Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 19:05

souscriptioneusk.jpgAintzinetik izen emaite.

Elefanteari gutuna textoan,  1968 aren Martxoan agertuan, autoreak azpimarratzen du botere handiarekin  zenbat lotuak diren Gizonaren dretxoak eta  ere  ugaztun horrek duen biziaren dretxoa.
Gaur, sekulan baino gehiago, Romain Garyren deiak behar gaitu hunki eta behar dauzku ere gogoetak egin arazi, gu, Pirineetako jendeak, zer jokamolde dugun hartza eta beste animale batzuen ganat ere.
Abere horiek ez zauzkigu beharrezkoak iduritzen ordigailu eta sakeleko telefonaren mendean.
« Osoki gizonarentzat egina den mundu batean, balitaike ere ez dadin gizonarentzat  toki bat izan .»  Ez badu liburu horrek gu baitan ihardokitzen eta ez bagitu bultzaten , liluratzean eta maitasunarekin----------, irriskatzen dugu gure gorputz eta arima galtzea.

Astobelarra edo Le Grand Chardon deitu elkarteak  agerarazten du Romain Garyren idatzi hori, edizio elebidun batean, Eskuaraz eta Frantsesez, Bernat Etxeparen hizkuntzan itzulirik. Irakurle bakotxari izanen da  bukaera egitea.
Irakurle bakotxak ere , nahi badu laguntza ekartzen ahal du elkarte horri, parte hartuz, aintzinetik, izen emaite hortan. Liburu hori untsa osatua da, Xiberoko Laure Gomez neska gazteak jite handia baitu maila hortan.
Elefanteari gutuna,  bilduma luze eta aberats baten  lehena izanen dela esperantza dugu.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Deitura :
Izen ttipia :
Helbidea:
Helbide elektronika :
Manatzen dut (edo ditut):    liburu.
Prezioa :   8 euro gehi euro 1 garaiarentzat

« Astobelarra » elkartearen kide nahi dut izan eta 5 euro gehiago pagatzen ditut.
Xeka finkatua izanen da bankoan liburua agertuko delarik ; 2007eko buruan.
Pagamendua : Astobelarra elkarteari.
Astobelarra-Le Grand Chardon
Pastou etxea
64130 Mitikile



La lettre à l’éléphant. Romain
Gary

Souscription.

Dans la « Lettre à l’éléphant », parue en Mars 1968 dans le Figaro Littéraire, Romain Gary dit avec force et de manière pressante à quel point sont liés dans cette société technicienne  les droits de l’être humain et le droit à la vie de ce grand mammifère.
Aujourd’hui, plus que jamais, ce cri doit nous toucher et nous faire réfléchir, nous, Pyrénéens, au comportement que nous avons envers l’Ours et d’autres animaux qui semblent parfois superflus à l’ère des téléphones portables et des ordinateurs.
« Dans un monde entièrement fait pour l’Homme, il se pourrait bien qu’il n’y eût pas non plus place pour l’Homme ». Si la « Lettre à l’éléphant »  ne résonne pas en nous et ne nous  pousse pas à réagir dans l’émerveillement et l’Amour, nous risquons fort de nous perdre corps et âme.

L’association « Le Grand Chardon-Astobelarra » publie ce texte de Romain Gary en édition bilingue Euskara-Français.
A chaque lecteur ou lectrice de savoir s’il ou elle veut aider l’association en participant à la souscription de ce livre magnifiquement illustré par Laure Gomez, une jeune et talentueuse illustratrice Souletine.
La Lettre à l’éléphant sera le premier ouvrage d’une collection que nous espérons riche et longue.
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bon de souscription :

Nom : ---------------------------------------------
Prénom : ------------------------------------------
Adresse : -----------------------------------------
Courriel : -----------------------------------------

- Je commande ------ livres à  8  euros l’unité + 1 euro de frais de port
- J’adhère à l’association et verse 5 euros de plus
- Le chèque ne sera déposé en banque qu’après la parution , fin 2007.

règlement par chèque à l’ordre de Le Grand Chardon-Astobelarra adresser à :

Le Grand Chardon Astobelarra
Maison Pastou
F-64130 Moncayolle     -     Tel : 05 59 28 32 81

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 15:06

Un "artiste" du Costa Rica a décidé de laisser un chien mourir de faim soi-disant au nom de l'art ! Le chien est attaché dans une galerie où on peut aller le voir.
Encore mieux, il a été choisi pour représenter son pays à la biennale d'Amérique Centrale 2008, la pétition a pour but de demander qu'il n'y participe pas.

