Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 18:00

"Robin des bois à Roncevaux. C'est comme ça, tu l'as voulu, tu l'as".

Pendant un an, j'ai travaillé à l'école de Lacarre et à celle d'Ainhice Mongelos

Pendant un an encore, j'ai travaillé à l'école de Bunus et à celle d'Ainhice.

Depuis le vendredi 5 juillet, je suis chômeuse. Ce n'est pas une cataclysme dans ma vie, j'ai l'habitude.

Mais à cheval sur ces deux années, j' ai vécu une révolution, une vraie, une révolution intérieure, grâce à quelqu'un--- de l'extérieur, on peut vraiment le dire. Et j'ai failli toucher le ciel, il s'en est fallu de peu.

Durant cette période, pendant mes pauses-déjeuner, entre deux écoles, entre deux groupes d'enfants, attendant fiévreusement son appel, moi qui n'avais jamais voulu de téléphone portable,  j'ai fait quelques pas, pris quelques photos pour un être, mon amour, prisonnier d'une horrible maladie, et dont j'étais devenue les poumons et les jambes. Je capturais des images pour les lui envoyer, moi qui avais toujours pensé que photographier, c'était se voler à soi-même un court instant de vie. Il m'arrivait de prendre les jambes à mon cou pour arriver à l'heure dans la deuxième école, celle de l'après-midi.

En ce printemps qui n'en fut pas un mais qu'il avait espéré pourtant, il est parti ailleurs, en un autre monde dont je ne sais rien.

Et pour la première fois de ma vie, je me sens seule, vraiment seule. Et surtout pour la première fois de ma vie, je ne m'ennuie pas seulement de quelqu'un. Non, pour la première fois de ma vie, je m'ennuie sans quelqu'un. Et pourtant, il est là, je l'entends, je lui parle. Comment dire, comment expliquer?

Voici quelques-unes de ces photos, pêle-mêle, sans ordre chronologique. En plus, ce ne sont sans doute pas les mieux réussies ni les plus belles. Tant pis, après tout. Ce soir, dans l'urgence, j'ai trop besoin de lui dire de nouveau  ce qu'il est pour moi, ce qu'il a fait de moi. Il n'y a pas de mots, mais pas d'images, pas de musiques non plus. Rien. Que faire?  Ne vous vexez pas, en vous parlant, c'est encore à lui que je parle. C'est encore lui que j'interroge.

 

 

 

La toute première, quelques tout petits jours après  notre improbable rencontre . Retour chez les médecins, dans les hostos pour lui, ce jour là, à 800 km de ces collines. Mais nous étions ensemble.

La toute première, quelques tout petits jours après notre improbable rencontre . Retour chez les médecins, dans les hostos pour lui, ce jour là, à 800 km de ces collines. Mais nous étions ensemble.

Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Entre collines et ciel.
Le 21 septembre 2012, j'étais là quans son appel m'a surprise. "La barbarie est constitutionnelle en France. Le Conseil  Constitutionnel vient d'adouber la corrida". Cest lui qui me l'apprenait. Et le soir, il ajoutait " Tu sais, je suis déçu par toute cette victoire sans pudeur des corrideurs. Il te faut du courage, moi, j'aurais baissé les bras. La chasse commence demain, je vais voir ces sales batards monter la rue et tirer des faisans d'élevage, des tueurs de poules. J'ai appris qu'une harde de cerfs allait être liquidée, ça fait trop de dégâts. Ma campagne est bientôt vide.".

Le 21 septembre 2012, j'étais là quans son appel m'a surprise. "La barbarie est constitutionnelle en France. Le Conseil Constitutionnel vient d'adouber la corrida". Cest lui qui me l'apprenait. Et le soir, il ajoutait " Tu sais, je suis déçu par toute cette victoire sans pudeur des corrideurs. Il te faut du courage, moi, j'aurais baissé les bras. La chasse commence demain, je vais voir ces sales batards monter la rue et tirer des faisans d'élevage, des tueurs de poules. J'ai appris qu'une harde de cerfs allait être liquidée, ça fait trop de dégâts. Ma campagne est bientôt vide.".

