Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 18:00

corrida.jpg   http://www.jeunes-ecologistes.org/idees/7437/la-cruaute-patrimoine-culturel

 

14 sept 2012

À l’heure où la conscience animale est reconnue par le milieu scientifique, les Jeunes Écologistes regrettent profondément les propos du Ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, sur la tauromachie et réclament l’abolition de cette pratique arriérée.

Suite aux confessions de Manuel Valls sur son « amour » pour la tauromachie sur BFM TV, les Jeunes Écologistes condamnent le fait qu’un ministre de la République se fasse le défenseur de pratiques cruelles et dépassées. En effet, la preuve de l’existence d’une conscience animale (Déclaration de Cambridge, juillet 2012) pose des questions en terme de statut juridique animal, dont la loi française en fait encore à la fois un « bien meuble » et un « être sensible ».

Les Jeunes Écologistes peuvent comprendre un certain aveuglement dû à la dimension affective de cette pratique chez une minorité de la population. Cependant, les connaissances sur la conscience animale prouvent que les animaux ressentent une véritable souffrance, physique et morale. De fait, ces pratiques cruelles, même si certains veulent y voir un aspect patrimonial ou « culturel », ne peuvent être maintenues. Les Jeunes Écologistes demandent au contraire que nos dirigeants fassent preuve de davantage de respect de la vie animale.

Les Jeunes Écologistes proposent donc à Manuel Valls de garder pour lui ses souvenirs de famille. Ils l’engagent de plus à consulter les catalans, qui ont récemment aboli la corrida : se sentent-ils « déracinés » et ont-ils pour autant perdu leur identité depuis cet évènement?

Alors que le 23 avril dernier, Frédéric Mitterrand classait la tauromachie au « Patrimoine Immatériel Français », les Jeunes Écologistes constatent et regrettent un recul continu des pouvoirs français sur la question de la dignité des animaux. Les Jeunes Écologistes demandent en conséquence l’abolition immédiate et totale de la corrida sur le territoire français, décision qui irait dans le sens de l’histoire et du progrès vers une société apaisée.

 

Contact Presse :
  • Wandrille Jumeaux – Secrétaire fédéral : 06 58 05 97 98
  • Lucile Koch-Schlund – Secrétaire fédérale : 06 79 35 28 16
Repost 0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 16:15

318465_420279448033062_1685765473_n.jpg

 

Valls, Pernaut, même crémerie. Ca, c'est moi qui le dis, c'est mon opinion et je la partage.

Au passage, merci à Diabolo pour le dessin.

 

 

COMMUNIQUE CRAC EUROPE ET DROITS DES ANIMAUX

 

 

Suite à la retentissante QPC sur la corrida à l'initiative des associations Crac Europe et Droits des Animaux, examinée dans l’après-midi du mardi 11 septembre par les sages, l'existence de cette pratique est mise en cause. On comprend que ses amateurs se démènent pour la défendre.

Nous ne saurions trop leur conseiller de remercier J.-P. Pernaut (JT TF1 13 heure, 11 septembre) pour son reportage entièrement dédié à la défense de la corrida :
http://lci.tf1.fr/france/justice/la-corrida-sous-la-menace-du-conseil-constitutionnel-7520306.html

Il ne s'agit évidemment pas de soupçonner un quelconque manquement à la déontologie journalistique, en particulier au devoir de neutralité inhérent à toute mission d'information. Sans doute, dans le feu de l'action, les auteurs de ce reportage ont-ils oublié de demander leur avis aux associations à l'origine de la QPC. L'erreur est humaine !

Un complément d'information n'en reste pas moins nécessaire sur certains points :

1. Selon le reportage, les ferias dépendraient des corridas

Mais peut-on se contenter de prendre pour preuve l'avis de quelques passants aficionados, quand le rapport du nombre de participants aux ferias et du nombre de participants aux corridas est de l'ordre de 2 à 5 % suivant les villes ?

2. Les corridas seraient vitales à l'économie locale

Le reportage oublie de préciser que, constamment déficitaires, elles sont grassement subventionnées sur le dos du contribuable (en période d'économie budgétaire). Par exemple, le déficit officiel des corridas pour la ville de Bayonne est de 400 000 € pour l'année 2011.

3. Les corridas seraient très populaires

Pourtant, la revue « Toros », qui est le plus ancien périodique taurin en France, peu suspect de complaisance avec les associations de protection des animaux, avoue dans son numéro du 16 mai 2012 que la corrida décline et que le nombre de spectacles et de
spectateurs est en chute libre.