On voit le chien attaché dans une galerie et les gens visiblement très touchés....
C'est fou le nombre de gens pour qui l'art est une aubaine pour laisser libre cours à leurs penchants sadiques! Je suis sûre que si c'était possible, on verrait tout un tas de saloperies impliquant des gamins ou même des adultes.



voici le lien pour les images (attention images choquantes):
http://www.marcaacme.com/blogs/analog/index.php/2007/08/22/5_piezas_de_habacuc

et voici le lien pour signer la pétition afin que cet "artiste ne participe pas à la biennale de 2008:
http://www.petitiononline.com/13031953/petition.html


Pour dédramatiser un peu l'ambiance, voici Baztan, mon chien. Ceci est le pire des mauvais traitements que je sois capable de lui infliger. Et encore, ce n'est pas moi qui l'ai ainsi affublé de ces attributs clownesques. N'est-ce pas, Laurence?
JD300001-1--copie-1.JPG

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 12:50

 

                             JOYEUX ANNIVERSAIRE

                                              au

                           JOURNAL DU PAYS BASQUE!!!

                                               le

                            " BRISE GLACE de l'INFO"

 

 

Sans financement publicitaire, avec pour uniques mécènes:

         - son courage

         - sa volonté

         - sa liberté d'expression

         - son honnêteté intellectuelle

TOUT ce qui est le vrai respect des règles journalistiques ELEMENTAIRES et tellement "oubliées" de tant d'autres, notre JPB OSE!!!

         - l'information

         - toute l'information

         - sans tabous

         - sans frilosité

         - sans courber l'échine devant des pressions financières et(où) politiques

 

                               JOYEUX SIXIEME ANNIVERSAIRE

 de la part du CRAC (comité radicalement anticorrida), à qui, le TOUT PREMIER, au nom de ce qui a été cité précédemment vous avez ouvert vos colonnes le 27 octobre 2006, et ce, en faveur de la protection de l'enfance et du respect de l'animal dans un fief tout puissant jusqu'alors et qui amalgame sans état d'âme     TORTURE et PLAISIR

                               CORRIDA et FÊTE

 

Un fief qui au XXIème siècle, en France, en Europe perpétue des actes d'une violence inouïe devant de très jeunes enfants sans respect pour leur équilibre psychique futur.

On "invite" ces mineurs gratuitement dans les arènes alors que le BVP refuse le SPOT d'INFORMATION ( préparé par le chanteur RENAUD, la SPA, le CRAC , la FLAC) sur ce qu'est REELLEMENT la corrida sous prétexte qu'il "risque" de choquer les AMES SENSIBLES qui regardent la télévision! C'est pourquoi, sans doute, le dimanche matin vers 11 heures sur FR3 ces mêmes âmes sensibles peuvent regarder des retransmissions de corrida JUSTE APRES LES DESSINS ANIMES!!!

 

              QUI SE SOUCIE DE PROTEGER NOS ENFANTS ?

              ET DE QUI SE MOQUE T'ON ?

 

Il est devenu "nec plus ultra " dans ce fief du plaisir de la torture d'organiser des corridas en faveur de causes nobles comme les hôpitaux où les associations humanitaires pour BLANCHIR cet argent sale et sanguinolent.

Pas dupes, les Restos du Coeur, l'association Lorette Fugain entr'autres, ont REFUSE ces dons issus de la violence et parfaitement contraire à leur éthique d'aide aux autres.

D'ailleurs, dites moi un peu OU est la LOGIQUE quand on sait que certains de nos députés ont demandé une commission pour investiguer l'OPACITE de l'argent destiné aux corridas, car enfin, ne l'oublions pas , ces "fiefeux",qui se permettent des" actes charitables", reçoivent des SUBVENTIONS alors que la sécurité sociale, les services hospitaliers SOMBRENT.

Madame Bachelot a osé dire QUI N'A PAS 4 EUROS à donner, par mois, pour l'assurance maladie? Et si on mettait ces 4 euros à donner à la proportionnelle des salaires reçus, çà ferait combien par mois pour VOUS Madame Bachelot ?

