Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 06:00
Reine des Rainettes

En  février 1997, avec un copain, j'ai creusé une mare sur le terrain d' Uhaldia.

Vous connaîtrez son histoire en consultant les liens ci-dessous.

Très vite, dans ce lieu de vie si riche qu'est une mare, de nombreux animaux ont trouvé leur bonheur. Insectes aquatiques, nombreuses espèces de libellules, tritons, crapauds communs, alytes,  couleuvres à collier, grenouilles rousses, grenouilles agiles, hérons cendrés, et même une fois ( n'est-ce pas, Lolo?), un Martin-pêcheur amateur de tritons.

Mais de grenouilles vertes, point. Bon, d'accord, pas de panique, il paraît que dans le coin où j'habite, elles ne sont pas présentes. Entendu, je mets dans ma poche avec mon mouchoir par-dessus la nostalgie des ploufs et des coassements des mares de mon enfance, dans l'Oise.

Mais les rainettes, hein? Il y en a par ici, des rainettes!  Alors, pourquoi pas dans ma mare, hein? C'est vexant, tout de même! Non?

Et  bien voilà, je n'aurais pas attendu en vain toutes ces années. Depuis 15 jours, la présence de rainettes sans doutes méridionales (il paraît que les rainettes vertes sont rarissimes ici) est incontestable.

Et je suis vraiment très heureuse, même si la pluie battante de ces derniers jours et de celui-ci les réduisent au silence.

 

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Aider la faune - Fauna Zain
commenter cet article
16 juin 2013 7 16 /06 /juin /2013 08:00
Non par intérêt mais par amour
Repost 1
Published by Jeno l'écolo - dans Aider la faune - Fauna Zain
commenter cet article
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 14:31
Marianne et les mouches.

Une contribution de babel.

 

C’est une femme qui n’a pas vraiment d’âge.

Elle a cette élégance naturelle que n’ont ni les filles encore trop jeunes pour être plus que jolies ni les dames déjà encadrées au salon sous un cadre démodé protégeant le temps de leur splendeur.

En sa robe de printemps, elle sirotait le temps qui passe.

Une mouche à viande d’une laideur repoussante vint tourner autour d’elle. Elle en voulait à son teint frais. C’était un furoncle vibrionnant décider à transformer sa joue droite en terrain de jeu.

Que voulez-vous que Marianne y fasse ? Écraser la pustule d’un centimètre chargé de puanteur en se giflant bruyamment, ou la chasser vers un tas de compost ou d’ordures où elle vivrait ce que vivent les vermines : un petit moment dans la pourriture ?

Fallait-il s’éclabousser la face de cette déjection ou avec tact la diriger au royaume des araignées ?

 

Dilemme.

 

Sur le livre ouvert, près d’elle, un bref récit rapportait comment, en Belgique, le parti Vlaams Block, fort de ses élus, de sa popularité, il y a quelques années, avait franchi toutes les limites. Comment ses propos racistes avaient-ils enivré jusqu’à les armer les désespoirs flamands. Tout y était. Jusqu’à la décision de dissoudre ce monstre devenu gênant. En même temps que le gouvernement décidait sa dissolution, le Vlaams Block, ou VB, se torpilla lui-même. Dans les jours suivants, les capitaux dégagés permirent la création du Vlaams Belang, ou VB — le bloc était devenu l’intérêt —, l’appareil de direction était le même ou presque, les slogans ceux de la campagne suivante, les locaux vendus par le VB rachetés par le VB, et ainsi de suite. Officiellement le VB a été dissous, au moment même où le VB est parvenu à naître, plus fort, plus serein que le VB d’avant.

 

Marianne n’eut pas le temps de dire ouf. Un gentleman en mal de bonne réputation, d’un coup sec de journal, écrasa la mouche sur le bord de sa tempe.

Il avait, expliqua-t-il à la belle, à la protéger de tout ce qui l’enlaidissait.

Marianne secoua la tête d’un geste rapide, non pour acquiesce ou pour dénier, mais pour chasser une autre mouche, aux reflets verts plus bruns et aux éclats bruns plus verts qui venait vibrionner contre sa tempe où le léger vent de printemps asséchait la petite rougeur d’où elle avait, d’un coin de coton démaquillant, enlevé quelques restes de chitine peu ragoûtants.

