Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 15:48

 

 

"Des arbres dont on a coupé tous les membres, il n'en reste que le tronc mutilé. Chaque amputation a laissé une trace ronde de cicatrice sèche. Au pied, quelques branches encore, avec les autres. On a fait des fagots. Et ce carnage n'impressionne pas: aucune plaie ne saigne. D'autres branches poussent avec une nouvelle force. Méfions-nous. Il y a des hommes, dont je suis, qui exagèrent la sensibilité des arbres".

Jules Renard

 

Pour accompagner  ces quelques phrases de Jules Renard, une illustration de Prunelle :

http://prunodagen.free.fr/bio.html


 

-cid_1C41A8E3-A909-481E-BE1E-15B41419CE2A.jpg

 

Prunelle dit d'elle même qu'elle est l'une de ces femmes "qui exagèrent la sensibilité des arbres"; Tant mieux, Prunelle, cela vaut mieux que de la nier.

 

L'oeuvre ci-dessus fait partie de la série "Silence"

"Ils portent de lourds ornements, 
divines parures protectrices
véritables talismans
Ils découpent leur monde pour construire ce masque qui leur voile la face 
puis attendent aveuglement une réponse du dieu qu'ils ont créés.
Ils portent une nudité fragile, 
vulnérables être noyés d'immensité.
Ils portent le masque de la stérilité qu'il ont engendrée."
Prunelle

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Célébration de l'arbre
commenter cet article

commentaires

jenofa 24/01/2011 12:28


Prunelle, s'il te rend ton merci, tu m'appelles?


Prunelle 24/01/2011 09:58


merci Jules Renard !


JENOFA 23/01/2011 00:10


à Maryse---
de mémoire:
"et ton ample crinière plus du soleil d'été ne rompra la lumière"


Patricia 22/01/2011 20:48


Je fais aussi partie de cette communauté qui exagère la sensibilité des arbres.
Belle illustration de Prunelle, beau texte aussi, ainsi que celui de Jules Renard.
Merci Jenofa.


maryse moussaron 22/01/2011 20:00


bonsoir et merci pour ce bel article. Je fais aussi partie de cette... tribu "qui exagère la sensibilité des arbres" et
de mon école primaire j'ai gardé en mémoire ce magnifique poème de Ronsard "Contre les bûcherons de la forêt de Gâtine" : Ecoute bûcheron, ce ne sont pas des bois que tu jettes à bas,
ne vois-tu pas le sang, lequel dégoutten à force, des nymphes qui vivaient dessous la dure écorce.
Sacrilège meurtrier ! si on pend un voleur pour piller un butin de bien peu de valeur,
Combien de fers, de feux, de sang, mérites-tu, méchant,
Pour tuer nos déesses....
Forêt, haute maison des oiseaux bocagers,
plus le cerf solitaire ni le chevreuil léger ne paîtront sous ton ombre légère....."

Cité de mémoire..... ma mémoire cale ici....

Plus de 1000 platanes (malades du chancre doré nous dit-on)
vont être (et sont en train d') abattus le long du canal du midi....

triste, triste est mon âme.

Bien cordialement à vous . Maryse


Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.