Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 09:00

 

Une contribution de Daniel Labeyrie.

Mon pauvre diable

 

Renard qui trotte vaut mieux que lion qui dort

Proverbe turc

 

                 Février offrait un petit soleil matinal glacé, la gelée blanche se reposait tranquillement sur l'herbe du verger et de la prairie en contrebas: tout était calme, de rares trilles de mésanges animaient le silence de la campagne.

 

                 Toi, vieux goupil efflanqué, je t'ai aperçu trottinant tranquillement à quelques dizaines de pas de moi. Tu n'avais rien du renard au poil luisant et à la fourrure de feu détalant prestement au moindre décibel inopiné. En face de moi, j'avais affaire à un patriarche quelque peu dépenaillé, victime du poids des ans ou de la méchante vague de froid de ces dernières semaines.

 

                 Mon pauvre vieux , tu faisais peine avec ta triste queue élimée, presque glabre. Tu m'as regardé, étonné, mais tu devais savoir intuitivement que je ne manie guère les armes à feu; quant à la pose de pièges pour éliminer les gens de ton espèce ce n'est pas demain la veille que j'opterai pour de telles pratiques barbares. Je n'enfumerai pas, non plus, ton terrier avec des gaz mortels. Peu me chaut que tu traînes, dans ton sillage, une réputation sulfureuse !

 

                 Comme la faim fait sortir le loup du bois, il est probable que tu te risquais sur mes friches pour déloger quelque rongeur imprudent qui aurait l'outrecuidance de sortir son petit museau d'une galerie: ce mets dont tu raffoles pourrait assouvir ta fringale.

 

                 Je n'ose imaginer ta renardière glacée où tu te morfonds le jour durant, attendant le premier rayon de lune pour humer l'air des quatre vents et prendre tes quartiers de vagabond nocturne à travers champs et chemins de traverse.

 

                 Pendant quelques instants, nous nous sommes observés avec  bienveillance . J'eusse aimé  que tu viennes vers moi afin de faire plus ample connaissance, en gardant néanmoins une certaine distance mais mes congénères n'ont pas dû te faire de cadeau, alors , les temps étant ce qu'ils sont, tu as pris la direction du bosquet négligeant de ce fait ma proposition silencieuse.

                 Sans le moindre affolement dans ta démarche un peu lasse, tu as repris ton train de sénateur pour retourner dans ton fourré.

 

                 Si le cœur t'en dit et si tes forces te le permettent, n'hésite pas à revenir me rendre visite, je peux même t'offrir l'hospitalité dans le modeste verger, il me sera également loisible de t'ouvrir le joli portail de bois de mon jardin afin que tu me débarrasses de la présence d'indésirables rongeurs qui dévorent mes dernières touffes de persil et mes pieds de blettes. Ainsi rassasié de la chair fraîche de ces bestioles, je te propose, en toute simplicité,  un petit somme sur le solarium où tu pourras donner libre cours à tes rêves.

Daniel Labeyrie


Repost 0
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 09:15
Index > Edition papier > Pays Basque

Pays Basque

p006_ph02_1.jpg

 

24/02/2012

J.M.

Mercredi 8 février, un groupe de 21 étudiants en BTS en gestion et protection de la nature du lycée Jean-Errecart de Saint-Palais a bravé des températures polaires pour effectuer le curage d’une mare à Uhart-Cize chez Mme Jenofa Cuisset. Après avoir cassé la glace et vidé l’eau, ils ont sorti la vase en prenant le plus grand soin des petits animaux qui y hivernaient. L’après-midi a été consacré à la pose, à l’arrimage de la nouvelle bâche et à un début de mise en eau de la mare. Le travail n’aurait pas été achevé si les étudiants ne s’étaient pas attelés, aussi, à la “revégétalisation” des abords du petit plan d’eau.

Cette journée a permis aux étudiants de montrer leur efficacité et leur capacité à gérer un chantier dans un temps imparti. Ce fut aussi l’occasion de prendre conscience de l’intérêt patrimonial des mares et de la nécessité de les préserver. Félicitations donc à ces jeunes qui ont aussi su montrer que travail et convivialité pouvaient faire bon ménage, même dans des conditions difficiles.

