Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 10:00

 



 

Elégie à deux malandrins.

Une contribution de Daniel Labeyrie.

 

Chapeau messieurs, quelle discrétion, quand vous commîtes votre larcin à mon insu dans le train à quai en gare de Lisbonne à la faveur d'un bref

déplacement aux toilettes.

         Me délestant de mon modeste  sac  pesant un âne mort, vous avez pleinement contribué au confort de mon retour au bercail même si la pilule me fut vraiment très amère sur le moment.

 

                  Je voudrais vous remercier pour votre subtile discrétion mais également pour ne m'avoir ni molesté, ni agressé, m'évitant ainsi tout stress et toute montée de tension préjudiciables à ma santé et à mon équilibre; vous auriez probablement gâché ma nuit en couchette, ce qui ne fut point le cas.

         Quelques minutes avant les faits, j'avais déjà repéré vos deux visages vaguement patibulaires mais tout de même légèrement inquiétants; j'avoue  que l'insouciance du voyageur vous permit la réussite parfaite de votre exploit.

 

         Je souhaite que le petit  tas de linge sale ne rebutera pas trop vos narines et que vos épouses nettoieront cela sans ronchonner.

         Faites bon usage du beau pantalon neuf que je n'eus pas l'occasion d'étrenner: je vous conseille de vous en vêtir lors d'une prochaine fête de famille.

En ce qui concerne le beau pyjama marron écureuil , il vous sera très confortable pendant les nuits hivernales; quant à la belle chemise portugaise, hélas très défraîchie elle retrouvera, enfin, un buste d'origine après trois ans d'exil sur un corps étranger.

         La paire de chaussons élimés n'est guère confortable: prenez garde de ne pas glisser sur les carreaux mouillés de votre cuisine : une chute pourrait avoir pour conséquence de vous immobiliser,  réduisant  ainsi à néant votre gagne-pain.

 

         Si vos enfants sont enrhumés, munissez-les de mouchoirs en papier avant de se rendre à l'école: la réserve devrait suffire pour quelques jours.

 

         Le petit pot de miel de fleurs de montagne devrait adoucir vos gorges desséchées par les fuites rapides à l'issue de vos rapines.

 N'hésitez pas à user du petit sachet de piment fort de qualité première: vos épouses  sauront doser parfaitement cette épice dans un gratin de morue.
         Dégustez, tout en ayant une aimable pensée pour le gourmand qui sommeille en moi, les exquises « queijadas » et les succulents « bolos de amor » à la cannelle, célèbres pâtisseries lusitaniennes de Lisboa.

Cette fois-ci, veuillez m'en excuser,  je n'ai pas laissé la moindre piécette, le moindre petit billet qui vous eussent permis de boire  tranquillement une bière, voire de partager une bouteille de porto avec vos acolytes du pittoresque quartier d'Alfama, que Dieu me pardonne pour ce manque de générosité à votre égard.

Messieurs les monte-en-l'air, les temps sont difficiles, j'en conviens, surtout, ne prenez pas de risques inutiles car vous avez des bouches à nourrir... Les caméras de surveillance pleuvent à tous les coins de rue, sans parler des policiers qui arpentent tous les lieux publics , mon Dieu, quelle époque!

 

 

 

                                                                                                                                                                                     

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jeno l'écolo 15/03/2011 22:50


Martine, le retour!


martine caplanne 15/03/2011 22:32


J'en apprends de belles en rentrant de Suisse.
Bravo Daniel pour ta lettre à la Brassens. Superbe philosophie que j'aimerais bien avoir aussi !!!
bises
Martine


Jeno l'écolo 13/03/2011 12:08


Eh, Daniel, t'envole pas trop haut, quand-même! Reste avec nous!


daniel 13/03/2011 09:20


entre Brassens et Pessoa je me sens en excellente compagnie au son de la guitare portugaise avec un petit nuage de saudade:merci aux fidèles lecteurs qui m'encouragent à taquiner la plume avec
délectation même si la plume apris la forme d'un clavier mais peut importe le clavier pourvu qu'.....


Topa 13/03/2011 07:54


Entre Brassens et Pessoa, Daniel trace son chemin...


Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.