Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 20:26

 

 

 

Une contribution de Gilles Marchal.

Les serpents attirent autant qu’ils effraient. Ils exercent par leur forme une sorte de fascination. Comment cette bête magnifique, âgée de 150 millions d’années a-t-elle pu muter en injure communiste ? 

Il y a de par le monde, 3.000 espèces de serpents dont la majorité mesure moins d’un mètre ; en outre, la quasi totalité de ces reptiles est inoffensive.

La stratégie commerciale des documentaires animaliers a bien pigé que le téléspectateur, toujours en quête de peurs troubles et de gigantisme fantasmatique, marque son intérêt pour le plus gros – le plus grand – le plus dangereux – le plus féroce – çui ki fait l’plus peur… du MONDE.

En exagérant leur taille et leur poids, en mettant la morsure et la constriction comme conclusions létales, les commentaires de ces docs ont atteint un tel point d’abus que s’en est parfois ridicule.

C’est ainsi que l’anaconda géant (Eunectes murinus) dont la longueur record est de 8 mètres, s’est vu attribuer un 18 mètres, capable d’étouffer un hippopotame. Je vous entends déjà : ‘un hippopotame en Amérique du Sud, ha ha ha, ouh le crétin !’

Bah oui peut-être mais le vrai crétin, c’est Pablo Escobar, qui a eu la bonne idée d’en importer kek z’uns en Colombie, pour son zoo personnel, et qu’aujourd’hui on ne sait plus quoi en faire.

         A l’inverse, le ‘serpent minute’ vous fait passer de vie à tripoux en 1 minute. Autant vous déplacer avec un centre anti-poison sur le dos, sinon kapout… Il s’agit en réalité d’une légende ; ce monstre de 10 cm, également nommé ‘serpent des bananiers’ attend sournoisement votre passage, se laisse tomber sur votre tête et clac ! La vérité est qu’il vaut mieux ne pas stationner sous un bananier ; c’est lourd un régime de bananes, 20 kg ; le pire c’est que non seulement vous ne les perdez pas, mais vous les prenez au contraire sur la tronche.

Le cobra à lunettes (ophiophagus Afflelous) tient son nom d’une vague paire de binocles qui se dessine sur son capuchon lorsqu’il est excité ou en colère. On le voit souvent avec son charmeur qui vit à ses crochets. Il convient de dénoncer l’escroquerie de ces joueurs de pungi qui font croire au touriste benêt que le serpent lui obéit au doigt ( ? ) et à l’œil. Mais le cobra, (Najus Beethovenus)  est sourd comme un pot. En revanche, grace à ses fossettes thermosensibles, il peut détecter tout ce qui passe à sa portée et en calculer la distance. Le hic, c’est que pour ce faire, il faut que sa mâchoire inférieure soit en contact avec le sol.

Ah bon ? Mais alors comment ki fait le fâkir pour que le reptile ondule de la toiture ?

Eh bien c’est très simple. Il bat la mesure avec son pied et provoque ainsi les vibrations qui invitent le cobra à se dresser sur sa queue (je sais, n’essayez pas chez vous) et lorsque la pôv bête aperçoit l’abruti qui fait des gestes de son flutiau, il se met en position d’attaque et gonfle son capuchon parce qu’il a peur. Eh oui il a peur et il a raison ; non parce que le charmeur joue comme un cochon, il pourrait tout aussi bien s’essayer au trombone à coulisses, mais parce qu’on a pris soin de lui percer sa glande à venin et pour faire bonne mesure, lui extraire ses crochets. Résultat, le cobra meurt dans les deux mois, et le fâkir, à dada sur son tapis à clous, va en chercher un autre qui subira le même sort.

Moralité, essayons de sauver le serpent à lunettes avant qu’il nous fasse un cobra d’honneur… pour l’éternité. La prochaine fois, je vous parlerai du crotale de Chavignol.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Gilles Marchal
commenter cet article

commentaires

jenofa 19/05/2012 11:41

Les bras m'en tombent des mains, Topa!

Topa 19/05/2012 07:38

"Elle avait la main froide comme celle d'un serpent."
(Ponson du Terrail)

Brigitte Fraval 17/05/2012 15:58

Et Chavignol pour son crottin!

Jeno l'écolo 17/05/2012 15:44

Et foutons la paix aux serpents!
Au passage,et ça n'a rien à voir, j'espère qu'Enrico Macias ne nous demandera pas de droits d'auteur pour le titre--- rires)

Brigitte Fraval 17/05/2012 15:33

Rendons ses crochets au serpent ,ses lunettes à Affreulou et son humour à Gilles ....Qui sait si bien le manier .

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.