Le 17 mars, le lycée organise une demi-journée portes ouvertes de 9 heures à 13 heures.

http://www.lejpb.com/

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Aider la faune - Fauna Zain
commenter cet article
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 08:49

 

 

 

Communiqué de la LPO (Ligue pour la protection des oiseaux)

Samedi 18 février 2012

 

 

Encore et encore, les vautours sont utilisés comme bouc émissaire ! Des articles récents sur la thématique récurrente « Les vautours attaquent » sont parus récemment dans la presse locale. Fantasme ou réalité ??

Au Pays basque, à Ainharp, nous avons menés une enquête de type journalistique. Après recherches et recoupements ce sont des chiens errants et non des vautours qui sont mis en cause par les services compétents suite aux signalements d’ovins morts dans des conditions suspectes.

De la même manière, dans l’Aude des analyses vétérinaires ont permis de garantir que les interventions des vautours avaient eu lieu sur des bêtes déjà mortes ! Ainsi, les vautours n’ont fait que leur travail d’équarrisseur naturel : se nourrir de bêtes déjà mortes et assurer ainsi un service sanitaire gratuit pour les éleveurs de montagne.

Le vautour reste et restera l’allié de l’élevage de montagne, la preuve en est avec la création future sur le territoire de la Réserve naturelle d’Ossau, d’une placette expérimentale d’équarrissage naturel comme elles existent déjà en Lozère, en Aveyron, et dans le sud-Est de la France. Une reconnaissance du service rendu d’équarrisseur naturel au bénéfice des éleveurs.

Pour plus d’informations :

Pyrénées : martine.razin@lpo.fr

National : yvan.tariel@lpo.fr

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Aider la faune - Fauna Zain
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 17:34

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b3/Chimera_Apulia_Louvre_K362.jpg/220px-Chimera_Apulia_Louvre_K362.jpg

La chimère, une grande spécialité de notre presse régionale, lorsqu'il s'agit de dénigrer la faune sauvage et d'en faire un Bouc émissaire.

 

 


Concernant la pseudo-attaque des vautours à Ainharp (64) relayée par la Dépêche, la République des Pyrénées et le Sud-Ouest ( les trois  grands quotidiens de l'Aquitaine et de Midi-Pyrénées), il s'agissait bien d'une attaque de chiens errants comme l'a confirmé le sous préfet d'Oloron le 16 Février dernier en  réunion devant une vingtaine de personnes.
Ces quotidiens ne relaient que des chimères, une fois de plus.
- Les deux dernières plaintes dans l'Aude la semaine dernière : brebis déjà
mortes (expertises véto réalisées, info LPO Aude).
- Deux plaintes cette année seulement (ce qui ne veut pas dire 2 attaques) dans la zone Parc
national des Pyrénées (info PNP).
- Quasiment plus aucune plainte au Pays Basque (info DREAL Aquitaine).
" Il faut arrêter d'attaquer les vautours à coup d'accusations mensongères".
Comme le dossier Vautour est plus que jamais politique, le sous
préfet d'Oloron disculpe les vautours d'Ainarp mais prendra quand même un
arrêté prefectoral pour autoriser les tirs d'effarouchement dans les
Pyrénées-atlantiques malgrè l'avis défavorable du Conseil National de la Protection de la Nature!

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Aider la faune - Fauna Zain
commenter cet article
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 13:29

 

 

 

Association I.D.E.A.L
Information Défense de l’Environnement de l’Adour et du Littoral
Rue de Matignon 64340 BOUCAU Tel : 0559642303//64 Avenue Lénine 40220 TARNOS Tel 0559642863
Communiqué de presse du 18 / 02 /2012
Nouvelle mortalité de poissons sur l’embouchure de l’Adour

 