 

                        BEAUCOUP D'AUTRES ANNIVERSAIRES AU

 

                                                          JPB

 

                               QUI  SOUVENT TRACE LA ROUTE

 

Michèle Becker

déléguée CRAC 64

www.anticorrida.com

Saint Pée sur Nivelle

Il est bien entendu que vous pouvez publier où utiliser ce mail de la façon qu'il vous conviendra, merci de l'avoir lu.

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 08:30


17-05-2006--4-.JPG


Ou plutôt, moi, je me demande où vous allez chercher tout ça!
Bon, n'ayez crainte , quand vous visitez un blog, son ou sa propriétaire (moi en l'ocurrence dans le cas présent) ne connaît nullement votre adresse mail et votre anonymat est respecté. Je vous le jure. Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer.
Par contre, le ou la propriétaire du blog peut savoir quels ont été les mots indiqués au moteur de recherche. Pour moi, on y trouve souvent oiseaux, corrida, rallye, Verts etc. La liste est longue.
Mais à l'instant, je découvre cette demande "Répulsif  Hibou". Alors là, les bras m'en tombent!
Quelle drôle d'idée, répulsif Hibou!
Je vois un peu comment cela s'est passé. Il est souvent question de Hiboux dans ce blog et j'ai publié un article dénonçant le Maire qui éloigne les SDF au répulsif. J'aurais bien voulu voir l'expression du visage de celui ou celle qui a fait cette recherche quand il s'est rendu compte de l'endroit où il était tombé. Comme dit la sagesse populaire "Les voies du Seigneur sont impénétrables".
Les Hiboux sont des rapaces nocturnes, strictement protégés par la loi, je me permets de le rappeler. 
Chercher à les éloigner pour une raison x ou y ne revient pas à les supprimer, c'est certain. Mais tout de même---- Monsieur ou Madame, si vous revenez un jour faire un tour sur ce blog et que vous lisiez ces lignes, j'aimerais vous inviter à les observer ces oiseaux et à tout faire pour qu'ils puissent vivre en bonne intelligence avec vous. Ma tête à couper que vous finirez par les aimer et ne plus pouvoir vous passer de leur présence.

Le Hibou Grand-Duc sur la photo a été soigné au Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage Hegalaldia  http://www.hegalaldia.org/ qui lui a rendu la liberté et l' a restitué à sa famille, quelque part dans la montagne Basque.

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 11:20
Le samedi 27 octobre 2007

toutes et tous à Bussunaritz
 
(à 3 km de Saint Jean Pied de Port)

pour faire vivre la biodiversité !
P1020051-copie-1.JPG


 

Cette journée est le point d’orgue annuel pour faire connaître et soutenir le programme « l’Aquitaine cultive la biodiversité ».Suite à la journée cueilleurs de l’an dernier qui avait rassemblé près de 500 personnes tout public, plus de 40 producteurs en P.Basque cultivent cette année différentes variétés de maïs de population : du grand roux basque mais aussi du maïs d’Irak, de Guatemala, etc. Ce programme est un travail de longue haleine. Chaque agriculteur re-donne un sens à sa semence, réalise un travail de sélection à la main, lui donne le temps de s’adapter à ses sols. Mais le résultat vaut la peine : une semence gratuite, que l’on peut re-semer d’une année sur l’autre, des rendements qui n’ont rien à envier aux hybrides (avec les pesticides et insecticides en moins).
Cette année encore, la journée se veut populaire, instructive et festive !
9 h – 10 h30 Apprentissage de la sélection des plantes au champ
Information auprès des agriculteurs et des curieux sur la sélection des semences. Tables d’infos, expos et vidéos sur la biodiversité cultivée
10h30 – 12h30 Cueillette musicale du maïs et apéro au champ
Après la sélection, la récolte pour que tout le monde touche du doigt, l’immense richesse de vie qu’il cueillera à pleine main ! Cueillette rythmée au son des TXALAPARTA.
13h-15h Grand repas festif au fronton de Bussunaritz
16H00 : Trikili - trakala : Musiques et apprentissage de danses d’ici et d’ailleurs
18H00 : Jules l’humoriste
22H00 : Concert de Piarres (entrée libre)

Notez bien que la fête et le programme sont assurés même en cas de pluie...
Au samedi 27 !
Retrouvez le programme sur  www.bio-aquitaine.com
Invitation à diffuser sans modération !