Les associations CRAC Europe et Droits des Animaux

Jean-Pierre Garrigues, vice-président CRAC Europe, Tél. 06 75 90 11 93

David Chauvet, vice-président de DDA, Tél. 06 21 66 29 24

 

Repost 0
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 12:05

 

Je n'aime pas trop multiplier les pétitions sur ce blog, mais bon---, je me lâche, en voici deux.

 

621529 3997743296425 163952504 o

 

 

Pour que Bayonne devienne ville anti-corrida. Bayonne est la ville taurine la plus ancienne de France, mais la corrida n’est pas une tradition française ! Cet art barbare à été introduit dans notre pays par l’impératrice Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III, malgré la loi Grammont de 1850 qui condamnait les sévices faits aux animaux !

 


Pendant un siècle ce spectacle sanguinaire s’est développé illégalement en France jusqu’à une modification de la loi Grammont en 1951 : « Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu’une tradition ininterrompue peut être invoquée. » Cet alinéa a été complété en 1959 : la tradition doit être « locale et ininterrompue ». Il y a eu ensuite une évolution de la signification du mot « locale », en effet, ce terme est élargi à un ensemble démographique partageant une histoire, un mode de vie ; ce qui signifie qu’une commune faisant partie de cet ensemble démographique peut prétendre à une « tradition » même si sur son territoire il n’y a jamais eu aucun spectacle de corrida !

Qu’on arrête donc de parler de tradition alors que ce n’est pas le cas !

Qu’on arrête de cautionner le meurtre et la torture d’un animal sensible et innocent !

Les contribuables en ont assez que l’argent public finance la cruauté !

66% des français (Sondage IFOP Août 2010) se prononce pour l’interdiction des corridas en France, il faut que cette majorité se fasse entendre, et quel beau message d’espoir si la municipalité de Bayonne, grande ville taurine, prenait conscience qu’une société civilisée se doit de respecter les animaux et de ne pas banaliser et encourager la violence !
Pour signer, c'est ici:

Pétition du CRAC Europe : nous demandons à France 3 de cesser de faire l'apologie de la corrida

Adressée à : Dirigeants de France 3

Cette pétition sera remise à:
Dirigeants de France 3

Pétition du CRAC Europe : nous demandons à France 3 de cesser de faire l'apologie de la corrida

Fermement opposés à la torture tauromachique (corrida), nous demandons à Monsieur François GUILBEAU, directeur de France 3, Monsieur Thierry LANGLOIS, directeur de l'antenne et des programmes de France 3, Madame Marie-Pierre DURA-SWIDERSKI, directrice de la programmation de France 3, et tout autre dirigeant de cette chaîne, de cesser de diffuser des corridas en direct ou des émissions faisant l'apologie de la corrida, ou tout au moins de laisser les journalistes désirant publier des reportages objectifs sur cette barbarie faire correctement leur travail sans censure.
Nous n'acceptons pas que cette chaîne publique subventionnée par nos impôts ne laisse passer que des reportages partisans de journalistes aficionados, eux-aussi payés par nos impôts.
Nous n'acceptons pas que l'on nous impose ces images violentes et choquantes (surtout aux heures de grande écoute) qui heurtent plus particulièrement les enfants et les personnes fragiles dans le foyer des contribuables.

Cette pétition sera également adressée aux associations de contribuables.

Pour signer, c'est ici:  http://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/p%C3%A9tition-du-crac-europe-nous-demandons-%C3%A0-france-3-de-cesser-de-faire-l-apologie-de-la-corrida

Repost 0
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 09:09

Tract-recto.JPG

 

Tract-verso0001.JPG

Ci-dessous, deux vidéos de la jounée.

Un très grand merci aux distributeurs et distributrices de tracts, aux artistes Txantxangorritxu et  "Ke ne faire" qui savent si bien, sur un sujet si grave, attirer l'attention tout en maniant l'ironie et l'humour,  et à notre percussionniste préféré, Benjamin Hicaubert!  Comme on dit chez moi, de la belle ouvrage!

Ah, j'oubliais! Un grand merci également à notre réalisateur de vidéos attitré, Jean-Yves Deyris!

 


Repost 0
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 15:39

_DSF2249.JPG
Comment vous ne savez pas? Vous ne lisez pas la presse du Pays Basque? Enfin---, une certaine presse, ne mettons pas tout le monde dans le même panier. Vous ignorez alors que le premier souci du Bayonnais ou de l'habitant moyen du Pays Basque, c'est de tout savoir sur la temporada de l'année!
Euh--- enfin--- pas si certain! Dites, si nous l' informions, cette catégorie de presse autiste? Ce matin, Julien Lescarret dédicaçait son livre dans une librairie de Bayonne. Pas un chat intéressé. Touristes et voisins s'en souciaient comme d'une guigne. Tant et si bien que le malheureux torero s'est vu contraint d'appâter le chaland sur le trottoir avec sa muleta, comme un vulgaire bonimenteur de foire! Ah la la! C'est bien fini la grande époque!
Photos: Le Berger des images

