Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 17:34
Altxor eta Gaztain. AG troisième du nom.
Altxor eta Gaztain. AG troisième du nom.
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 16:37
A Leny.

Ce devait être, je pense au printemps 1965. Deux copains de classe de quatrième et moi-même avions décidé de nous engager contre la faim en Afrique en nous attachant à une action précise. Il s'agissait de collecter de l'argent qui financerait un projet. Je penchais pour une plantation d'arbres afin de contribuer à empêcher le désert d'avancer. Mes deux copains, Pierre-Yves et François en tenaient pour un forage de puits au Dahomey. J'étais minoritaire, va pour le puits, va pour le Dahomey!  Un jeudi après-midi, nous avons pris le métro parisien pour nous rendre au siège de l'association humanitaire qui nous avions choisie. Nous avons tapé à la porte du bureau, sommes entrés timidement. Deux personnes étaient dans la pièce : le permanent de l'organisation, de face, et de dos Leny Escudero. Lorsqu'il s'est retourné et que nous l'avons reconnu, la timidité est encore montée de quelques crans. Nous avons assisté à la fin de sa rencontre avec le permanent.  Au sommet de sa gloire et de son succès, il avait décidé de s'absenter de France pendant deux ans, de partir en Afrique pour aider les gens là-bas. Ce jour là, il venait prendre les derniers renseignements qui lui étaient nécessaires. Nous l'avons vu se lever, nous serrer la main, nous gratifier de son sourire rayonnant. Je vois tout ça comme si c'était hier. D'ailleurs, c'était hier.

Autre souvenir, plus proche : Ce devait être au début de 1992, la présidente du Collectif contre l'axe E7 avait écrit à nombre de musiciens et chanteurs pour leur demander de nous soutenir dans notre combat contre le tunnel du Somport  en venant chanter après la manif du mois de mai. Bien peu avaient répondu. Au mois de mars, nous étions une trentaine de personnes à effectuer une action symbolique pour la réouverture du Pau-Canfranc. Armés de houes, de faux, de faucilles, de pioches, de serpes,  nous dégagions les rails de tout ce qui les encombrait, et ceci sur quelques centaines de mètres. Pas de chance, il neigeait à gros flocons et nous étions engoncés dans nos anoraks, nos bonnets, nos écharpes, nos gants.. France 3 était là et le soir, nous passions aux informations nationales. Le lendemain matin de bonne heure, le téléphone de la présidente du collectif sonnait. Au bout du fil, c'était Leny qui avait oublié de l' appeler et s'était "réveillé" en regardant les infos de la veille, touché par notre volonté et nos efforts. Il se confondait en excuses. Il est venu à la manif, avec ses musiciens, il ne voulait pas un centime, même pour le voyage. Malheureusement, le rassemblement s'est terminé dans la confusion. Les heurts entre manifestants et forces de l'ordre ont retardé l'évacuation. Il était tard, beaucoup venaient de loin, devaient prendre les bus. La fête prévue le soir a été avortée et Leny et ses musiciens se sont produits devant quelques dizaines de personnes. J'en faisais partie, sur le stand des Verts du Pays Basque, où nous fabriquions des talo  (galettes basques à base de farine de maïs). Nous sommes allés leur en offrir aux alentours de deux heures du matin. Malgré le froid cinglant, la pluie battante qui s'engouffrait sous le chapiteau, malgré la fête ratée, ils étaient aimables et souriants. Nous l'avons donc été nous aussi et je ne saurais oublier ces moments.

J'habite tout près ( à vol d'oiseau) d'Espinal où il est né.

Merci Leny.

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans In memoriam
commenter cet article
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:02
Souscription contre la LGV
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Non à la LGV-LGVrik ez!
commenter cet article
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 17:11

Une contribution de Jean-Louis Piquet, le berger des images.

Inondations à Nice.

Inondations à Nice.

 

On bétonne, on s'étonne. On détraque, surpris du retour de matraque.
Bétonnage intensif et dérèglement climatique, qui sont les responsables?

Les citoyens ou les spéculateurs qui seront les morts les plus riches du cimetière?
La côte d'Azur dévastée, les palaces privés d'électricité, plus de distributeurs de billets, déluge de visites de politiques, une catastrophe n'arrive jamais seule.
Bien sur l'humain compatit avec les victimes, mais on ne peut s’empêcher de penser que ce n'est qu'un retour de l'irresponsabilité des élus qui accordent des permis de construire à tout va par électoralisme et ce sont leurs électeurs qui trinquent. Ce qui pourrait être un juste retour des choses. Mais malheureusement les autres aussi dégustent. Quand aux atténuateurs par intérêt de l'importance du dérèglement climatique, ils vont faire tout ce qu'ils peuvent pour marginaliser en trouvant des relais bienveillants auprès des grands médias aux ordres. Ceux-là même qui la semaine dernière ont superbement ignorés les 60.000 visiteurs du village Alternatiba de la République, sans compter les 5.600km du tou
r de France en vélos 3 et 4 places. Il ne faut pas que les citoyens se rendent compte de leurs possibilités si chacun fait sa part de Colibri.
Les événements de cette nuit donnent une petite idée de ce à quoi nous entrainent les petits intérêts mesquins, les micro féodalités, les gros prévaricateurs, la pusillanimité des humains englués dans le système, les compromissions et le copinage du microcosme des décideurs, des financiers et médias contrôlés (Canal+ en étant le dernier exemple, TF1 la caricature, et certains journaux l'exemple type). Il y a urgemment un devoir de désobéissance vis à vis des poncifs prônés par les Grandes Compagnies qui, comme au moyen âge, dépècent les ressources de la planète, la corrompent, la volent à nos enfants et leurs affidés politiques et pataphynanciers. Le parrain des villages Alternatiba avait écrit "Indignez Vous!", malheureusement les temps ne sont plus à l'indignation, ils sont à l'action citoyenne.