P1020042-copie-1.JPG

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 08:05

Guy Môquet et Léon Bérard

au service de la mémoire ?

 

Robert Garat, président de l’association Gogoan

 

Qui aurait l’idée saugrenue de vouloir associer ces deux personnages ?

 

L’un est mort en 1941, à dix-sept ans, sous les balles nazies pour son engagement au parti communiste. L’autre est mort en 1960, à quatre-vingt-quatre ans, en ayant réussi à faire oublier son engagement anti-juif au service du maréchal Pétain.

 

Pourquoi l’hommage à Guy Môquet ?

 

L’initiative du président de la République de commémorer le souvenir de Guy Môquet dans les lycées a suscité un intéressant débat sur les usages et les « mésusages » de la mémoire. Elle aura aussi placé en porte-à-faux nombre d’enseignants tiraillés entre le refus de valider une injonction présidentielle non dénuée d’arrière-pensées politiciennes et l’acceptation de la lecture d’un texte émouvant d’ « un jeune homme de dix-sept ans qui donne sa vie à la France … » (M. Sarkozy).

Il n’aura pas échappé à certains que l’hommage ainsi rendu à la jeunesse résistante de la période des « années noires » (1940-1944) occulte la collaboration du régime de Vichy avec les nazis. Ce tour de passe-passe, s’il ravit idéologiquement des courants politiques qui n’ont pas envie que l’on revienne sur une période durant laquelle ils se sont perdus, ne nous a pas surpris.

 

Pourquoi l’hommage à Léon Bérard ?

 

Cela fait six ans que le collège de Saint-Palais (P-A) réclame l’abandon de sa dénomination « Léon Bérard ». Que ce personnage ait accepté, en tant qu’ambassadeur du  maréchal Pétain auprès du Vatican, de défendre les mesures discriminatoires contre les Juifs, arrêtées à Vichy en octobre 1940 puis durcies en juin 1941, ne choque pas le Conseil général des P-A et son président M. J.J.-Lasserre. Que Léon Bérard ait été, à la Libération, condamné par contumace à dix ans d’inéligibilité laisse sans voix et sans réaction le chef de file de M. J.J. Lasserre, l’ex-présidentiable M. F. Bayrou. Quant à l’opposition socialiste du Conseil général, elle consulte ses historiens …

 

Vive l’Union sacrée !

 

Le chef de l’exécutif, s’il recherchait l’Union sacrée autour de la figure de Guy Môquet, n’a pas à s’inquiéter de l’état d’esprit des Pyrénées-Atlantiques. L’Union sacrée y est indéfectible pour défendre la mémoire de Vichy et de sa politique antisémite.

Quelle est généreuse et consensuelle cette Education nationale capable d’associer hommage à un jeune résistant et honneur rendu à un soutier de l’antisémitisme vichyssois.

 

St-Palais, le 18 octobre 2007

t

Tél : 0559657571

e-mail : gogoan@orange.fr

adresse du site consacré à l’affaire Léon Bérard : http://gogoan.com/

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 20:25

FLEUVE-ZAMBEZE--12-.jpg

 

 

Demain soir, vendredi 19 Octobre, l'association LEIA rassemble ses membres et sympathisants, pour qu'ils réfléchissent ensemble aux moyens d'empêcher la réalisation du couloir à camions à travers les Pyrénées Basques. La date est retenue depuis longtemps.Or, ces derniers jours, j'ai rencontré plusieurs personnes qui m'ont déclaré sans ambage "Vous n'y pensez pas! Un soir de match!" J'ai beau n'être pas très experte en langues étrangères, j'ai traduit qu'il s'agissait d'un match de rugby. Entre qui et qui? Euh----, je suis tellement politiquement incorrecte que je vais vous avouer que je m'en fous à un point que vous n'imaginez même pas. Mais surtout : les personnes dont je vous parle sont toutes farouchement opposées au projet de Transnavarraise. Certaines savent que leurs terres seront amputées, voire leur maison détruite si le projet est réalisé---
Quand on connaît les imbrications et les collusions entre la finance, le politique, les aménageurs-destructeurs de tout poil et  le sport de haut niveau, on se dit que le spectacle sportif, opium du peuple contemporain, a de bien beaux jours devant lui. Et la nature, elle, ou le peu qu'il en reste, peut se faire bien du souci.
Qu'importe! Dormez, braves gens!

