois  au sujet de la primauté philosophique de Robert Hainard ou Bernard Charbonneau, mais aujourd'hui, je ne suis pas bien certaine qu'au milieu du lit, la rivière soit si profonde.
Bref, Martine et Philippe, je les aime. Que ce soit dit. C'est dit.

On le sent bien, ces derniers temps, n'en déplaisent à tous les "spécistes", religieux ou matérialistes,  qui ne reconnaissent de droit à l'existence qu'à l'Homme (le niant donc dans son idendité puisque niant  la part animale qui est en lui)  et considèrent les espèces animales comme quantité négligeable, notre époque est en train de faire tomber une à une les frontières artificielles entre l'être humain et l'animal. "L'Homme n'est pas le seul animal animal à penser mais il est le seul à penser qu'il n'est pas un animal", écrit Pascal Picq. Et ce ne sont ni Bernard Werber ni Boris Cyrulnik qui le contrediront.

"Tout être obéit à la chimie des passions,
Chacun choisit le parfum d'autrui qui l'enivre
L'enchantement se perpétue,
Les Générations succèdent aux générations,
Les nouveaux-nés remplacent ceux qui ont épuisé leurs provisions d'énergie
Les destinées se croisent., aucun mystère ne sera jamais résolu.
Mais les yeux des amoureux se parlent 
Et dans ceux de l'enfant se lit l'espoir de la mère"---

Yves Paccalet pour "Les animaux amoureux".

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Pour répondre à ta quesion le plus franchement du monde, Laurent, je pense que non.<br /> Mais moi qui bataille depuis quarante ans pour la faire naître, cette conscience écolo, je te répondrai "Dis, qu'est-ce quui peut bien lui donner naissance et la développer, la conscience écolo?". Toi aussi, j'imagine que si tu le savais, tu mettrais immédiatement en pratique.<br /> Pour moi, une conscience dans le sens le plus dense, le plus lourd, le plus profond du terme ne peut naître par la peur, par le raisonnement intellectuel et vénal. Elle ne peut non plus s'épanouir dans ces bains là. Elle ne peut exister que par l'amour et l'émerveillement. Ce type de films peut sans doute y concourir.<br /> Et puis,quand on est, comme toi et moi, en permanence dans ce combat là, on peut aussi, de temps à autres, se laisser aller à vivre les choses à titre gracieux, sans en attendre un résultat concret et immédiat pour le combat que nous menons. Non?<br /> Je ne suis pas du tout cinoche, mais alors, pas du tout. Pourtant, il m'arrive de penser que certains films peuvent être comme certains livres, rester tapis en nous à l'état de veille pendant plus ou moins longtemps et fleurir comme ça, tout à coup, à l'occasion d'une rencontre, d'une phrase entendue, d'une certaine lumière au dessus des roselières.<br /> En 2000, Philippe était venu à Donibane Garazi pour présenter "Le peuple migrateur". Après la projection, les gens lui ont posé des tas de question.<br /> Malheureusement pas celle-là.<br /> Alors, peut-être faudra-t-il renouveler l'expérience. Ca me donnerait, de +, une occasion de vider un godet avec lui. Et avec Martine, of course.
Répondre
L
Oui en ce moment et cela depuis quelques années, ça ne manque pas les films qui montrent la nature. Mais est-ce que les gens regardent cela différemment qu'ils regardent Ushuai, ou je ne sais quel autre reportage TV ?<br /> Ets-ce que ces films developpent vraiment une conscience écolo ?
Répondre
M
très sensible et très active Jenofa, merci pour toutes ces idées et informations <br /> c'est sûr,je vais aller voir ce film quel dommage de ne pas pouvoir le faire avec toi et ta fille<br /> michèle
Répondre

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.