Depuis quelques jours sont apparus des poissons morts, échoués sur les rives de l’embouchure
de l’Adour et vraisemblablement sur les fonds du fleuve.
Cela concerne une catégorie particulière, les orphies ou poisson-aiguille.
Ce nouvel épisode de mortalité rappelle celui d’octobre 2008, d’une plus grande ampleur, car
touchant plusieurs catégories de poissons du fleuve sur le long de l’estuaire, depuis
l’embouchure de l’Adour jusqu’au niveau d’Urt.
La réponse des autorités, en appui des observations scientifiques selon elles, a été des plus
vague à l’époque…et puis le temps a passé avec ses épisodes de pollutions accidentelles et
permanentes.
A tel point que les mêmes autorités préfectorales ont agi, de leur prérogative régalienne, en
prenant des dispositions radicales dans le cadre d’un arrêté interpréfectoral 40 & 64 du 9
septembre 2011, interdisant la commercialisation et la consommation d’anguilles et d’autres
poissons de l’Adour et des Gaves pour cause d’imprégnation de leurs chairs aux
polychlorobyphéniles ou PCB (et certainement quelques autres molécules méchantes en plus,
ndlr).
Cela est très bien sauf que les autorités n’ont pas annoncé leur détermination à identifier les
auteurs de ces rejets criminels qui sont pourtant connus puisque d’origine industrielle et ou
d’utilisation non maîtrisés de ces produits industriels et que des sanctions exemplaires pour
atteinte à l’écosystème fluvial n’ont pas été prononcées.
Les autorités contrôlent… et ne font que constater les dégâts écologiques et sanitaires qui
s’accumulent dangereusement pour en arriver à cette décision dramatique en 2011.
On ne peut plus consommer le poisson de l’Adour et des Gaves !
Vive le progrès productiviste.
A quand l’interdiction de consommation des poissons du littoral ?
Le cadavre des orphies sont, au-delà d’un épisode cruel pour cette espèce, un nouveau signal
d’alarme de ce qui se passe dans les eaux de l’Adour et que l’oeil humain ne peut apprécier
directement. Les autorités devraient jouer la transparence sur les causes de cette mortalité qui
pourraient être naturelle (choc thermique des eaux) ou artificielle (maladies…).
Il devient urgent que soient mobilisés et mis en oeuvre les moyens matériels et humains de
surveillance de nos écosystèmes en même temps que la mise en place des technologies
propres qui évitent tout rejet dans les milieux naturels, eau, air sols car il en va de notre santé
et de notre environnement et de plus font appel à des emplois qualifiés non délocalisables.
Bayonne le 18 02 2012

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Au jour le jour. Egunean---
commenter cet article
15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 07:00

 

clandestins-004.jpg

 

Vous vous rappelez?  http://jenolekolo.over-blog.com/article-la-jument-de-jeno-et-son-petit-poulain-67270147.html

 Altxor est aujourd'hui un superbe poulain extrêment vif, avec une pêche d'enfer. Mais le terrain n'est pas approprié à sa fougue et sa présence ici est source de soucis et d'angoisses quotidiennes. N'empêche, on l'adore le pépère, que l'on peut voir ci-dessus au premier plan, dans la cour de la maison où il s'est introduit en sautant la barrière, entraînant avec lui sa vieille maman dans la faute.

Bon, allez, Urtebetetze on! Bon anniversaire, Altxor!

 

Un grand merci à Xeb Iribarne, et un grand bravo pour cette vidéo filmée chez lui il y a quelques jours. J'ai toujours entendu dire que les juments Pottok étaient capables de repousser une mise-bas si elles sentent une présence. Fort rares sont les éleveurs qui ont pu assister à une naissance.

Maintenant,  j'ai une idée de ce qui s'est passé il y a un an aujourd'hui pour Gaztain et son petit.

 

 

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 20:24

 

lilia-26-10-2009-221.JPG

Photo Luc Romann.

Ah, la chasse! L'amour et le respect du chasseur pour la bête traquée! Tiens, rien qu'à penser à tous ces beaux sentiments qui fleurent bon la France rurale, il me vient une larme à l'oeil!

 

 

Communiqué de presse, 
Le 6 février 2012
 

Les cadeaux électoraux de Nicolas Sarkozy aux chasseurs sont illégaux !
L’ASPAS saisit le Conseil d’État

