Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 16:57

ne serait-ce que quatre minutes.

Que disent-ils déjà? Ah oui! "Y'a rien d'intelligent à faire perdurer ces connes de tradition pour vieux mecs délabrés".

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 17:00
La grande époque du grand gant.

Grossière erreur dans le titre de cette vidéo. Il ne s'agit pas de Cesta punta mais de grand xistera en place libre, c'est à dire sur un fronton découvert.

Ces images font remonter en moi de nombreux et bien doux souvenirs d'enfance. Je ne peux vous faire partager les souvenirs mais peut-être apprécierez-vous les images.

Partager cet article
Repost0
17 février 2014 1 17 /02 /février /2014 07:55
Ma fille, son sabre en plastique qui ne la quittait pas, et son copain Gilen

Ma fille, son sabre en plastique qui ne la quittait pas, et son copain Gilen

Ma fille aujourd'hui.

Ma fille aujourd'hui.

Tout cela pour vous dire que la gamine que je fus, qui délaissait les poupées pour jouer au train électrique et au Scarletrix, qui chevauchait son vélo dans les bois pour scalper les tuniques bleues, puis rentrait à la maison afin de jeter de l'huile bouillante sur les attaquants de son château fort de salon, n'en a pas moins été ensuite, toute sa vie et je l'espère jusqu'à son dernier souffle, écolo, pacifiste et en recherche de non-violence.

Et j'aime énormément cette vidéo.

Merci le babel.

Partager cet article
Repost0
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 17:12

A bien regarder en arrière, à bien y réfléchir, à tout bien considérer, j'avais déjà, en 1992, un zeste de lucidité!

 

P1010277-copie-1.JPG

Partager cet article
Repost0
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 17:14

Et que de boue!

Bon, ça commence à bien faire!

Quand va-t-elle pouvoir commencer à bêcher son potager, la belle jardinière, hein?Je vous le demande!

C'est vrai, quoi, à la fin! Pfffffff!

 


 


 

Partager cet article
Repost0
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 11:31

printemps-2009.jpg

Et d'auto-ironie, aussi. Enfin, en ce qui me concerne. Pour Madame Anne Sylvestre, je ne sais pas.

 

 

V'là l'printemps mais pas pour moi
Ç'ui qui vient sans qu'on l'appelle
V'là l'printemps pour les d'moiselles
Pour tout l'monde et pas pour moi

V'là l'printemps et ça se voit
Ça dégouline de feuilles
Et ça vient sans qu'on le veuille
Mais l'printemps ça sert à quoi ?

V'là l'printemps gnan gnan
V'là l'printemps, Denise
V'là l'printemps, Fernand
V'là l'printemps, qu'on se le dise

V'là l'printemps pour un tas d'gens
Faut voir comme ça les énerve
V'là l'printemps, y faut qu'ça serve
Mais l'printemps c'est dégoûtant

V'là l'printemps, Monsieur l'Abbé
V'là l'printemps, Sœur Marie-Ange
C'est-y qu'vous ça vous dérange
C'est-y qu'ça vous fait rêver

V'là l'printemps gnan gnan
V'là l'printemps, Huguette
V'là l'printemps, Florent
V'là l'printemps, faisons la fête

V'là l'printemps, Monsieur l'Préfet
V'là l'printemps, Marne la Comtesse
V'là l'printemps pour toutes les fesses
Et pour tous les porte-monnaie

V'là l'printemps pour les matons
V'là l'printemps pour les bidasses
Et pour les marchands d'godasses
Et pour les marchands d'canons

V'là l'printemps gnan gnan
V'là l'printemps, Simone
V'là l'printemps, Gontrand
Et l'printemps moi, ça m'étonne

V'là l'printemps pour les enfants
Alors là, là, ça fleuronne
Ça verdit, ça papillonne
Alors là, c'est du printemps

Et ça court après le vent
Et ça rit, ça cabriole
Et ça rend la tête folle
Heureus'ment

Heureus'ment y a les enfants
Pour embellir le printemps
S'il y avait pas les enfants
Qu'est-ce que ça s'rait dégoûtant

L'printemps

Anne Sylvestre

 

http://cdn-images.deezer.com/images/cover/49b468c57ab1e4ec05334484f9e46db0/315x315-000000-80-0-0.jpg

Et j'ajoute une jolie surprise, post-publication.

Ca tombe bien, je n'arrive pas à publier un MP3 sur ce blog.

Merci Hélène--- et Matéo, bien entendu!


Partager cet article
Repost0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 18:33

Le 27 février dernier, j'avais préparé cette photo et ce texte ci-dessous. Plus motivée que moi!---

P1010299.JPG

 

 

"Pour retrouver enfin comme "avant" mon loup de la plaine sylvestre, je suis prête à gravir les plus hauts sommets de l'amour, et même à déplacer des montagnes de tendresse tout en suivant la ligne de crête de cordillères de patience, s'il est besoin.

Une hivernale en solitaire (très solitaire), sans sponsoring.

Bon, il faut que je vous laisse, là, je ne suis pas arrivée! Surtout que mon camp de base n'est après tout qu'à 229 mètres!

 

Aïe! J'ai oublié les lunettes de glacier! Mais où donc les ai-je mises? Ah la la! Je ne vais peut-être partir que demain, en fin de compte."

 


Et puis bon, les conditions météorologiques de la carte du Tendre ne s'y prêtaient pas. Et  de plus, j'ai rencontré un méchant virus au camp de base (ou tout près). Alors, j'ai reporté l'attaque des faces Nord---- euh---- pour commencer, celle du pic d'Orhy--- pour se mettre en jambes, faut y aller progressivement.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/b7/Pic_d_Orhi.png/280px-Pic_d_Orhi.pngok, ok, c'est en été. Mais la dernière fois que j'ai voulu le photographier en hiver, les piles ont gelé. Ou alors, c'était au Cervin. Enfin, je ne sais plus, pardonnez-moi.

