Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 13:29

 

 

 

Association I.D.E.A.L
Information Défense de l’Environnement de l’Adour et du Littoral
Rue de Matignon 64340 BOUCAU Tel : 0559642303//64 Avenue Lénine 40220 TARNOS Tel 0559642863
Communiqué de presse du 18 / 02 /2012
Nouvelle mortalité de poissons sur l’embouchure de l’Adour

 

Depuis quelques jours sont apparus des poissons morts, échoués sur les rives de l’embouchure
de l’Adour et vraisemblablement sur les fonds du fleuve.
Cela concerne une catégorie particulière, les orphies ou poisson-aiguille.
Ce nouvel épisode de mortalité rappelle celui d’octobre 2008, d’une plus grande ampleur, car
touchant plusieurs catégories de poissons du fleuve sur le long de l’estuaire, depuis
l’embouchure de l’Adour jusqu’au niveau d’Urt.
La réponse des autorités, en appui des observations scientifiques selon elles, a été des plus
vague à l’époque…et puis le temps a passé avec ses épisodes de pollutions accidentelles et
permanentes.
A tel point que les mêmes autorités préfectorales ont agi, de leur prérogative régalienne, en
prenant des dispositions radicales dans le cadre d’un arrêté interpréfectoral 40 & 64 du 9
septembre 2011, interdisant la commercialisation et la consommation d’anguilles et d’autres
poissons de l’Adour et des Gaves pour cause d’imprégnation de leurs chairs aux
polychlorobyphéniles ou PCB (et certainement quelques autres molécules méchantes en plus,
ndlr).
Cela est très bien sauf que les autorités n’ont pas annoncé leur détermination à identifier les
auteurs de ces rejets criminels qui sont pourtant connus puisque d’origine industrielle et ou
d’utilisation non maîtrisés de ces produits industriels et que des sanctions exemplaires pour
atteinte à l’écosystème fluvial n’ont pas été prononcées.
Les autorités contrôlent… et ne font que constater les dégâts écologiques et sanitaires qui
s’accumulent dangereusement pour en arriver à cette décision dramatique en 2011.
On ne peut plus consommer le poisson de l’Adour et des Gaves !
Vive le progrès productiviste.
A quand l’interdiction de consommation des poissons du littoral ?
Le cadavre des orphies sont, au-delà d’un épisode cruel pour cette espèce, un nouveau signal
d’alarme de ce qui se passe dans les eaux de l’Adour et que l’oeil humain ne peut apprécier
directement. Les autorités devraient jouer la transparence sur les causes de cette mortalité qui
pourraient être naturelle (choc thermique des eaux) ou artificielle (maladies…).
Il devient urgent que soient mobilisés et mis en oeuvre les moyens matériels et humains de
surveillance de nos écosystèmes en même temps que la mise en place des technologies
propres qui évitent tout rejet dans les milieux naturels, eau, air sols car il en va de notre santé
et de notre environnement et de plus font appel à des emplois qualifiés non délocalisables.
Bayonne le 18 02 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Au jour le jour. Egunean---
commenter cet article

commentaires

jenofa 18/02/2012 16:35

Petit canaillou, va! J'ai reçu le communiqué comme ça, je l'ai copié. Quand je me suis aperçu de la coquille, j'ai changé le titre. Et tu ne t'es même pas aperçu! Pfffffff! Dis-don, je vois que tu
vas mieux, toi!

ROMANN 18/02/2012 16:30

triste à dire mais maintenant même les poissons morts meurent !!!...

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.