« Ça ira, dit-elle, ça ira, ce n’était qu’une mouche.

— Une mouche chargée d’infections, toutes plus mortelles les unes que les autres, répondit-il

— Si vous croyez avoir tué les mouches de l’été, Monsieur, croyez-le ! Mais faites-moi plaisir en partant, emportez avec votre vaine tentative de séduction les composts et les crottins qui ci et là assiègent mon jardin ! »

 

Je ne sais ce qui fit exactement le bellâtre, qui en dehors des promesses, ne savait pas faire grand-chose, mais elle, elle se replongea avec attention dans la mutation du VB en VB.

 

 

Repost 0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 08:00

Bonnet blanc et Blanc bonnet:

Monsieur Gabriel Bellocq, maire PS de la ville de Dax, dans les Landes, n'a rien à envier au  droitier Jean Grenet, quant à son addiction maladive à la barbarie des arènes.

Leur couleur politique respective s'efface devant le rouge-sang d'innocents herbivores. Et rejoint le cri des Franquistes :"Viva la muerte"!

Jugez-en plutôt : 50 000 euros financés par la municipalité de Dax ( ou plus exactement par ses contribuables pas forcément amateurs de corrida) pour cette fresque réalisée à l'occasion du centenaire des arènes.

50 000 euros, passez-vous ce chiffre en boucle dans les oreilles et imaginez ce qu'il aurait été possible de faire avec cet argent.

Allez--- rions un peu--- mon petit doigt me dit que, prévoyante, la municipalité a fait recouvrir cette oeuvre si précieuse d'une couche anti-tags. Pourquoi donc? Certains individus insensibles à l'art pourraient-ils avoir de vilaines  idées? On n'ose l'imaginer! Vraiment, comme disait Brel, "Le monde est plein de polissons!".

 

 

 

 

Les photos sont de Sylvie Laulom
Les photos sont de Sylvie Laulom
Les photos sont de Sylvie Laulom
Les photos sont de Sylvie Laulom
Les photos sont de Sylvie Laulom
Les photos sont de Sylvie Laulom

Les photos sont de Sylvie Laulom

Repost 1
7 juin 2013 5 07 /06 /juin /2013 17:30
Corrida, casse-toi!

Il n'est pas trop dans mes habitudes de faire état dans ce blog des signatures de personnalités que je collecte pour l'abolition de la corrida. Surtout, d'ailleurs, quand il s'agit de "politiques", étant moi-même retirée de cette activité, pour cause d'overdose,  depuis environ quatre ans.

Mais pour de prégnantes  raisons personnelles, je tiens absolument à faire part ici d'une signature qui me  tient particulièrement à coeur.

Lionel Feuillas, candidat EELV à la succession de Jérôme Cahuzac lors de l'élection législative anticipée ( et pour cause!) dans la troisième circonscription du Lot et Garonne, a signé la pétition du CRAC Europe. Et ce n'est pas une signature de complaisance ou d'intérêt. Lionel est convaincu que cette barbarie est de trop, même s'il en existe bien d'autres à combattre elles aussi.

Repost 0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 09:03
Je ne veux pas.

Une contribution de Brigitte Fraval.

Je ne veux pas être la main qui se lève pour dénoncer , conspuer, aliéner la liberté du coupable désigné d’avance .

Je ne veux entendre ni les vivats , ni le silence qui entoure la sentence . Je veux l’oiseau qui trille au vert tendre du feuillage caressé par la brise d’un matin clair .Libre.

Je ne veux pas le regard qui se détourne du grabat où gît , ivre à mourir, cet homme qui a tout perdu avalé , broyé par une société qui ne reconnait que les nantis .

Je veux , si je ne peux lui tendre la main , au moins le regarder dans son insoutenable détresse , pour ne pas pouvoir dire « je ne savais pas » . Je veux que mon regard le reconnaisse comme vivant.

Je ne veux pas armer le bras qui frappe, poing , lame , canon , dans la chair des innocents , dans l’histoire des peuples massacrés .

Je veux le respect de l’autre dans sa diversité , de couleur , de coutumes , de croyances , de religion , seul espoir de cessez le feu , arc en ciel sur les barbelés.