Le braconnage des voix est ouvert. Le Président de la République, candidat non encore déclaré , afin de satisfaire la branche la plus extrémiste de la chasse française, déjuge le Conseil d’État qui a fait fermer la chasse aux oies fin janvier. 
À l’instar du Japon qui tue des baleines « à des fins scientifiques », Nicolas Sarkozy déclare, en toute illégalité, la « chasse scientifique » de l’oie cendrée. Il revient également sur les engagements de la Table Ronde chasse, de ne plus chasser pendant 5 ans, le courlis cendré et l’eider à duvet, deux espèces en mauvais état de conservation ! Nous sommes aujourd’hui bien loin de l’image du président le plus écologiste de la planète qu’il voulait donner lors du Grenelle de l’Environnement.
Le 23 décembre dernier, le Conseil d’État avait enjoint au gouvernement de clôturer la chasse aux oies (oies cendrées, rieuses et des moissons) au plus tard le 31 janvier, puisqu’à cette date, elles ont commencé leur migration vers leurs lieux de reproduction.
Colère chez les chasseurs qui entendent chasser toujours plus et plus longtemps. Aubaine pour le Président de la République, au plus bas dans les sondages, pour reconquérir les voix des chasseurs.
Après les avoir reçus le 30 décembre à l’Elysée, et leur avoir promis une montagne de nouveaux privilèges, après avoir fait voter par le Sénat, jeudi 2 février, une nouvelle loi sur la chasse comportant une niche fiscale bien mal venue, il a fait publier, samedi 4 février, deux nouveaux arrêtés. 
1- Fin du moratoire de la chasse de deux espèces en très mauvais état de conservation, le courlis cendré et l’eider à duvet. Ces deux espèces sont inscrites sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).
2- Proclamation de la « chasse scientifique » aux oies ! Il s’agit là d’un véritable camouflet que le chef de l’État inflige au Conseil d’État qui a statué, il y a tout juste un mois, sur l’illégalité de la chasse de ces espèces au-delà du 31 janvier.
L’ASPAS a donc déposé deux recours devant le Conseil d’État dès ce matin, et a saisi la Commission Européenne, qui s’est montrée très « intéressée » par le comportement des « autorités françaises » vis-à-vis des engagements internationaux de notre pays.
L’ASPAS dénonce les dérapages à répétition du candidat-Président de la République en faveur d’un lobby déjà particulièrement choyé par les politiques publiques de notre pays, et attend un peu plus de sens des responsabilités de celui qui prétend assumer son rôle de Président de la République jusqu’à la fin de son mandat. 
 
Contact presse : Pierre Athanaze - Président de l’ASPAS 
tél. : 06 08 18 54 55

Association pour la Protection des Animaux Sauvages - www.aspas-nature.org
Membre du Bureau Européen de l’Environnement - Bruxelles
B.P. 505 - 26401 CREST Cedex - France Tel. 04 75 25 10 00 - Fax. 04 75 76 77 58 - info@aspas-nature.org
Association reconnue d’utilité publique par arrêté préfectoral du 11 décembre 2008 (JORF n°0067 du 20/03/09)
Association 100% indépendante

Repost 0
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 13:05

http://actuable.es/peticiones/stop-peropalo

 

 

mais d'autres----

 

Photo0452.jpg

 

Une contribution de Xavier Bouchet.


Une partie de l'équipe du sauvetage d'hier.

A Portet hier, grâce aux amis et voisins, nous avons sauvé l'âne 
Ulysse, que l'hiver et la pente gelée a failli emporter!

En tout plus de 3 heures pour sortir Ulysse qui avait glissé dans un 
ravin et s'était emmêlé dans le grillage à mouton! La première équipe 
avec Roger et Renée-Paule Surin (les proprios du terrain) pour 
"désincarcérer" Ulysse et le paysan d'à côté avec son vieux 
Masseyfergus pour tirer la bestiole hors du ravin.

Puis, comme il n'arrivait pas à se relever et se "laissait partir", la 
deuxième équipe (sur la photo) avec Laurent Teulère (ancien maire de 
Portet) Christian Lou-Poueyou, et les pompiers (arrivés un peu trop 
tard, mais l'intention y était!)
Ce n'est pas Ulysse sur la photo, il est en train de se remettre dans 
la cabane, mais son copain Bioubiou (Vioto).
Bien que salement écharpé, j'espère que Ulysse vas s'en sortir 
maintenant...

Imaginez un âne de 350 Kg, boiteux à cause d'une vieille fracture de 
la hanche, "suspendu" au raz d'une (quasi) falaise par un grillage à 
mouton...
Il a dû se débattre plusieurs heures et était épuisé, d'où la 
difficulté à le remonter, le mettre debout et lui redonner assez 
d'espoir pour ne pas se laisser mourir. (c'était très limite...)

