Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 septembre 2020 3 02 /09 /septembre /2020 17:10
Histoire d'eau ( de source)
Aujourd'hui, par un temps de rêve, ce qui est loin d'être toujours le cas , j'ai accompli ma marche rituelle du 2 septembre. J'en parlerai plus tard dans ce blog.
Ce soir, je vous raconte seulement une anecdote. Depuis plus d'un mois, j'ai de très gros soucis, et c'est peu dire, avec la source qui alimente la maison. Hier soir, me posant la question de savoir par où j'irai traîner mes Pataugas aujourd'hui, un nom m'est venu à l'esprit : Iturxilo. En langue basque, cela signifie le trou de la souce et Iturxilo est aussi le nom de la source qui fournit en eau les habitants des communes de Saint-Jean-Pied-de-Port et Lasse.
Donc, aujourd'hui, je suis passée devant le captage abrité par une construction en pierre et situé sur un terrain clôturé avec un portail muni d'un cadenas. J'aurais pu passer par dessus le portail, histoire de prendre une photo qui rappellerait (peut-être) à certains amis une sortie dans le coin que nous avions faite dans les années 1970. Je ne suis pas permis et j'ai continué mon chemin. Et au retour, que vois-je?Un ouvrier municipal de Saint-Jean qui arrivait en compagnie de deux ouvriers du service des eaux. J'ai demandé l'autorisation de les suivre jusqu'à l'intérieur du bâtiment. Autorisation accordée. J'ai donc pu prendre quelques photos et j'espère que notre passage n'aura pas trop dérangé la petite colonie de Pipistrelles qui vit dans cette construction.
Pour une fois, j'ai eu de la chance. J'ai marché quatre heures sans rencontrer un humain, ni à pied, ni motorisé ( que du bonheur!) sauf ces trois personnes.
Contente je suis.
 
Histoire d'eau ( de source)
Histoire d'eau ( de source)
Histoire d'eau ( de source)
Partager cet article
Repost0
19 août 2020 3 19 /08 /août /2020 17:48
Un cas parmi tant d'autres, hélas!
Un cas parmi tant d'autres, hélas!

Allant rendre visite à un ami, il y a quelques jours, sur la route qui va de Mendibe (Mendive) à la forêt d'Irati (Iraty).  L'occasion fait la larronne. Oh, c'est peu de choses, n'est-ce pas , quelques arbres! Un châtaignier carrément calciné et d'autres arbres qui essayaient juste de vivre en un lieu où, tout au bord  de la route, on ne voit jamais le moindre animal d'élevage.  Mais c'est tellement  insignifiant, n'est-ce pas , face au Pignada d'Anglet, à l'Australie, l'Amazonie, à la Sibérie, j'en passe et des meilleures!  On ne va pas en faire un fromage de brebis, hein les ayatollahs de l'ecologie?

Sauf que, quand-même, des cas comme celui-là, dans les Pyrénées et en particulier en Pays basque, il y en a des milliers et que celui-là, je le répète, est bien modeste malgré son immense tristesse , par apport à bien d'autres. 

Allez, cet   endroit, qu'est-ce qui le caractérise par rapport à tout un tas d'autres martyrisés par les feux répétés? C'est que sur quelques dizaines de mètres carrés, nous voyons le patriarche qui a définivement lâché prise après avoir été des  dizaines de fois  transformé en torche  ainsi que des petits jeunes qui tentent de s'élancer dans la vie, qui luttent désespérément  et dont les feuilles, à intervalles réguliers, tentent de s'épanouir et ne tardent pas à sécher  jusqu'à la mort du jeune arbre au bout de quelques années.  Et ils perdront ce combat, c'est certain,  tant que la PAC sera ce qu'elle est, avec une prime à l'herbe répartie suivant les pires critères qui soient, dans le champ du social comme dans celui de l'écologie. 

