Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 17:45

 

 

Une contribution de Gilles Marchal.

         La défense des animaux, ce n’est pas trop mon truc, trop naïf peut-être ; trop égoïste sûrement ; trop vieux, de toute évidence. Mon écologie s’arrête à la sympathie que j’éprouve pour toute forme de vie exceptée homo sapiens sapiens en réunion. Je suis un agoraphobe bâté. Ma bébête à moi, c’est le croco et particulièrement mon pote, crocodylus niloticus .

Marre des docs scénarisés, marre des scènes (toujours les mêmes, volées copiées resservies) de ces monstres antédiluviens, vieux de 200 millions d’années, qui ont vu Jurassic park et connu Spielberg. Mon niloticus à moi est un flemmard, un siesteux affirmé mais sûrement pas un monstre assoiffé de sang ‘froid’.

         Comprenez-moi, faut bien que ça bouffe…Le croco est avant tout une proie, et ce, de l’œuf jusqu’à l’âge de 7 à 8 ans. Je ne parlerai pas de son principal prédateur, on verra ça plus tard.

A noter que chez les reptiles, maman croco est la seule à s’occuper de ses mioches. Elle aide à l’éclosion, casse les œufs récalcitrants, ferme son repli gulaire et emporte sa couvée jusqu’à l’eau. Une crèche existe chez les crocos et il arrive qu’une femelle ait sous sa garde une cinquantaine de merdeux couineurs. Pépère est avant tout piscivore, et puis, quand il commence à mesurer ses 3 – 4 mètres (croissance de 5 à 8 cm par an) et peser sa demi-tonne sur la balance, il ne dédaigne pas la barbaque saignante.

         Certains grands crocos ne bouffent que deux fois par an ; ils attendent simplement la migration des gnous. En plat du jour, les ongulés ; (ongulé toi-même)mais aussi les zèbres de plaine qui voyagent avec leur potes ruminants.

         Le gnou est un excellent nageur et pas plus idiot que vous et moi, mais comme on a l’habitude de voir sur les docs, toujours les mêmes, avec le chemin de passage défoncé par la boue, le nombre important de bêtes qui veut traverser et la panique que les chutes entraînent, on a décidé que le gnou était con comme une bitte. (d’amarrage bien sûr) A ce propos je voudrais vous faire remarquer que les mouvements de foule sont responsables d’un nombre incroyable de morts donc tacet nous sommes au moins aussi cons que les gnous.

         En revanche le zèbre ne traverse que rarement en même temps que l’immense troupeau, ce qui ne l’empêche pas d’être parfois attaqué et tué par mon copain crocodylus.

Pourtant, l’âne rayé, comme le nomme les africains, qui le voient noir avec des rayures blanches, a développé au cours des millénaires un système de défense assez insensé. Si le croco l’attaque sur l’arrière, la ruade peut le mettre ko mais si la mâchoire saisit un membre postérieur, le zèbre se retourne et lui mord… l’œil.

         C’est imparable, le vilain sac lâche sa proie qui peut ainsi regagner la rive en espérant que la morsure ne soit pas trop grave. Ce serait trop bête de jouer les Moïse pour se faire bouffer pas les lions. Et là, la nature n’a pas prévu de système à la mord-moi-l’nœud.

Je tiens ce fait pour authentique.A bientôt.

        

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Gilles Marchal
commenter cet article

commentaires

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.