 

Alors, j'ai repoussé ma quête du Graal. Mode pause, la quête du Graal.

 

Mais comme je commençais à me sentir un petit peu mieux  (quinze jours plus tard) et à recompter mes sachets de nourriture lyophilisée, il s'est mis à neiger  à gros flocons sur mon camp de base.

P1010279.JPGMême les éléments se liguaient contre moi.

 

Qu'auriez-vous fait à ma place? Eh, comme moi, té! Vous auriez décidé d'attendre le printemps en constituant quand-même la cellule de crise afin de pouvoir  tenir en attendant des jours meilleurs.

P1010282.JPG

 

 

Pas une raison pour négliger l'entraînement et la préparation physique. Une urgence et, n'écoutant que mon courage,  j'ai décidé d'aller à pied du camp de base au chef-lieu de canton.  De toutes manières, la voiture ne serait pas sortie de la cour. Le poids de la neige de printemps, lorsqu'il ne cassait pas les branches des arbres et arbustes, les faisait ployer jusqu'au sol. Et tout ça à cause des zécolos qui plantent plein de trucs partout et qui ne taillent rien!

P1010278.JPG


Sur le chemin, j'ai rencontré trois douaniers qui faisaient une bataille de boules de neige ( ah, ces feignants de fonctionnaires!)  mais je n'avais pas l'appareil-photo avec moi, ce qui fait que j'ai perdu une occasion de délation, misère!

Ce soir, tout a fondu et je réalise l'étendue des dégâts et des travaux à faire. Demain, après-demain et pendant un paquet de jours,  faux, sécateurs, faucille, et j'en passe. Renforcement des clôtures aussi, par tous les branchages récupérés car la neige a tout écrasé et les deux Pottok commencent à lorgner vers la route.  Faudra repousser le départ pour la quête du Graal. Ca va plus le faire en hivernale, à force!

Au beau milieu de tout ça, dites-moi, vous n'avez pas oublié de nourrir les oiseaux?

 

 

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 18:00

 

vege_2.jpg

  Un petit clin d'oeil à Charlie Hebdo.

 

 

http://i.huffpost.com/gen/926652/thumbs/o-BARDOT-570.jpg?4

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 18:26

Eta barkatu Eskualduneri.

 

Partager cet article
Repost0
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 07:00

C'est le 8 Mars, journée internationale des femmes.
Je laisse à Isaure Gratacos, docteure ès-lettres d'études occitanes, le soin de vous expliquer pourquoi j'avais choisi les Pyrénées.
Euh---, comment vous dire----, j'ai été déçue, les moeurs ont changé.

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41YKAZH6YGL._SL500_AA240_.jpg

  "Les activités ludico-sexuelles mixtes semblent avoir été parfois accompagnées, dans la communauté féminine, d'une pratique sans doute assez rare en Europe  ( surtout dans l'Europe méridionale): la capture , par un groupe de femmes  jeunes et célibataires, d'un homme se déplaçant seul et ceci à des fins d'utilisation sexuelle par l'une d'entre elles.
  Denis Saurat mentionne ce qu'il appelle une "coutume", pour la Haute Ariège, mais j'ai pu recueillir deux témoignages en Couserans. Denis Saurat, qui écrit en 1920, mentionne la "coutume" comme subsistant encore au début du siècle: "C'était une coutume que les jeunes filles se promènent en groupe de 8 à 10. Elles espéraient rencontrer un jeune homme seul. Les hommes mariés étaient laissés en paix. Même les jeunes hommes du village étaient épargnés. Mais si un étranger se rencontrait dans un endroit solitaire, les jeunes filles se précipitaient sur lui et se conduisaient comme les filles du Pacifique, sauf que l'on ne le tuait jamais."
 L'informatrice du Haut-Couserans qui m'a fait en 1975 le récit d'une "attaque" réussie était âgée de 88 ans. L'action se situe donc dans les premières années du siècle. "Ca devait être vers 1905" dit Marie C. Agée et seule, elle est hilha et célibataire. M.C est une excellente informatrice  avec qui j'avais noué, grâce à de fréquentes visites, des liens affectifs. Fille naturelle, elle n'a jamais été totalement admise dans la communauté villageoise, et s'est repliée dans une soliitude parfois agressive. Elle a pourtant participé aux activités collectives de sa classe d'âge, son récit en témoigne. J'ai dû provoquer ce récit en forme de réponse, en utilisant le témoignage de Saurat "Nous aussi, une fois. On était 9. C'était un "voyageur", il vendait des montres. Alors on l'a tenu et y en a une elle lui a défait les bretelles pour lui enlever le pantalon. Ouais, sans pantalon, il pouvait plus partir. Alors il y en a une elle a fait avec lui ce qu'il y avait à faire et quand il a compris, et bé, ouais, lui aussi il l'a fait.". Marie conclut sereinement, les deux mains ouvertes devant elle, avec dans la voix, la satisfaction du travail bien fait." ----
---- "Cette liberté sexuelle peu fréquente à cette époque, en ce sens qu'elle est non seulement autorisée par la communauté mais encore favorisée par elle, confirme donc l'existence de structures sociales , économiques et culturelles propres à cette région des Pyrénées et ayant perduré jusqu'à l'époque contemporaine."
Isaure Gratacos. Femmes pyrénéennes. Un statut exceptionnel en Europe Editions Privat.


Voili, voilou. Messieurs les barbus, bien le bonjour!

Partager cet article
Repost0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.