Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 12:40
L'intérêt général et moi
 

Visionner la bande annonce.

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2013 7 27 /10 /octobre /2013 13:07
Un géant nommé Robert Hainard.

Robert Hainard (11 septembre 1906 à Genève26 décembre 1999 à Gland dans le canton de Vaud) est à la fois peintre, graveur sur bois, sculpteur (bois et pierre), naturaliste, écrivain et philosophe suisse.

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 12:00
Week-end Tango en Pays Basque

Elise Archambault, soprano
Gilles Taillefer, comédien, chanteur
Jean-Christian Irigoyen, accordéo
n

 

Une ambiance lyrique et intimiste à la fois pour un voyage au cœur du tango traditionnel, sur les rythmes sensuels et contrastés de la musique argentine, en passant par quelques pièces étranges dont la poésie s'intègre subtilement à l'atmosphère vibrante et ténébreuse du tango.


Au programme : Gardel, Piazzolla, Ginastera, Lopez, Guastavino.

 

VENDREDI 1er NOVEMBRE - 19h :
Saint-Jean-le-Vieux (64) - Café Bera.

SAMEDI 2 NOVEMBRE - 17h :
Bayonne (64) - La librairie de la rue en pente, 29 rue Poissonnerie.

DIMANCHE 3 NOVEMBRE - 18h :
Mauléon (64) - Hebentik, rue Matalaz.

 

LIBRE PARTICIPATION ! 

 

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 11:38
Altxor eta Gaztain, la première AG.

Association Altxor eta Gaztain

Convocation à l’Assemblée Générale Ordinaire2013 :

Le samedi 16 novembre à 18 heures, maison Uhaldia, 64220 Uharte Garazi (Uhart-Cize).

Ordre du jour :

Rapport moral. Vote.

Rapport financier. Vote.

Questions diverses.

Elections des membres du Bureau.                                

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 10:00

et qui ne la bradent pas.

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 12:25
Photo Wikipedia

Photo Wikipedia

Une contribution de Daniel Labeyrie

 

 

A l'issue d'un déjeuner campagnard par une belle journée d'automne, me levant de table pour laver la vaisselle, par le plus grand des hasards, mon regard rencontra une plume minuscule déposée sur un carreau rouge de la cuisine.

 

Je me penchai précautionneusement pour tenter de la saisir mais la chose fut impossible tant sa taille était dérisoire : mes doigts embarrassés ne parvinrent pas à l'approcher. Mon souffle lui fit opérer un imperceptible déplacement mais je m'éloignai pour éviter son envol.

 

De forme harmonieusement arrondie, de couleur blanche avec de subtiles nuances fauves, la plume semblait reposer sur un invisible coussin d'air.

 

Appartenait-elle à la dame blanche en visite dans le grenier voisin ? A une colombe égarée ? À un passereau en quête de quelque grappillon oublié du sécateur ? Était-elle passée par le conduit de la cheminée, victime d'une saute de vent du sud ? Un ange l'avait-il perdue ? Le mystère était total...

 

Modeste et dérisoire par sa petitesse cette plume me fit penser à feu Claude Nougaro qui immortalisa son extraordinaire « Plume d'ange ».

 

Plume angélique qui pouvait paraître insignifiante, pourrais-tu me conter ton histoire ? Tu réchauffas sûrement le corps d'un oiseau, oiseau blessé, oiseau en migration vers la lointaine Afrique, oiseau caché dans les ramures d'un laurier, plume échappée d'un chapeau de mariée, plume perdue par une petite fille dans une cour d'école, plume envolée d'un abattoir...

 

Ouvrant la fenêtre pour laisser entrer le soleil, en légers tourbillons ascendants, la petite plume s'éleva peu à peu au-dessus du carrelage, vint se poser l'espace d'un instant sur la toile cirée puis sembla aspirée par l'appel d'air de la fenêtre ouverte.

 

Elle eut une légère hésitation avant de prendre le large, avant de recouvrer sa liberté. Elle disparut de mon champ visuel en quelques instants pour monter vers le bleu du ciel particulièrement éclatant ce jour-là.

J'en suis à me demander quelle sera la destinée d'une plume aussi infime, livrée à la rudesse de ces temps étranges, de ces fureurs quotidiennes qui malmènent la vie du fond des océans à la cime des montagnes.