 

BANZAI  

Jean*Louis PIQUET
Le Berger des images.
Irudien artzaina
 On bétonne, on s'étonne.
Repost 0
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 08:27
Le petit dernier d'Astobelarra

Pikpik est le dernier membre d’une espèce d’insectes magiciens disparue  il y a bien longtemps de cela.
Il est prisonnier dans un caillou, près d’une rivière, depuis des centaines et des milliers d’années, victime d’un maléfice.
Puis, un jour, deux enfants se promènent près de là, et c’est ainsi que cette histoire commence.

Pikpik aspalditik desagertü magiadün barbalot mota batetako azken kidea da. Erreka bazter batetan, milaka urte hontan, zorte gaixto batengatik, harri baten barnean preso da. Eta egün batez bi haur paseatzen dira ondotik eta historia hau hola da hasten.


L’auteur : Laurent Caudine  est auteur de 2 recueils de chroniques et nouvelles intitulés « Pensements » publiés en 2006 et 2012 et d’un roman «Matin vert» publié en 2013.

Idazlea : Laurent Caudinek idatzi dütü « Pensements » izeneko kronika bildümak, 2006an eta 2012an argitaratüak, eta 2013an agertü « Goiz orlegia » eleberria.


L’illustrateur : Alberto Martin Curto qui dessine depuis son plus jeune âge, entre aux Beaux-arts de Salamanque. Il vit actuellement à Hélette où il continue de rêver à l’aide de crayons.

Ilüstrazalea : Alberto Martin Curto marrazkilari da gazte denboratik eta Salamankako Arte Ederretan egonik da. Orai Heletan bizi da eta arkatzeri esker asmatzen badabil.


Les traducteurs : Le 4ème niveau de la gaü eskola xiberoa s’est donné comme exercice de traduire cette histoire en euskara. Elle a été relue et corrigée par les enseignants de la gaü eskola par Allande et Margarita Etxart et Jean Louis Davant.

Ützültzaleak : Xiberoako Gaü Eskolako 4. mailak ariketa bezala hartü dü historia honen Eüskaralatzea. Erakasleek Jean-Louis Davant eta Margarita eta Allande Etxartek berriz irakurri eta xüxentü düe.

 

orri  84 pages – handitarzün / dimension : 178 x130 mm
langue : basque -  hizkuntza / euskara
Saila / collection : Barbalot - ISBN : 979-10-90126-07-7
Irakurteko 7/8 urtekoentako. Gehitü batek irakurteko 5 urtetarik aitzinakoentako.  A partir de  7 / 8 ans pour la lecture, à partir de 5 ans lu par un adulte

 

Vous pouvez télécharger la souscription au format pdf

en cliquant ici

Repost 0
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 09:00
Les forêts l'aimaient, les oiseaux aussi.

Ci-dessous, la dernière vidéo en date de Hontz Xuria.

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Gilles Marchal
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 18:08
Alain Vidalies et Alain Rousset.

Alain Vidalies et Alain Rousset.

