Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 11:48

E xcellente tribune libre de Benjamin Hicaubert , aujourd'hui, dans le Journal du Pays Basque.

Elle fait suite à une autre tribune parue dans le même journal, qui en appelait à YAB pour venir convaincre Monsieur Alain Rousset, président du Conseil Régional d'Aquitaine, que le projet de LGV sur voies nouvelles était une très mauvaise idée.

Je vous conseille une visite au blog de Benjamin: http://vergerdelachevriere.blogspot.com/

 

 

 

Index > Edition papier > L'opinion

L'opinion - Tribune Libre

Tartuffo-hélicologistes ? Ez, eskerrik asko ! Non, merci !

 

05/02/2011

Benjamin Hicaubert / Biarritz

Nul doute que Yann Arthus-Bertrand (YAB) connaisse bien les projets de Monsieur Rousset pour l'Aquitaine, et même y adhère. Sa démarche est représentative de la tendance actuelle qui consiste à réduire, en Pays Basque comme ailleurs, le combat écologiste au dérèglement climatique. Ainsi le TGV serait écologique ! Il fonctionne à l'électricité qui est produite par le nucléaire. Et le nucléaire, ce serait écologique aussi puisque ça ne rejette pas de CO2. Ainsi, le projet est «YABocompatible» donc la planète est sauvée. Son raisonnement s'arrête malheureusement là. Et aux écologistes «extrémistes» qui critiquent le nucléaire, il répond : «On ne peut pas s'en passer [du nucléaire] et le problème des déchets n'est pas si grave.» YAB, Nice Matin, 29 mai 2010.

La question que l'on est en droit de se poser est donc : YAB est-il sincère dans sa démarche ?

Les entreprises les plus polluantes, il «travaille» avec elles pour les rendre «vertueuses» et en échange de rémunérations indécentes, il verdit leur image et leur fait une pub d'enfer. Les deux parties sont gagnantes. Mais la nature et nous-mêmes sommes perdants. Il aide ainsi beaucoup d'entreprises à soigner leur image, la liste des sponsors est longue (Air France, Apple, Groupe Suez, Groupe PPR...). Il compte même la BNP comme membre du conseil d'administration de son entreprise, l'association GoodPlanet. Et puis l'argent tout de même, ça impose le respect :

«Planete-terra.fr : Comment gérez vous le fait de devoir vous associer avec un grand groupe comme Pinault-Printemps-Redoute qui appartient à l'industrie du luxe, laquelle n'est pas forcément toujours très cohérente en matière de développement durable ? Yann Arthus-Bertrand : Je le gère très bien. Quand quelqu'un est assez généreux pour vous donner 10 millions d'euros pour faire un film, je le respecte.»

Oui, Yann Arthus-Bertrand respecte ses contrats. Le Qatar a participé financièrement à son film Home (pas moins de 8 % du budget total). En échange ? YAB soutient l'organisation de la coupe du monde de football au Qatar. De gigantesques stades climatisés en plein désert ? Mais attention, le tout 100 % compensé carbone grâce à son association.

«Green is green» diraient certains...

Le transport et la compensation carbone : une véritable «indulgence» des temps modernes.

«J'ai par exemple refusé de signer une pétition contre la Formule 1. Pourquoi s'en prendre aux pilotes de Formule 1 plus qu'à d'autres ? Je crois au contraire que, pour surmonter la crise écologique, nous devons tous travailler les uns avec les autres. Sans amour et sans solidarité, nous ne parviendrons à rien !» Yann Arthus-Bertrand, L'Express, 10 novembre 2008.

Ainsi, en moins de temps qu'il ne nous en faut pour le dire, tout et tout le monde est devenu écolo et non-violent. Ah, les colliers de fleurs autour du cou des pilotes de bolide, c'est écolo en diable !

Yann roule en 4x4 en ville et se déplace souvent en hélico. Mais il a le droit car grâce à son argent il peut s'acheter une bonne conscience en faisant planter des arbres par les enfants des écoles ou par des ouvriers sous-payés en divers pays du monde, ou en envoyant des panneaux solaires en Afrique afin que les habitants prennent bien sur eux la honte d'abattre des arbres pour se chauffer et cuisiner. Et tout cela compense quand même bien la pollution qu'il produit en se décarcassant pour que moi, nous, vous, compreniez enfin que nous sommes coupables face à la planète et aux générations futures. Non ? Merci, YAB, notre sauveur !

Le gouvernement et sa politique... écologique

«Le président Sarkozy devrait être fier de ce qu'il a fait. Il a fait pour l'écologie des choses formidables. Et le Grenelle 2, il y a énormément de mesures très importantes qui vont être faites et c'est pas idéal mais sans doute que les écolos, on a trop tendance à râler et à être jamais contents, à pas dire : ça c'est bien !», Yann Arthus-Bertrand, TV mag, 15 juin 2010.

Ah, ces râleurs d'écolo qui ne veulent pas reconnaître les avancées extraordinaires de notre gouvernement en matière d'écologie !