Les copains éleveurs et éleveuses,  de moi à vous, comme chantaient les Beatles ou bien comme disait Elie Kakou : si vous souhaitez que l'élevage ne soit pas jeté avec l'eau plutôt sale  du bain de la PAC,  il est temps de nous réveiller, de  réveiller note conscience.  

Les arbres, partout, meurent de sécheresse, de chaleur. Et nous, ici, on fait quoi?  Ben, c'est simple, hein, on leur met le feu, histoire d'accélérer le processus.  Pourtant, nous savons parfaitement qu'ils sont, entre d'autres si nombreuses qualités , nos meilleurs alliés  contre un dérèglement climatique qui est en train de nous emporter. 

Trop forts, nous sommes!

Je préfère ne pas imaginer l'effet des prochains feux après le stress hydrique que subissent en ce moment les arbres!

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 12:03

Partager cet article
Repost0
30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 16:07
Un peu d'air pur

Partager cet article
Repost0
16 juin 2020 2 16 /06 /juin /2020 08:12
Préserver l'avenir.

OURS TUÉ EN ARIÈGE : LA RÉCOMPENSE POUR RETROUVER LE TIREUR PASSE DE 10 000 À 30 000 EUROS GRACE A DES DONS SPECIFIQUES. DU JAMAIS VU.

« Nous n'imaginions pas en lançant cette récompense, que d'autres nous emboîteraient le pas » déclare Lamya Essemlali, Présidente de Sea Shepherd France et porte parole de Rewild (coalition co fondée par Sea Shepherd qui dépose plainte dans cette affaire). « Si ce système de récompense est peu courant en France et a pu surprendre, jamais, dans aucun autre pays où Sea Shepherd a eu recours à ce procédé, une telle surenchère spontanée n'avait eu lieu. Cela veut bien dire que les gens en ont marre que quelques uns s'octroient le droit de détruire le peu qu'il reste de vie sauvage et que justice ne soit jamais rendue ».

Jeudi 11 juin, Sea Shepherd annonçait offrir la somme de 10 000 euros pour toute information qui permettrait aux enquêteurs d'identifier le braconnier qui a tué l'ours retrouvé en Ariège en début de semaine dernière.

Quelques heures plus tard, un sympathisant de Sea Shepherd domicilié dans les Pyrénées a effectué un don de 5000 euros afin de gonfler la récompense. Un autre don de 1000 euros d'un particulier a été perçu à cet effet et une autre association, implantée dans les Pyrénées a souhaité faire un don de 2000 euros.

D'autres structures ont encore renchérit dans le week-end. Ainsi, Julien Muller, fondateur de Pet Alert réseau d’entre-aide pour retrouver les animaux disparus et qui compte plus de 4 millions de membres, a lui aussi décidé d’offrir 10 000 euros de récompense et une association de protection de la faune sauvage basée en Alsace a annoncé contribuer à hauteur de 2000 euros.

Le montant total de "la prime au braconnier" s'élève donc ce lundi à 30 000 euros.

Petite précision tout de même pour ceux qui confondent justice et vengeance :

Il n’est absolument pas question de faire justice soi-même, ni de remplacer les gendarmes, mais au contraire de les aider pour accélérer l’enquête. Il ne s'agit pas d'une notion de justice privée ou de délation.

La délation désigne une dénonciation jugée méprisable et honteuse. Elle consiste à fournir des informations concernant un individu, en général à l'insu de ce dernier, souvent inspiré par un motif contraire à la morale ou à l'éthique et donc honteux. La délation ne doit en aucun cas être confondue avec la dénonciation d'infraction, de crime ou délit, comme c’est le cas ici pour retrouver un braconnier.

Pour nous contacter : contact@seashepherd.fr

#JusticePourLoursDariege #SeaShepherd #Rewild

wwww.seashepherd.fr

Partager cet article
Repost0
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 09:24
Ours: Etat coupable!

Merci de bien vouloir signer et diffuser cette pétition

Mardi, c'est la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, qui a annoncé sur les réseaux sociaux la découverte d'un ours tué par balles en Ariège. Une mort qui a provoqué la colère des défenseurs de la réintroduction de l'ours dans les Pyrénées.