 

Plume d'ange, demeure longtemps, longtemps dans ma mémoire.

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 11:51
Une paille!
  • Une contribution de BABinfo Pays Basque.

     

    Un jeune et courageux associatif m'a présenté lors d'Alternatiba le projet de son association qui consiste à créer le "Centre National de la Construction Paille". La paille n'est pas le fragile matériau raconté aux petits enfants dans l'histoire du grand méchant loup et des trois petits cochons, mais un matériau solide, extrêmement isolant, sain et évidemment renouvelable. La preuve qu'il est pérenne ? Cette association veut, pour installer ce Centre, récupérer la Maison Feuilette, sinon vouée à la destruction, et qui date de...1920 !!!! La date limite pour le financement citoyen de leur projet est fixée au 1er novembre 2013, donc il faut faire TRÈS VITE ! Il manque encore un peu de sous pour boucler le budget ! http://maisonfeuillette.compaillons.eu/

    Alors soyez sympa, donnez au moins un petit quelque chose (plein de petites sommes en font un grosse, on le sait !) ou si vous ne pouvez vraiment pas, au moins faites circuler l'info autour de vous, sur les réseaux sociaux, au bureau, auprès de vos amis, sur vos blogs dans votre journal...! Aidez-les, pour que la maison de paille ait enfin un centre d'expertise, un musée et un symbole pour la construction 100% vertueuse ! Mille mercis.

     
     
     
     
     
     
 
Partager cet article
Repost0
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 08:59
Pantxo Etchegoin, Président du jury et Directeur de l'Institut Culturel Basque félicite Veronica Domingo.

Pantxo Etchegoin, Président du jury et Directeur de l'Institut Culturel Basque félicite Veronica Domingo.

 

Verónica Domingo Alonso, de Las Arenas – Getxo près de Bilbao, a été élue lauréate du Prix Itzal Aktiboa 2013 – Jeune Création Art Contemporain.

Licenciée de la Faculté des Beaux-Arts de l’Université du Pays Basque à Bilbao, l'artiste de 24 ans, qui vient de terminer un Masters en Beaux-Arts à l’Université de Norwich en Angleterre, s’était présentée au concours avec un diptyque sur papier fait avec la technique du Monoprint et intitulé "Entre los pliegues de la luz" (Entre les pliures de la lumière).

Le prix, de 2.000 euros, était destiné à récompenser un jeune artiste de moins de 36 ans vivant et travaillant en Pays Basque. Tous les médiums étaient admis, aussi bien traditionnels, comme la peinture et la sculpture, que novateurs, comme la vidéo et les installations. Une trentaine de jeunes artistes, venant de différentes parties d’Euskal Herria (Iparralde, Euskadi et Navarre), ont posé leur candidature.

Parmi les cinq finalistes, un jury composé des personnalités de renom dans le monde de l’art contemporain a tenu à primer Verónica pour la qualité et maturité de son œuvre. La félicitant, Pantxoa Etchegoin, le directeur de l’Institut Culturel Basque et président du jury, a fait éloge aussi bien de l’aspect esthétique de son travail que des liens qu’elle tissait entre l’art graphique et la poésie. Selon les explications de l’artiste, elle s’était inspirée des écrits du poète basque Pablo González de Langarika. Tous les deux, a-t-elle fait valoir, travaillent avec l’encre et le papier, de manière différente, certes, mais dans un même but de transmission de leurs pensées sur la beauté et sur la vie.

Comme deuxième lauréat du concours, Thomas Loyatho d’Hasparren a reçu le Prix de la Ville de Saint Jean Pied de Port, de 800 euros, pour sa peinture à l’huile sur toile intitulée "Arrasortzea". Celle-ci présente une figure humaine dans un paysage post-industriel peint de façon délibérément floue afin d’illustrer l’effet des multiples images dont nous sommes assaillis tous les jours sur la télé, sur Internet et dans les journaux.

Bérenger Laymond, de Bidart, a reçu le Prix Nautilus-Lanzarote, consistant en une résidence d’artiste dans l’île de Lanzarote (Iles Canaries), pour son installation intitulée "En attendant mieux". Construite en carton plume, celle-ci propose une architecture alternative aérienne comme solution utopique aux problèmes contemporains de l’urbanisation galopante.