Partisan du capitalisme vert et de la croissance verte, Yann Arthus-Bertrand ne souhaite pas tant changer le système que le verdir. Pas question de remettre en cause le capitalisme, de toute façon, tout ça, il n'y comprend pas grand-chose et ne s'intéresse pas à la politique.

Hervé Kempf, journaliste du Monde : «Hugo Chavez dit que le capitalisme est la cause du changement climatique. Qu'en pensez-vous ?» (16 décembre 2009). Yann Arthus-Bertrand : «Je pense que ce discours est fini pour moi. On va pas y arriver comme ça. C'est pas en montant les gens contre les autres qu'on va y arriver [...]. C'est pas un débat qui m'intéresse. Je m'intéresse pas trop à la politique.»

YAB est-il partisan d'un vrai changement de mode vie ?

Pas pour nous ! Il résume bien à lui seul (mais en compagnie de son ami Hulot), le principe qui consiste à «changer le pansement» et non «penser le changement». Tout peut être écologique : il suffit d'une bonne couche de peinture verte (entendez en marketing, publicité, communication).

Tournage d'un film sous la bénédiction de Monseigneur Alain Rousset

Monsieur YAB, nous ne vous invitons pas à survoler l'Aquitaine et le Pays Basque avec votre hélico polluant. Mais nous voulons bien discuter avec vous autour d'un verre d'irulegi ou de patxaran. Pour cela, nous sommes prêts à nous renseigner sur les horaires de train et à vous les transmettre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Non à la LGV-LGVrik ez!
commenter cet article

commentaires

jenofa 07/02/2011 10:36


Je suis d'accord avec toi, Maixan.
Mais malheureusement, Pierre Rabhi a prêté le flanc, bien sincèrement et naïvement sans doute à ce genre de critique. En tentant une percée en politique tout en disant qu'il n'en faisait pas et en
écrivant un livre à quatre mains avec Hulot.
Mais je me permets de rappeler à mes bien-aimés lecteurs et lectrices que cette vidéo ne sert qu'à accompagner le texte de Benjamin qui lui, ne dit que des vérités.
Alors, je ne sais pas trop pourquoi vous vous fixez sur la vidéo sans parler du texte.


arbelbide maixan 07/02/2011 10:29


Ca fait mal de voir Pierre RABHI épinglé au milieu de cette bande de.......Celui qui l'y a mis, ne connait sans doute, ni sa vie, ni ses réalisations, aux antipodes de ce qui est dénoncé..Il a
juste eu la naiveté de co-écrire un livre avec Hulot, pensant sans doute que son "aura" donnerait plus de chance aux idées..Pourquoi ne pas le réhabiliter sur un prochain blog, en faisant connaitre
ses faits et gestes ???Il y a matière ....


jenofa 06/02/2011 21:38


Hulot, sa fondation avait répondu par la négative à une demande miniminime d'aide matérielle au Centre Hegalaldia pour la sauvegarde de la faune sauvage.
En même temps, il ne répondait pas à une demande que je lui faisais au nom de l'asso LEIA qui se battait contre un projet de 2x2 voies par les Pyrénées basques. Tu parles! Il touche du fric des
ASF, naïve que je sui!
Mais le lendemain de l'élection de Tit Nico, comme des milliers de Français, j'ai reçu un mail vantant les mérites du "grand homme" (rires)et demandant des sous pour que la Fondation aide le grand
homme en question à sauver la planète.
Son cinoche de l'époque était pour faire diversion, donc. Il réitère. Ce n'est pas à lui que j'en veux le +, mais à ceux qui, pour de vils calculs, acceptent de jouer ce jeu de cons---enfin de
menteurs, voleurs, tricheurs.


brigitte fraval 06/02/2011 18:22


Avec ma "conscience écologique " balbutiante ,que dis je à peine naissante et mon inculture en ce domaine ,je me suis toujours refusé d'acheter les savons et autres cosmétiques de marque
"ushuaia".Il me semblait ,il me semble qu'il y a une incohérence totale entre prôner un comportement écologique et faire du fric sur des produits polluants.Et ceci d'autant plus que le label
assimilé "Hulot ,écolo" trompe doublement son monde.
Quand aux superbes photos et films des deux compères ,ok c'est magnifique.Ok ça a le mérite d'alerter sur l'impact de l'activité humaine sur l'environnement,mais à 'époque d'internet et de tous les
moyens de communication , l'utilisation de tous ce moyens de transport ,avion ,hélico ,est elle vraiment nécessaire ?
Je crois ,mais je peux me tromper , que tout n'est là ,encore ,qu'une question d'argent ,de profit personnel.
La moindre des choses me semble t'il ,est de respecter soi même ce que l'on érige en dogme.


jenofa 06/02/2011 14:28


Je me disais bien que tu devais être en train de prêcher le faux pour savoir le vrai.
Pardon pour les fautes de mon précédent commentaire, j'étais sollicitée de tous côtés pendant que j'écrivais.


Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.