Au fait, vous allez vous demander pourquoi sont incluses dans ce message deux photos d'un éléphant se baignant dans le fleuve Zambeze. Tout simplement, parce que ces images qui m'ont été envoyées par quelqu'un de ma famille et qui montrent un représentant d'une espèce mythique et emblématique, m'ont fortement émue. D'autant qu'avec mon ami Laurent, nous sommes en train de mettre la dernière main à la publication bilingue (Français Euskara) d'un superbe texte de Romain Gary "La lettre à l'éléphant".
Vous ne voyez toujours pas le rapport? Et bien, ça nous change un peu de la vision des mastodontes omniprésents depuis quelques temps dans l'étrange lucarne, dans les pubs, dans les journaux.

Il n'y a pas à dire : il y a bien une hiérarchie, et non des moindres, chez les Pachydermes!

FLEUVE-ZAMBEZE--10--copie-2.jpg

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 09:25

J'ai reçu ça.

A vos claviers!

PETA France

Cher [Chere] JENOFA,

La Déclaration Ecrite 40/2007 est un véritable succès puisqu'elle met un terme aux expérimentations sur les primates en Europe en obtenant la majorité des voix. Avec 433 signatures, elle se place au troisième rang des déclarations ayant reçu le plus de votes favorables depuis la création du Parlement européen. Nous souhaitons adresser nos plus sincères remerciements à toutes les personnes s'étant mis en rapport avec leurs Représentants du Parlement européen pour soutenir ce texte.

Plus de 10.000 singes sont victimes d'expérimentations chaque année dans les pays de la Communauté européenne. Emprisonnés, torturés, dans la solitude et la peur, leur vie, écourtée, n’est que souffrance. La première étape visant à légiférer sur l'expérimentation animale en Europe débutera les semaines prochaines et cela constitue une occasion unique de mettre un terme à l'expérimentation sur les primates. L'exceptionnel succès de la Déclaration écrite implique que tous les législateurs en Europe savent, à présent, qu'il existe un puissant mouvement politique en faveur de l'interdiction de ces effroyables expérimentations. La Déclaration écrite inscrit la fin de l'expérimentation sur les singes comme l'une des priorités de l'agenda politique européen.

Il est absolument indispensable que tous les Représentants renouvellent leur vote favorable dans les prochains mois lorsque la loi leur sera soumise. En leur témoignant notre gratitude pour leur soutien et leur compassion, nous nous assurerons de leur vote. Ecrivez un e-mail aussi court que possible demandant à votre Représentant de soutenir toute action qui éviterait la souffrance animale dans les laboratoires et de voter pour l'interdiction de toute expérimentation causant une vive souffrance.

Les adresses e-mail des représentants peuvent être consultées sur le site web du Parlement européen en cliquant sur les noms des Représentants. Certains Représentants n’ont cependant pas d’adresse e-mail ; si tel est le cas, écrivez-leur à l'adresse ci-dessous :

[Nom]
Représentant du Parlement Européen
Altiero Spinelli Building
European Parliament
60, rue Wiertz
B-1047 Bruxelles
Belgique

Written Declaration 40/2007 "conseille vivement à la Commission, au Conseil des Ministres et au Parlement européen de se saisir de l'opportunité qu'offre le processus de révision de la Directive 86/609/EC pour:

(a) établir comme priorité urgente de faire cesser l'utilisation des grands singes et autres singes capturés dans la nature dans le cadre d'expérimentations scientifiques,

(b) établir un calendrier quant au remplacement de tout primate par des méthodes alternatives dans le cadre d'expérimentations scientifiques?"

Félicitations à Animal Defenders International qui a lancé le projet de la Déclaration écrite!

Merci de votre engagement en faveur des animaux.

Pour tous les animaux,

Poorva Joshipura
Directeur – PETA Europe Ltd.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2007 4 18 /10 /octobre /2007 09:00

Le Pays Basque est un pays vivant.

Vous en doutiez encore????????????
Kako à Ainharp
 

Agur,
Ez bazide oraino jakinean - GFA Lurrak bere 13 gerren kanpaina abiatzen du Kako etxaldearen erosteko Ainarben. GFA-rek bere bloga sortarazi du horren presentatzeko. Gustean ikustera joan zite helbide hontara : http://www.gfam-lurra.org/.
 
