Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 19:00

Holzarte.JPG

9 octobre 88. Sur la passerelle d'Holzarte (Larrau) lors d'un rassemblement contre le projet  de micro-centrale. Projet  réalisé depuis, mille fois hélas.

 

SEPANSO : des microcentrales inutiles ……sauf pour les spéculateurs du privé

Toute honte bue, le groupe de pression de l’hydroélectricité  privée, appuyé par quelques élus se présente comme  la victime sacrifiée sur l’autel du Grenelle de l’environnement. Ces spéculateurs de l’énergie prétendue verte  voudraient massacrer  jusqu’au dernier ruisseau de la vallée d’Aspe. En réalité c’est 85 % des cours d’eau pyrénéens qui sont  déjà impactés par l’hydroélectricité ! C’est bien la nature qui est victime de ces multiples accaparements qui ne produisent pas d’emploi et ne résolvent pas le problème énergétique. Les microcentrales travaillent au fil de l’eau et ne sont pas la solution pour les heures de pointe. La production de ces  microcentrales est très facilement compensable par des économies d’énergie. Sait-on, par ailleurs, que 30 % de l’eau des grands barrages des Pyrénées est gaspillée, détournée,  pour servir la culture du maïs  irriguée ? Or, l’hiver, on a besoin de turbiner cette eau  qui fait défaut. C’est un manque à produire  considérable. C’est dans l’optimisation des grands barrages  que l’on peut trouver un supplément d’énergie. C’est ce qu’écrit le Grenelle. L’eau n’est pas une marchandise mais un patrimoine commun de l’humanité.

Juridiquement, ce lobby a tout faux et se trouve dans une impasse. La Directive EAU de l’Europe interdit de dégrader  les cours d’eau. Or, mettre 90% de l’eau d’un ruisseau  identifié comme « en très bon état » pour la mettre en tuyau, c’est à coup sûr  devoir le « déclasser ». C’est réduire de 70% le nombre de poissons ! C’est  désormais impossible, illégal ! Ces gens qui prennent la posture de défendre  le prétendu  « petit », en l’occurrence SHEM-SUEZ et  SERRY et  le savent.

Aujourd’hui, ce groupe de pression veut faire croire à l’opinion  que le classement de ces cours d’eau  serait sorti arbitrairement d’un chapeau. Rien de plus faux car les industriels et les élus ont participé  pendant des années avec leurs représentants à l’élaboration du Schéma d’Aménagement et de Gestion  de l’Eau, le SDAGE et aussi dans de multiples instances nationales et européennes où ils sont davantage représentés que les écologistes !

Doit-il y avoir une mutualisation pour que des collectivités situées en zone Natura2000 ou autre puissent être aidées par la solidarité nationale ? A cela nous répondons OUI. Mais pour ce faire il faut être  crédible. Et Monsieur Jean Lassalle  nous injurie mais  le bilan de l’IPHB, Institution patrimoniale du Haut Béarn qu’il présidait,  coûtait jusqu’à  un million d’euros  par an au contribuable sans pour autant sauver l’ours.

Michel Rodes

Président Sepanso-64

Membre du Comité national de l’eau

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.