Entre collines et ciel.
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans G't'M
commenter cet article
13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 10:37
Que ne ferait-on pas pour les papillons!

Vi vi vi, je sais, le Buddleia est une plante invasive, il faut la contenir, etc, etc. Oui, je sais.

J'en ai planté un ou deux il y a quelques années pour le simple bonheur des papillons qui avec le temps de ces derniers mois, ne sont vraiment pas à la fête cette année.

Mon laisser-aller de l'été 2012 où je planais sur mon petit nuage, la météo catastrophique qui a suivi, la très lourde neige de printemps et chez moi, les arbustes sont effondrés, couchés, bouchent le moindre passage et si je n'y remédie pas, au retour des pottok cela posera problème.

Alors, voilà, depuis 8 jours, sécateurs, faux, serpe, faucille, scie, ,je taille dans le vif et---misère, je déteste faire ça.Supprimer de la vie pour en sauver, quel dilemme!

Mais tant que celui-ci sera en fleur, je n'arriverai pas à me résoudre à en priver les papillons.

Son débordement mélangé de ronces et d'orties bénéficiera donc d'un sursis.

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Aider la faune - Fauna Zain
commenter cet article
11 juillet 2013 4 11 /07 /juillet /2013 11:50
Ils passent par chez nous---

S'il vous reste quelques sous après votre soutien à l'UMP, bien évidemment.

Mais non, je rigooooole!

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Aider la faune - Fauna Zain
commenter cet article
10 juillet 2013 3 10 /07 /juillet /2013 08:11
Montagne: lieu de pureté, plus près du ciel?

Je ne suis pas pour les hallalis et les mouvements de vengeance. Mais s'il vous arrive de passer par Laruns lors d'une sortie, emportez votre casse-croûte. Pas un sou pour les moins que rien qui ont fermé les yeux! Et n'oubliez pas non plus de leur faire savoir ce que vous pensez d'eux! La blogueuse.

Communication Animal Cross

Honte à Laruns !

mardi 9 juillet 2013, par Sabine Matraire

Honte à toutes les personnes qui n’ont pas vu qu’une chienne Labrit décharnée et affamée rodait sur la place principale du village et autour des restaurants depuis plusieurs mois ! Ce dimanche Animal Cross a été alerté par 2 de ses membres, une chienne Labrit était devant les restaurants dans un piteux état : dénutrition très avancée (la peau sur les os) et déshydratée. Aucun restaurant de Laruns n’accepte de vendre de la nourriture à nos 2 membres pour qu’ils puissent nourrir cette petite.

Elle est récupérée, nourrie, hydratée, lavée,... puis amenée chez le vétérinaire dès le lendemain matin. Comme une majorité de Labrits utilisés pour garder les troupeaux, elle est ni pucée ni tatouée et sans collier. Après avoir demandé des examens complets, l’état de la chienne est désespéré : otite grave, gale, dermatite aigüe, triglycérides élevées, bec de lièvre sur toute la colonne vertébrale, calcification et inflammation. Conclusion : grandes souffrances et paralysie imminente.

Si une personne de cœur avait réagit il y a quelques mois en nous appelant, le vétérinaire aurait pu tenter quelque chose et alléger ses souffrances. C’est donc la mort dans l’âme que nous prenons la décision de l’euthanasier...

Laruns est un village touristique, très prisé des amoureux de la montagne, comment expliquer une telle situation ? Serait-ce la fameuse omerta des montagnes qui permettrait en toute impunité tous les actes de maltraitance envers les animaux ?

Honte à ceux qui n’ont même pas pris la peine de contacter les services d’aide aux animaux !

Honte à ceux qui mangeaient devant cette chienne affamée et assoiffée sans même lui donner ni à manger ni à boire !

Honte aux restaurateurs qui ont refusé de servir nos membres pour éviter qu’ils nourrissent cette chienne !

A toutes les personnes qui ont regardé souffrir cette chienne sans réagir, il n’y a qu’une chose à dire : quel parfait exemple de la lâcheté humaine !