Cagnotte, le 27 septembre 2015

Communiqué de presse
 

Ligne à Grande Vitesse : Pêché d’orgueil
La Fédération SEPANSO Landes apprend avec consternation que le gouvernement s’apprête à signer la Déclaration d’Utilité Publique pour la construction de lignes à grande vitesse entre Bordeaux et Dax et entre Bordeaux et Toulouse.
En ce qui nous concerne, dans les Landes, cette décision nous scandalise car elle fait fi de toutes les études qui montrent que ces projets seront déficitai
res et de toutes celles qui prouvent que les atteintes à l’environnement seront très néfastes pour la préservation de la biodiversité et des ressources naturelles (eau, bois...) sur lesquelles reposent divers secteurs d’activité (agriculture, foresterie, tourisme...). Pourtant les responsables politiques français affirment la main sur le cœur qu’il s’agit d’enjeux primordiaux pour l’emploi, pour la qualité de vie...
Nous tenons à rappeler que pour des raisons économiques, au fil des années, la SNCF a assuré de moins en moins de départ de TGV vers Hendaye et Tarbes.Nous tenons à rappeler que la Fédération SEPANSO Landes avait accepté le projet initial de ligne à grande vitesse sur un trajet parallèle à la ligne existante.
Nous observons que les décideurs ont décidé de passer outre à l’avis défavorable de la Commission d’Enquête Publique. On fera mine probablement de s’étonner que les citoyens pensent de plus en plus que leur parole n’est pas écoutée par les responsables de la conduite des affaires publiques !
Nous observons que le projet Bordeaux-Dax fait un grand détour par Mont de Marsan, circonscription de Monsieur Alain Vidalies, ministre des transports. Y aurait-il une relation de cause à effet entre cet enracinement et la Déclaration d’Utilité Publique ?
Nous observons que la Commission de l’Union européenne commence enfin à se poser sérieusement la question de la pertinence de son réseau TEN-T (TransEuropean Network for Transports).
La Fédération SEPANSO Landes ne comprend donc pas que, dans le doute (si tant est qu’il puisse y avoir le moindre doute sur ces dossiers !), les responsables n’aient pas décidé de procéder à un référendum pour avoir la plus grande certitude quant à la perception de l’utilité publique des ces infrastructures.Il est évident que cette décision contestable va mobiliser à nouveau tous les opposants à ces grands projets inutiles. Il sera donc particulièrement intéressant de voir comment se positionnent ceux qui se présentent au suffrage universel lors des prochaines échéances électorales.

 

Repost 0
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 16:20
Photo Loïc Leurent

Photo Loïc Leurent

Hier, samedi 26 septembre, nous sommes allés rechercher Gaztain et son fils. Pour la troisième année consécutive, et encore une fois avec le beau temps!

Ce fut une bien belle journée, même si elle ne s'est pas déroulée comme nous l'avions prévu et en ce qui me concerne, ardemment souhaité depuis belle lurette. Altxor n'a pas tracté la charrette jusqu'à la maison. Il était loin d'être prêt,nous avions trop tardé et précipité les choses au dernier moment. Grosse erreur qu'il va falloir rattraper. Cela prendra du temps. Et il va falloir aussi aller rechercher la charrette, puis et puis et puis---- La galère, mais on va y arriver, nom de Zeus!

Dans un premier temps, séance de maréchal-ferrant pour vieille dame Gaztain. Un bon parage est nécessaire.

Merci à tous les marcheurs : Ornela, Axelle, Itziar, Marie-Pierre, Françoise, Nicole, Fanette, Laura, Loïc et Jean-François. Sans oublier la chienne Xipi qui a toujours les pattes aussi courtes mais qui a perdu quelques kilogrammes, ce qui n'a pas été sans lui faciliter la tâche.

Merci également aux photographes : Loïc Leurent  et Laura Jolibois.

Photo de la blogueuse

Photo de la blogueuse

Photo Laura

Photo Laura

Photo de la blogueuse

Photo de la blogueuse

Photo Laura

Photo Laura

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo LoÏc

Photo LoÏc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Laura

Photo Laura

Photo Laura

Photo Laura

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

Photo Loïc

La traditionnelle photo sous le châtaignier du Maréchal Harispe. Altxor et Gaztain prennent la pose. Photo Loïc

La traditionnelle photo sous le châtaignier du Maréchal Harispe. Altxor et Gaztain prennent la pose. Photo Loïc

On arrive, Gaztaintxo, on arrive!  Photo Loïc

On arrive, Gaztaintxo, on arrive! Photo Loïc

Marche ou rêve? Non, marche ET rêve.

Ah la la! Pour cela, il faudra encore attendre, et beaucoup de douceur et de patience.

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 08:00
GAZTEARTEA GARAZIN

 

03 OCTOBRE 2015 > 01 NOVEMBRE 2015

Exposition des œuvres de six jeunes artistes basques, dans la Prison des Évêques et le hall de la Mairie de Saint Jean Pied de Port.

L’exposition dans la Prison des Évêques montrera les œuvres des cinq finalistes pour le Prix Itzal aktiboa 2015 - Création Jeune, Art Contemporain : Grégory Cuquel, (Anglet/Angelu, Labourd); María Jiménez Moreno, (Zizur Mayor, Navarre); Cécile Mestelan, (Bidart, Labourd); Mickaël Vivier (Bayonne, Labourd) y Eluska Zabalo Monje (Arrasate-Mondragón, Gipuzkoa).

Dans la Mairie, les peintures de Charles Jaulerry (Arcangues, Labourd) seront exposées.

Inauguration et remise du Prix Itzal aktiboa : vendredi 2 octobre à 18h30 dans la Prison des Évêques.

 

 

GazteArtea Garazin, horaires

 

Prison des Évêques : tous les jours sauf le mardi, de 11:00 à 12:30 et de 14:30 à 18:30

Mairie de Saint Jean Pied de Port : du lundi au vendredi de 8:30 à 12:00 et de 14:00 à 17:30


Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Au jour le jour. Egunean---
commenter cet article
24 septembre 2015 4 24 /09 /septembre /2015 15:52

Merci Cyril et Leïla!

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Luc Romann
commenter cet article

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.