Milesker eta gurekin kanta zazue "Harazue parte kakoan parte - OGM-ik gabe da bizia hobe !"
 

Bonjour,
 
Le Groupement foncier agricole mutuel Lurra lance sa 13ème campagne de souscription pour acquérir l'exploitation Kako à Ainharp et permettre ainsi à Fred de devenir paysan. Pour présenter cette nouvelle campagne nous avons également créé notre blog alors visitez le et faites en part ( ou faites cent parts) autour de vous : http://www.gfam-lurra.org/.
Partager cet article
Repost0
17 octobre 2007 3 17 /10 /octobre /2007 17:55

 

Mon amie Pantxika  a participé cette année au Transpyr, c'est- à -dire au comptage des oiseaux migrateurs qui passent par les Pyrénées.
Ci-dessous, elle nous livre ses impressions.
Une précision tout de même. Quand elle se traite elle-même de vieille dame, elle en rajoute un peu. Dis, Françoise, ce ne serait pas un peu de coquecoquetterie, ça?


Cinq jours de Transpyr au col d’Organbidexka avec "Organbidexka Col Libre".
http://www.organbidexka.org/navigati.htm

Hirondelle3-copie-1.jpg
Où sont-elles, maintenant?

C’était un vieux rêve et le voilà réalisé ! J’arrivai un peu circonspecte au col, le lundi matin… une vieille dame et en plus sans connaissances particulières en ornithologie. Qu’allaient-ils pouvoir faire de moi ?
Et bien tout simplement, m’informer, me former, me faire découvrir le monde de la migration. Que demander de plus ? Merci encore à Julien et Jules, les deux permanents saisonniers pour tout ce qu’ils m’ont appris. Tombés dans la marmite de l’ornithologie quand ils étaient petits, ils sont aujourd’hui à 25 ans, impressionnants par leur savoir. Rien n’échappe à leur œil acéré : l’oiseau au loin que je ne vois encore pas, eux annoncent tranquillement son nom, son âge, son genre. Ouaouh ! Je reste admirative devant leur connaissance et aussi, de cette passion des oiseaux qui les anime. Grâce à eux, j’ai appris à reconnaître les milans royaux, les vautours, les faucons, les busards, les aigles bottés, les pigeons colombins et ramiers etc. Qu’ils en soient remerciés. La vie s’écoulait à un autre rythme. Cinq jours à balayer l’horizon à coups de jumelles, à discuter de tout et de rien dans les moments creux…c’est comment dire ? c’est le temps qui s’étire doucement mais sans jamais apporter l’ennui car on est toujours aux aguets. Une sensation de vivre à un rythme hors du temps.
         Et puis, il y a la ruche, centre névralgique du Transpyr. Une yourte en bois au confort certes rudimentaire, mais remarquablement conçue. Elle offre un logis idéal pour celui qui préfère les rencontres et l’échange au confort standardisé des chalets. Et puis, c’est tellement bien de vivre autrement, de se défaire de la couette du confort ! J’y ai rencontré des Bretons, des Lyonnais, des Limougeauds et à chaque fois, des vies, des expériences différentes. Mais, tous ceux qui passent là, ont un point commun : l’amour de la nature et le goût des choses simples. Le soir, les discussions  à la lueur des bougies avaient un petit côté «  Retour vers le futur » plein de charme !
        Ces cinq jours ont été un régal. Il y aurait des tas de choses à raconter. Anecdotes, évolutions des migrations etc. Parmi tout cela, deux choses resteront ancrées, je crois, dans ma mémoire. D’abord, le respect né pour les hirondelles et tous les passereaux qui par milliers migraient. J’ai été touchée par ces petites boules de plumes prêtes à tout braver, vents et montagnes  pour rejoindre d’autres cieux. Ce mélange de fragilité et de force qui en émane, c’est extraordinaire…Et, puis, une nuit, sous le ciel étoilé, un grondement de cris qui roule au dessus de nos têtes : c’était un groupe de hérons qui survolait le col. Là aussi, on se sent tout petit devant cette force et cette puissance de la nature.
        Je crois que l’an prochain, je ne pourrai pas passer l’automne sans retourner au col.

Partager cet article
Repost0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.