Une pétition à l'adresse du Président de la République Emmanuel Macron a été mise en ligne pour lui demander "la réactivation immédiate du Plan ours 2018/2018 de Nicolas Hulot", l'ancien ministre de l'Ecologie.

Voici le texte de la pétition

Monsieur le Président de la République,

Vous avez personnellement enterré le Plan Ours 2018-2028 en donnant des gages inacceptables aux anti-ours extrémistes qui se livrent depuis des années à des exactions impunies : fouilles de véhicules, menaces, tags, dégradations, intimidations à l'encontre de vos fonctionnaires, vidéo des encagoulés...

Vous avez fait de nos montagnes de véritables zones de non-droit où les opposants à l'ours se sentent désormais en position de pouvoir tuer les plantigrades, et ce qui devait arriver arriva avec la mort d'un ours tué par balle.

Vous portez donc une importante responsabilité dans la perte de cet animal, dramatique pour une si petite population, et nous vous demandons de revenir rapidement à la raison en prenant les mesures suivantes :

- mobilisation exceptionnelle des services de l'état pour retrouver le ou la responsable et peine exemplaire à son encontre.

- mobilisation des services compétents afin de lever l'omerta et faire la lumière sur les événements passés (mort de l'ours Boutxy en 2009, vidéo des encagoulés...).

- dissolution des groupuscules et associations prônant l'éradication de l'ours sous couvert d'autres objets.

- rappel à l'ordre des élus locaux qui soutiennent publiquement les anti-ours et se rendent donc complices de tous les actes anti-républicains auxquels nous assistons, et placent leurs administrés dans un climat d'insécurité.

- remplacement immédiat, avant le 30 juin, de l'ours tué par minimum 2 femelles pour envoyer un signal clair aux opposants à l'ours de la volonté de protéger durablement l'espèce.

- réactivation immédiate du plan ours 2018 2028 qui comprenait des lâchers pour réduire la consanguinité et permettre à la population d'arriver à un minimum de 50 adultes reproducteurs.

- arrêt de la "feuille de route pastoralisme et ours" qui ne fonctionne pas, et plus particulièrement arrêt des effarouchements qui permettent aux armes de circuler sur les estives, et arrêt des localisations trop précises.

- arrêt des indemnisations aux éleveurs ne protégeant pas leurs troupeaux, et qui devront prendre une assurance professionnelle individuelle. Redirection des crédits vers les éleveurs et groupements pastoraux qui engagent des moyens humains et matériels pour prévenir les dommages.

- arrêt des indemnisations au bénéfice du doute.

- dissociation totale entre aides et subventions au pastoralisme et crédits consacrés au suivi et à la protection de l'ours brun.

- arrêt des tentatives de concertation, sans cesse boycottées par les anti-ours, qui n'aboutissent à rien, tout comme les consultations publiques dont les résultats ne sont jamais pris en compte.

Nous demandons à ce que l'état assure la protection de l'espèce sans donner de "contreparties" aux opposants et indemnise les prédations de manière dissociée, neutre, conditionnée à la mise en place effective de mesures de protection des troupeaux.

Monsieur le Président de la République, il est encore temps d'agir.

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 08:00
Pardon à la nature

En cette veille du jour où en France, la nature va recommencer sa descente aux enfers, je retrouve ce collage réalisé pour mon livre d'or  par Xan I, en mars 1972, sur une table de la crêperie de la  rue Grégoire de Tours à Paris, à quelques mètres du magasin de lutherie du frère d'un certain Boris Vian.

Partager cet article
Repost0
8 mai 2020 5 08 /05 /mai /2020 08:41

Partager cet article
Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 16:22

Adieu frère de Kabylie

Une contribution de Daniel Labeyrie

 

 

Pas possible ! Idir s'en est allé tout doucement, tout simplement sur la pointe de sa douceur et de sa discrétion légendaires.