Je ne m'en serais pas sorti tout seul, merci aux amis pour le coup de 
main!

Xavier

Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 17:55

 

 

Euh----, désolée, la vidéo commence par----une pub!


Communiqué de Paysages de France
  •  
    • Lire le communiqué du 11 janvier 2012 : lien en bas du communiqué
    • Lire le décret : lien en bas du communiqué
    • dans le paysage quotidien de 40 millions de Français du fait, notamment, du rétablissement, à la demande des afficheurs, d’une dérogation qui, à elle seule, est la cause de l’essentiel de la pollution contre laquelle la ministre de l’Écologie était partie en guerre en 2008...
    • les parcs naturels régionaux (PNR),
    • les secteurs sauvegardés,
    • le champ de visibilité des monuments historiques,
    • les zones de protection du patrimoine urbain et paysager, etc.
    •  des publicités vidéos et numériques sur écran géant, y compris scellées au sol
    • des publicités de surface illimitée

  • Association agréée dans le cadre national au titre du Code de l'environnement,
    indépendante des pouvoirs économique et politique
    www.paysagesdefrance.org
    Contact presse : 06 82 76 55 84


    DÉCRET AFFICHAGE : LE GRENELLE ASSASSINÉ

    Le "décret affichage" a été publié comme prévu au JO du 31 janvier 2012. Le dépeçage annoncé par Paysages de France est confirmé. La responsabilité de cet assassinat incombe directement à un gouvernement qui s’est fait le complice attentif du travail de sape poursuivi par les afficheurs depuis plus d’un an.

    Ce décret, qui aurait pu être l’outil permettant de mettre fin aux débordements insensés de l’affichage publicitaire en France et dont certaines mesures proposées dans le projet présenté en décembre 2010 par le ministère de l’Écologie allaient dans le bon sens, a, depuis, été vidé progressivement des avancées qu’il comportait et réécrit au seul bénéfice des groupes de pression économique.

    L’enjeu environnemental, qui était la raison même du Grenelle de l’affichage, a donc fini par passer complètement à la trappe.

    C’est ainsi, par exemple, qu’aujourd’hui pourront continuer à être installés massivement :

    - Des centaines de milliers de panneaux publicitaires scellés au sol "4X3" (l’un des pires symboles du mal que le décret était censé guérir) :

    et cela jusque dans :


    - Des enseignes murales géantes (qui sont l’une des causes de l’ « abominat
    ion » des entrées de ville à la française)

    C’est ainsi que pourront être installées quasiment sans frein :


    Le Conseil d’État a-t-il été "obligé" de valider le décret scélérat ?
    Le Conseil d’État, qui a examiné ce projet vendredi 26 janvier 2012, a-t-il bénéficié de tout le temps nécessaire pour étudier un projet d’une telle complexité, d’une telle ampleur et aux enjeux aussi forts ? Pour mesurer l’ampleur des pressions, et même du chantage exercé par certains professionnels ? Et inversement, pour mesurer la demande sociale, laquelle s’était pourtant fortement exprimée en février 2011 ?

    Trois années de concertation "bidon"
    Certainement pas, car le gouvernement, après des années de concertation "bidon", a fait en sorte que cet examen par le Conseil d’État intervienne dans l’urgence et, pour un tel texte, en un temps record, c’est-à-dire dans des conditions assurément indignes d’un État de droit.

    Avec l’appui de Bercy
    Une chose est certaine, Bercy (autrement dit, le ministère de l’Économie) aura systématiquement apporté sa contribution aux offensives conduites en vue de dépecer le projet et ce jusqu’au dernier moment, dans l’enceinte du Conseil d’État, où ses représentants tentaient encore, voici quelques jours, d’arracher quelques nouvelles avancées...pour les afficheurs, et où les afficheurs eux-mêmes continuaient leur travail.

    Ainsi, mis à part les observations de Paysages de France, dont la qualité a pourtant été saluée par le Conseil d’Etat, c’est en définitive le projet de l’afficheur JCDecaux et de l’Union de la publicité extérieure (UPE), organisation regroupant notamment JCDECAUX, CLEAR CHANNEL et CBS, que le Conseil d’État aura examiné.

    Face à cette situation, il ne reste donc plus qu’à attendre le départ d’un gouvernement qui a permis une telle imposture et un tel désastre environnemental, et à faire en sorte que celui qui le remplacera remettra sans délai en chantier ce décret honteux.


