Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 17:56

mmm-010.jpg

 

mmm-008.jpg

 

mmm-005-copie-1.jpg

 

mmm-007.jpg

 

printemps-2009-012.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Au jour le jour. Egunean---
commenter cet article

commentaires

Topa 25/04/2010 18:53


C'est peut-être ce que les Surréalistes appelaient le "hasard objectif"...


Jenofa 25/04/2010 18:42


Est-ce un signe si l'article publié hier sur ton blog se nomme "Plus rond"? http://jenolekolo.over-blog.com/ext/http://biloba.over-blog.com/


Topa 25/04/2010 17:18


Clin d'oeil pour clin d'oeil, voici ma contribution (ici, la glycine n'est pas encore fleurie...) :

La terre
comme un jardin
pour tout le monde

La terre
comme une boule
enfin ronde
une véritable
boule d'amour

Est-ce que
ça peut
sphère ?

(extrait des "Jardins du bout du monde",
éditions Corps Puce.)


Jenofa 25/04/2010 16:26


As-tu entendu ce texte de Vian dit par Pierre Brasseur? Superbe! On le trouve sur internet.
Perso, j'ajouterai "Je voudrais pas crever sans avoir passé une année entière sans mettre le nez hors de mon lopin de terre". C'est mon côté Giono.
J'aime cette chanson de Cabrel:


Il rêvait d'une ville étrangère,
Une ville de filles et de jeux.
Il voulait vivre d'autre manière,
Dans un autre milieu.
Il rêvait sur son chemin de pierres,
"Je partirai demain, si je veux,
J'ai la force qu'il faut pour le faire
Et j'irai trouver mieux"

II voulait trouver mieux
Que son lopin de terre,
Que son vieil arbre tordu au milieu,
Trouver mieux
Que la douce lumière du soir près du feu,
Qui réchauffait son père
Et la troupe entière de ses aïeux.
Le soleil sur les murs de poussière,
Il voulait trouver mieux.

Il a fait tout le tour de la terre,
II a même demandé à Dieu,
II a fait tout l'amour de la terre,
II n'a pas trouvé mieux.
Il a croisé les rois de naguère,

Tout drapés de diamants et de feu,
Mais dans les châteaux des rois de naguère
Il n'a pas trouvé mieux...

Il n'a pas trouvé mieux
Que son lopin de terre,
Que son vieil arbre tordu au milieu,
Trouver mieux que la douce lumière du soir
Près du feu,
Qui réchauffait son père
Et la troupe entière de ses aïeux.
Le soleil sur les murs de poussière,
Il n'a pas trouvé mieux...

Il a dit "Je retourne en arrière,
Je n'ai pas trouvé ce que je veux"
Il a dit "je retourne en arrière
Il s'est brûlé les yeux.
II s'est brûlé les yeux,
Sur son lopin de terre,
Sur son vieil arbre tordu au milieu.
Aux reflets de la douce lumière
Du soir près du feu,
Qui réchauffait son père
Et la troupe entière de ses aïeux.
Au soleil sur les murs de poussière
Il s'est brûlé les yeux.


le babel 25/04/2010 14:48


Je voudrais pas crever
Avant d'avoir connu
Les chiens noirs du Mexique
Qui dorment sans rêver
Les singes à cul nu
Dévoreurs de tropiques
Les araignées d'argent
Au nid truffé de bulles
Je voudrais pas crever
Sans savoir si la lune
Sous son faux air de thune
A un coté pointu
Si le soleil est froid
Si les quatre saisons
Ne sont vraiment que quatre
Sans avoir essayé
De porter une robe
Sur les grands boulevards
Sans avoir regardé
Dans un regard d'égout
Sans avoir mis mon zobe
Dans des coinstots bizarres
Je voudrais pas finir
Sans connaître la lèpre
Ou les sept maladies
Qu'on attrape là-bas
Le bon ni le mauvais
Ne me feraient de peine
Si si si je savais
Que j'en aurai l'étrenne
Et il y a z aussi
Tout ce que je connais
Tout ce que j'apprécie
Que je sais qui me plaît
Le fond vert de la mer
Où valsent les brins d'algues
Sur le sable ondulé
L'herbe grillée de juin
La terre qui craquelle
L'odeur des conifères
Et les baisers de celle
Que ceci que cela
La belle que voilà
Mon Ourson, l'Ursula
Je voudrais pas crever
Avant d'avoir usé
Sa bouche avec ma bouche
Son corps avec mes mains
Le reste avec mes yeux
J'en dis pas plus faut bien
Rester révérencieux
Je voudrais pas mourir
Sans qu'on ait inventé
Les roses éternelles
La journée de deux heures
La mer à la montagne
La montagne à la mer
La fin de la douleur
Les journaux en couleur
Tous les enfants contents
Et tant de trucs encore
Qui dorment dans les crânes
Des géniaux ingénieurs
Des jardiniers joviaux
Des soucieux socialistes
Des urbains urbanistes
Et des pensifs penseurs
Tant de choses à voir
A voir et à z-entendre
Tant de temps à attendre
A chercher dans le noir

Et moi je vois la fin
Qui grouille et qui s'amène
Avec sa gueule moche
Et qui m'ouvre ses bras
De grenouille bancroche

Je voudrais pas crever
Non monsieur non madame
Avant d'avoir tâté
Le goût qui me tourmente
Le goût qu'est le plus fort
Je voudrais pas crever
Avant d'avoir goûté
La saveur de la mort...

Boris Vian


Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.