Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 08:00

 

 


 

 

 

Une contribution de Daniel Labeyrie.

 

 

                                               Ma religion est celle de l'amour de l'oiseau

                                                                Gilles ELBAZ

 

 

 

                        A la première lueur blafarde d'un petit matin grisailleux, je t'ai aperçue , perchée sur la ramure la plus élevée d'un conifère. Interpellé par tes trilles,

j'ai levé la tête  et toi, la grive,

tu t'égosillais merveilleusement dans la cité encore endormie.

 

                        La tête haute, tu chantais  pour annoncer l'imminence de la venue du printemps à deux pas des barres d'immeubles en plein coeur de la ville; ton  chant résonnait sur les murs de béton comme un anachronisme rassurant.

 

                        Pas le moindre humain ne semblait entendre ta mélodie et , malgré l'absence d'auditeur, tu poursuivais ton concert , arborant ton poitrail moucheté à mon regard étonné. Dans les rares jardins alentour, quelques merles étaient en résonance avec toi mais, au sommet de ton arbre, 

tu chantais  tout seule la vie avec une dignité déconcertante.

 

                        Si le chant des oiseaux  se perd dans le tumulte ambiant , se noie dans l'indifférence, qui osera s'arrêter dans sa course infernale pour faire sien un hymne

 à la beauté et se laisser pénétrer par quelques volutes sonores apaisantes ?

 

                        Je doute que tu m'aies remarqué au pied de cet arbre quelconque,

 parfois visité par une corneille braillarde et querelleuse.

 

            Chère grive musicienne quand le jour se sera levé, lorsque le soleil aura mis en couleur le paysage urbain qui t'entoure, en quelques battements d'ailes,

 tu regagneras discrètement ton nid, ton modeste territoire inconnu pour

 subvenir aux besoins de quelques oisillons gourmands.

 

            La rumeur de la ville reprendra ses droits mais demeurera en moi ces quelques minutes fugitives  où le chant d'une grive a éclairé les gris de l'âme

d'un petit matin tristounet.

 

 

Daniel LABEYRIE

Partager cet article

Repost 0

commentaires

babou 16/04/2011 10:14


coincer la bulle en écoutant la grive!!!Faire des bulles de savon et laisser la bouteille de bière chez le marchand


Jeno l'écolo 14/04/2011 14:44


Le phénomène dont je te parle là avait bien duré plus de deux heures. Ma maman était encore en vie et s'en étonnait. C'était il y a au moins 15 ans.


Jeno l'écolo 14/04/2011 14:43


Moi, ça fait longtemps que je suis sortie de ma période bière, je ne supporte plus les bulles.


Dupdup 14/04/2011 14:37


Oh, je sais pour les imitations, j'entends la grive tous les jours et en ce moment, celle qui vient chanter le soir au-dessus de ma tête quand je suis en forêt en train d'observer les blaireaux,
imite ce que je pense être le chant d'une hypolaïs ictérine. C'est juste parce que je n'avais jamais entendu une grive imiter un oiseau qu'il vient juste d'entendre et lui répondre pendant des
heures (d'autant que l'imitation de la charbonnière me semble très rare). Finalement, ce n'est pas toi qui abuses de la bière, c'est peut-être elle et l'alcool lui permet alors de faire des
prouesses !


Jeno l'écolo 14/04/2011 14:21


Wikipedia :

"Le chant de la grive musicienne est très complexe : un motif simple, sifflé trois ou quatre fois, puis un autre et encore un autre, avec parfois des imitations du chant d'autres espèces : "Pii-èh
pii-èh pii-èh" puis "Kvièt kvièt" suivi de "Pii-èh pii-èh pii-èh", "Trruy trruy trruy, codidio codidio". Pour corser le tout, la grive musicienne imite très bien la fauvette des jardins et d'autres
encore. Il faut écouter attentivement l'imitation pour détecter une pause ou un son anormal qui désigne alors la grive !"


Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.