    * « (…) le projet suscite la « stupéfaction » de l’Union de la publicité extérieure (UPE) (…) Le texte est beaucoup plus restrictif que prévu, explique Stéphane Dottelonde, président de l’UPE. « 90% des dispositifs publicitaires sont menacés si le texte est appliqué en l’état. » Le secteur en sortirait fortement affaibli, avec à la clé la perte de 15.000 emplois directs et indirects qu’il génère, selon l’UPE. » Le Figaro, 11 mars 2011. « Et c’est la fourchette basse ! », aurait même précisé, selon Libération du 11 mars 2011, le président de l’UPE.

    *
    « Ce projet de décret organise l’éradication d’une profession et dans son sillage la mort de PME – PMI, d’entreprises nationales et va conduire à faire grandir les rangs de demandeurs d’emploi dans les mois à venir. » Message du 11 mars 2011 d’Emmanuel DUPONT, alors président du Syndicat national de la publicité extérieure (SNPE) à une sélection de députés à qui était également adressée une question écrite clé en mains à poser à la ministre de l’Écologie

    ** Selon
    Le Canard enchaîné du 1er juin 2011, jamais démenti par l’afficheur JCDECAUX, « les gens de Decaux ont littéralement tenu [le] stylo pour écrire le décret. Dès qu’un truc ne leur plaisait pas, ils [le] faisait réécrire »


    http://paysagesdefrance.org/spip.php?article451

    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=?cidTexte=JORFTEXT000025240851&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id

DÉCRET AFFICHAGE : LE GRENELLE ASSASSINÉ
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans La hargne.Muturkeria.
commenter cet article
29 janvier 2012 7 29 /01 /janvier /2012 10:49

Afin de poursuivre notre action contre l’inscription de la corrida au patrimoine culturel français, afin de renforcer la pression sur les candidats aux différentes élections de 2012, nous vous proposons de participer à une grande manifestation unitaire à Paris. N’oublions pas que le collectif « Non à la honte française ! » représente plus de 500 000 électeurs. Ne votons que pour des candidats abolitionnistes ! 

affiche

Samedi 11 février 2012 A 15 h à Paris devant l’Assemblée Nationale Le CRAC Europe et les 177 organisations du collectif NON A LA HONTE FRANCAISE ! vous invitent à participer à une grande manifestation nationale. Nous serons alors à quelques semaines de l’élection présidentielle et à 3 mois des élections législatives. Nous souhaitons rappeler à nos gouvernants que le peuple est souverain, et que ce peuple s’est prononcé à plus de 80 % contre les spectacles de torture que sont les « corridas » ! Alors que cette pratique barbare recule partout dans le monde (Equateur, Mexique, et jusque dans son "berceau" l’Espagne avec la Catalogne qui l’a dernièrement abolie), nos responsables politiques déshonorent le peuple, en la déclarant cette année comme faisant partie du patrimoine immatériel français, et en refusant qu’un débat ait lieu à l’Assemblée Nationale suite aux propositions de loi de deux députées (droite et gauche) en vue d’abroger l’ignoble dérogation de 1951 qui tolère la corrida. Pire, ils font le silence suite aux événements de Rodilhan (le 8 octobre 2011), alors que 95 militants abolitionnistes pacifiques ont été lynchés, une jeune fille mise le torse nu et victime d’attouchements par les adeptes de ces « spectacles de tortures » (plus de 60 plaintes sont déposées à ce jour). Les noms des députés abolitionnistes et de ceux qui soutiennent et cautionnent ces tortures seront très bientôt en ligne, sur les réseaux sociaux, et seront diffusées au plus grand nombre. Les députés sollicités à plusieurs reprises qui ne se seront pas prononcés sur le sujet verront également leur nom apparaître dans la liste des complices et soutiens à cette pratique barbare. Nous appellerons celles et ceux qui sont du bon côté de l’Humanité, à voter pour les femmes et les hommes courageux qui se seront engagés à en finir avec cette ignominie, cette indignité. Alors soyons nombreux le 11 février prochain à 15 heures devant l’Assemblée nationale ! ABOLITION !!!

http://www.patrimoine-corrida.fr/

Repost 0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.