Repost 0
8 juillet 2013 1 08 /07 /juillet /2013 12:00

Oui, je sais, j'avais dit que je ne publierai pas sur ce blog de remerciements à ceux et celles dont je recueille les signatures pour l'abolition de la corrida. Pourtant, j'ai déjà fait quelques accrocs à ce principe.

Alors, disons que parfois--- uniquement pour les artistes--- et surtout pour les chanteurs, d'ailleurs. Il se pourrait bien que j'ai un faible.

Repost 0
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 10:09

Il y a quarante ans, naissait l'ikastola ( école immersive en langue basque) de Garazi.

Aujourd'hui, à Saint-Jean-Pied-de-Port, c'est la fête.

Ce matin, la grande cavalcade, sous le soleil retrouvé.

Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Garaziko ikastola : 40 ans!
Repost 0
Published by Jeno l'écolo
commenter cet article
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 12:24
Voyage autour de chez moi

Depuis hier soir, je suis au chômage.

L'an dernier, le même jour du mois de juillet, les vacances commençaient. Je les avais inaugurées le soir au retour de l'école,  en marchant de la maison jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port.

Quelques mois plus tôt, s'étaient donné rendez-vous dans mon coeur, sans prendre le temps de m'en avertir, l'espoir, l'angoisse, et malgré l'angoisse, une indicible joie qui m'avait redonné le goût de la marche, me poussait sur les sentiers des heures entières.

 

Le soir des vacances, j'étais donc partie en vadrouille avec pour but de photographier les environs proches pour en faire profiter mon amour dont j'étais devenue les jambes et les poumons, lui offrir le rêve dont il avait tant besoin, rêver avec lui aussi. Au retour, je lui envoyai ces photos.

Depuis, l'on raconte qu'il n'est plus là, qu'il a rejoint un autre monde.

Je n'arrive pas à le croire. Il est avec moi, partout, tout le temps.

Et pourtant, il me manque cruellement. Allez y comprendre quelque chose!

 

 

Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Voyage autour de chez moi
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans G't'M
commenter cet article
5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 17:34

Un grand merci à Sebrat, pour cette chanson sur Cannellito. Le connaissant personnellement, je sais que son chanteur est sensible à notre combat contre la corrida.

 

Si j'en juge par la nomination du nouveau ministre de l'environnement qui, très certainement, lui, ne se verra pas remercier de sitôt, le taureau, comme l'ours et tous les animaux sauvages ou domestiques,  a plus que jamais besoin de défenseurs.

Repost 0
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 16:00
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Célébration de l'arbre
commenter cet article
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 08:07
Dame Gaztain, du haut de ses 18 printemps pluvieux, préfère rester en retrait, ce qui ne l'empêche pas de donner de la voix.

Dame Gaztain, du haut de ses 18 printemps pluvieux, préfère rester en retrait, ce qui ne l'empêche pas de donner de la voix.

Profitant de l'arrêt des pluies, Maialen et Olaia sont allées rendre visite  à Altxor et Gaztain dans leur résidence d'été. Altxor a dévalé la pente, bien content de revoir ses amies et défenseures de l'hiver, mais Olaia a préféré se mettre à l'abri derrière le portail, un peu inquiète devant tant d'affection débordante.

A la fin de l'été, nous irons rechercher les deux pottok. J'espère que cela ne sera pas en van mais à pied comme pour l'aller.

De bonnes décisions ont été prises. Un maréchal ferrant viendra alors à la maison rafraîchir les sabots de Gaztain et m'apprendre tranquillement à soigner l'un des sabots avant. Quant à Altxor, il recevra pendant un mois la visite de quelqu'un qui viendra lui donner les rudiments d'éducation que je n'ai pas su lui donner. Par la même occasion, je serai éduquée moi aussi, ce qui est sans doute la base de tout.

Et tout ceci grâce à l'association "Altxor eta Gaztain" sans laquelle je serais bien démunie.

Altxor et Gaztain ont eu de la visite.
Altxor et Gaztain ont eu de la visite.
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.