Parmi les autres finalistes, Anne-Laure Garicoix, de Saint Jean Pied de Port et Bayonne, avait présenté une peinture sur bois, "Les Flamandes de Salvadora", dont le paysage et les personnages ambivalents combinent l'inquiétant et le bienveillant, le sombre et la lumière.

María Jiménez Moreno, de Zizur Mayor, près de Pampelune, avait présenté une installation intitulée "Ofelia" qui traite de la condition de la femme à travers une série de métaphores visuelles, avec en premier lieu des références aux nénuphars qui entouraient l’amant noyée du personnage shakespearien Hamlet.

Aux côtés de Pantxoa Etchegoin, les membres du Jury étaient Marie-Claude Berger, historienne de l’art, Villefranque ;  Frédéric Duprat, Directeur de l’Ecole d'Art de l’Agglomération Côte Basque - Adour, Bayonnne ; Christine Etchevers, peintre, Cambo ; Michel de Jaureguiberry, auteur et collectionneur, Saint Jean de Luz ; Ismael Manterola, historien de l'art, professeur à l'Université du Pays Basque à Bilbao ; Iñaki Olazabal, sculpteur, Zumaia (Gipuzkoa) ; Antón Piñel, hotelier et mécène, Deba (Gipuzkoa).

Les œuvres des cinq finalistes sont visibles dans la Prison des Evêques à Saint Jean Pied de Port jusqu’au 3 novembre – tous les jours sauf le mardi de 11h00 à 12h30 et de 14h30 à 18h30, entrée gratuite. D’autres œuvres des mêmes artistes sont visibles dans le Hall de la Mairie de Saint Jean Pied de Port et dans l’Atelier/Galerie Josette Dacosta au 22 rue de la Citadelle.

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 09:10
Prosti-tueurs?

Un communiqué d'Emazteek diote.

Féminin / Masculin :

            Où en sommes-nous ?      

Emazteek Diote vous invite à en débattre

 le 23 octobre à 20h30

            à Eihartzea 81 rue Francis Jammes à Hazparne

Avec la participation exceptionnelle de 2 membres actifs de

« Zéro Macho »

 

Pour faire suite à notre débat du 8 mars dernier (Principe féminin, Principe masculin, Valeurs masculines, Valeurs féminines) nous vous invitons à poursuivre la réflexion.

Le réseau international Zéro Macho : « Des hommes de tous pays, âges, origines et professions qui disent publiquement NON au machisme, en particulier sous sa forme extrême qu'est la prostitution »

Après une présentation de « Zéro Macho », de leurs valeurs, de leurs combats, nous reviendrons sur leur dernière pétition contre le système prostituteur.

La parole sera ensuite donnée aux participant(e)s.

Nous vous attendons nombreux-ses.             

 

Feminino/Maskulino : Zertan guade ?

 

Emazteek Diote eztabaida batera gonbidatzen zaituzte

« Zéro Macho » taldearen 2 kideren parte hartzearekin

Urriaren 23a asteazkenarekin 20h30tan

 

Joan den martxoaren 8ko debateari jarraipena emateko (Principe féminin, Principe masculin : Valeurs masculines, Valeurs féminines), gogoetatzera  gonbidatzen zaituztegu.

Zero Macho sare internazionala : »mundu osoko, adin, jatorri eta lanbide guztietako gizonak, matxismoari eta bereziki bere muturreko jarrerari : protituzioari, publikoki EZ erraiten dute, ».

Zéro Macho taldean baloreen eta borroken aurkespenaren ondotik beren prostituzioaren aurkako azken petizioaz hitz egin dugu.

Ondoren hitza parte hartzaileei emanen zaie.

Numbre handian itxoiten zaituztegu

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 17:00

Retrouvé aujourd'hui , en plein accès de rangement, ce poème de Kenneth White, recopié de la main de l'un des contributeurs de ce blog, qui se reconnaîtra.

Durant les cinq ans où le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage Hegalaldia a été hébergé à la maison, cette feuille trônait au-dessus du téléphone.

A tire d'aile de crécerelle.
Partager cet article
Repost0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.