Je ne veux pas d’une religion qui prêche l’amour et le détruit , enfants trompés , diktats obsolètes , autant de vies arrachées que de paroles bafouées .

Je veux un droit à l’espoir pour chaque être , quel que soit le nom qu’il donne à cet espoir , religion , amour , ou autre , un droit à l’éclaircie . Le droit sacré de disposer de soi sans s’aliéner à quelque Dieu omnipotent et guerrier .

Je voudrais que nos larmes ne se perdent plus et nous fassent grandir , que nos rires désarment les marchands de rêve , que nos révoltes écrasent les frontières qui nous isolent.

Je voudrais tant de choses que la peur me retient à la lisière du chemin .

 

 

Repost 0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 13:56
Népal en Basse Navarre

 

L’exposition est programmée du 3 au 29 juin à la Prison des Évêques de Donibane Garazi (Saint-Jean-Pied-de-Port).

Vendredi 7 juin,  aura lieu  une  conférence à 18h 30 dans la salle d’honneur de l’Hôtel de Ville.
N’hésitez pas à visiter le site de "Argian"

www.argian-photo.com

 

 

Repost 0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 08:12

Il n'a même pas plu!

Vous auriez dû venir
Vous auriez dû venir
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Manifs Manifestaldiak
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 16:02
Une grande chaîne de solidarité pour sauver Hegalaldia.

 

 

Exceptionnellement et dans l’urgence, nous nous adressons à vous pour sauver HEGALALDIA, association de protection de la nature, qui est implantée à Ustaritz et reconnue d’Intérêt Général.

 

Hegalaldia, seul centre de sauvegarde de la faune sauvage dans les Pyrénées-Atlantiques, soigne tous les ans une moyenne d’un millier d’animaux, principalement des oiseaux : chouettes, milans, cigognes, mésanges…, et des petits mammifères : écureuils, hérissons, loutres…, qui sont trouvés blessés, malades, mazoutés…, dans le but de les relâcher dans leur milieu naturel.

C’est la préservation du patrimoine sauvage régional qui est en jeu.

 

Pensons aux générations futures pour qu’elles puissent encore s’émerveiller en regardant voler, l’aigle royal, les hirondelles…, voir des hérissons, des écureuils…traverser le jardin.

 

Un sursis financier a été accordé jusqu’au 30 juin 2013 grâce à des dons généreux.

 

Suite au désintérêt des élus et des collectivités locales et face aux grandes difficultés financières, les animaux sauvages en soins, les salariés, les stagiaires, les adhérents et les sympathisants font appel à votre générosité. L’obtention de ces dons permettra au centre de fonctionner jusqu’à l’arrivée de nouvelles subventions.

 

Hegalaldia a besoin de vous pour créer et faire vivre cette chaîne de solidarité à travers la pyramide des dons. Il suffit que chacun donne au minimum 2€ et contacte 5 personnes de son entourage, famille ou amis. Chacune de ces dernières, participera à son tour en faisant un don minimum de 2€ et contactera à nouveau 5 nouvelles personnes, et ainsi de suite.

 

Pour permettre le succès de la pyramide des dons, chaque personne doit répercuter l’opération dans son entourage.

 

Si vous souhaitez aider Hegalaldia vous pouvez le faire en envoyant directement vos dons à Hegalaldia à l’adresse ci-dessous ou le remettre à celui ou celle qui vous a contacté.

 

Des reçus fiscaux, déductibles de vos impôts, seront établis uniquement sur demande, et si possible envoyé par mail*

 

 

OPERATION PYRAMIDE DES DONS

 

Je participe à l’opération et souhaite un reçu fiscal au nom et à l’adresse figurant ci-dessous

 

NOM PRENOM

 

ADRESSE

 

MAIL*

*(Pour l’envoie des reçus fiscaux)

MONTANT MODE de PAIEMENT

 

Adresse postale : association Hegalaldia, quartier arrauntz, chemin bereterrenborda 64480 USTARITZ

Site internet : www.hegalaldia.org mail : association@hegalaldia.org

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Aider la faune - Fauna Zain
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 15:58
Samedi 1er juin, tous à Bayonne!
Samedi 1er juin, tous à Bayonne!

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Manifs Manifestaldiak
commenter cet article

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.