 

Les montagnes du Djurdjura, les églantiers, les orangers, les dernières neiges de là-bas sont en train de fondre et l'on pleure dans les villages le bel ambassadeur de la culture kabyle qui a poussé la porte de l'éternité.

 

Monsieur Idir, vous faisiez partie de notre paysage culturel si diversifié. Chez vous, pas d'éclats de voix, pas de cris, pas de slogans, pas d'invectives mais une belle volonté artistique et humaine pour la reconnaissance de votre culture.

 

Votre ballade, la berceuse « Avava Inouva » a traversé les pays et les continents plus que durablement. En la chantant aujourd'hui, nous avons un grand chagrin d'enfants orphelins car on ne voulait pas que votre voix se taise tant elle nous était indispensable pour la fraternité en ces temps si rudes.

 

Vous êtes parti au mois de mai, dans la splendeur du printemps, dans la beauté des roses. Les sunlights et la gloire n'ont jamais brûlé les ailes de votre belle âme. Artiste humble et chaleureux, vous l'êtes resté jusqu'à la fin de votre voyage terrestre.

 

Cher Idir, reposez en paix et l'on ne peut que vous dire un immense merci pour vos chansons et pour le bel humain que vous fûtes.

Vous avez rejoint votre maman adorée partie il n'y a pas si longtemps : madame, comment vous remercier de nous avoir donné un fils de cette envergure?

 

 

Daniel LABEYRIE

Partager cet article
Repost0
25 avril 2020 6 25 /04 /avril /2020 09:16
Loreen irribarrea Le sourire des fleurs

Collectif d'habitants de la vallée de Garazi, nous plantons, semons, et partageons des légumes, des aromates, des plantes médicinales et des arbres fruitiers, partout, et pour tout le monde.

Pour l'autonomie alimentaire de chaque personne, de chaque maison, de chaque quartier, de chaque village et puis de ceux d'à côté.
Pour un droit d'accès à la terre pour tous.
Pour le sourire des enfants.
Pour l'abeille, l'oiseau, le ver de terre et tous les autres.
Et pour l'embellie
🎶.

Nous sommes à la recherche de semences et de plants de légumes, de petits arbres fruitiers aussi, de quelques kilos de terre, et de pots (petits et grands).
À déposer à notre local ou à envoyer à notre adresse.

Nous recherchons également, à Saint Jean Pied de Port, un terrain rue de la Citadelle, privé ou public, pour trois familles, et un autre du côté de Mayorga pour deux autres familles.

Et Merci !
.

Garazi eta inguruetako herritar kolektibo bat gira.
Denetan eta denen dako, ereiten, landatzen eta partekatzen ditugu baratzeki, sendabelar, belar aromatiko eta arbol fruitudunak.

Baratzeki eta fruitu autonomia dugu helburu, pertsona, etxe, auzo eta herri bakotxaren dako.
Denek lurraz gozatzeko ahala ukan dezagun !
Haurren irriñoen dako.
Erle, xori, xixare eta beste guzien dako.
Edertasunaren dako
🎶

Baratze partekatu eta herritarren garapena bultzatu nahi dugu. Hortarako, hazi, landare, arbol fruitudun, lur eta poteen bilketa egiten dugu.
Gure lokalera ekartzen ahal dituzue edo gure helbidera bidaltzen ahal dituzue.

Donibane Garazin, terreinu bat sekatzen da Zitadelako karrikan, pribatua edo publikoa, 3 familiren dako. Eta beste bat Mayorga ondoan beste 2 familiren dako.

Milesker !

KOLEKTIKA 💮
Loreen Irribarrre/ Le sourire des Fleurs
9 Rue de la Citadelle
64220 Saint Jean pied de port
Tel :06 41 84 66 80.
kolektika@protonmail.com
Contact par mail ou par message via la page KOLEKTIKA.
💮
.
À partager !

Partager cet article
Repost0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.