_DSF2303.JPG

_DSF2273.JPG_DSF2275.JPG_DSF2274.JPG

Repost 0
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 10:37

 

  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2d/Arenes_bayonne_exterieur.jpg

Photo Wikipedia

 

Jean Grenet, maire de la ville et aficionado forcené et influent, est maintenant doublement un « ex » : ex-député des Pyrénées-Atlantiques, puisqu’il a perdu son siège lors des dernières législatives, et, partant, ex-coprésident du groupe d’études sur la tauromachie à l’Assemblée nationale.

247 255 euros de déficit en 2007, 400 000 en 2011, près d’1 million d’euros sur cinq ans… Voilà ce que « rapportent », à Bayonne, les corridas aux Bayonnais, car ce sont bien sûr les contribuables qui paient la note. Le déficit s’accumule à une vitesse telle au fil des années que, pour cette saison 2012, sur les sept corridas prévues, trois ont été annulées. De plus, initiée par le CRAC Europe et rejointe par nombre d’associations, notre campagne d’information à son encontre a incité le lunetier Alain Afflelou à retirer les 500 000 euros alloués pour les Fêtes, puisque une corrida en faisait partie, et à les attribuer à des événements vraiment culturels, et non barbares. Romain Afflelou fils, lui, a signé la pétition abolitionniste du CRAC Europe, engageant ainsi sa société. Belles victoires pour les taureaux !

Notre objectif : ZÉRO CORRIDA à Bayonne !

Sur le plan de la justice, la QPC (question prioritaire de constitutionnalité) déposée par le CRAC Europe et Droits des animaux pour obtenir la suppression de l'alinéa 7 de l'article 521.1 du Code pénal vient d’être renvoyée au Conseil constitutionnel par le Conseil d’État. C’est une grande première ! Le résultat pourrait être tout simplement la fin de la corrida à Bayonne… et dans toute la France !

Nous vous proposons de vous joindre à nous ce samedi 1er septembre pour une distribution de plusieurs milliers de tracts dans toute la ville, afin d’informer les Bayonnais de la cruelle réalité de la corrida — rendez-vous à 13 h 30 devant la mairie. Des artistes vous accompagneront pour une animation de rue originale qui vous surprendra !

 

Nous comptons sur votre présence, nombreuse, et vous en remercions.

Cordialement,

Luce Lapin

Porte-parole nationale

CRAC Europe

pour la protection de l’enfance

06 08 30 80 30

www.anticorrida.com

www.patrimoine-corrida.fr

• www.les-taureaux-voteront.com

                                             


                                                                                                        !cid D4D46FD0677A4859B0FF7CFAD9E4C3F0@verts41c2fac54

 


CRAC EUROPE G0NBIDA

EZEZTATZE HELBURUA

 

 

Jean Grenet, herriko alkate eta korridazale amorratua eta eragin handikoa, bi aldiz « ohi » bilakatu da, Pirineo Atlantiko deputatu, azkenbozketan bere aulkia galdu baitu eta ondorioz ere, frantses biltzar nagusian tauromakiari buruzko arduratzen den asterlan taldeko kargua.

 

2007 urtean, 247 255 euro  defizita , 400 000, 2011 urtean, erran nahi baita miliun bat euro hurbil 5 urtez.

Hala, Baionan, Baionesei korridek ekartzen dieten irabazia, zergadunek, bistan dena gastua pagatzen dutelakotz..Hain laster doalako defizita , urteen zehar, 2012 urtaroan, 7 korrida aurrez ikusitarik, 3 ezabatuak izan dira.Gainera, CRAC Europe-k bultzaturik , eta anitz elkarte honi juntaturik, gure informazio kanpañak  Alain Aflellou-ren gana akuilatu du optikari hori  bestenkari emaiten zituen 500 000 euro kentzera korrida heien barne bai zen, eta eskaintzea zinez kultural eta ez basati gertakari batzuentzat. Romain Aflelou semeak, bere aldetik CRAC Europe-k banatzen duen ezabazale eskaera izenpetua du, bere zozietatea engaiatuz.

Garaipen ederrak zezenentzat!

GURE HELBURUA : BAIONAN  ZERO KORRIDA!

Juztizia mailean, QPC edo (konstituzionaltasun lehentasunezko gaia)  CRAC Europe eta Animaleen Eskubideak pausatu dutena , Codigo penal alinea 7, 521.1 artikuluaren ezabatzeko, Estadoko kontseiluak geroratu dio Konstituzional  kontseiluari .Aitzinatze ederra!

Ondorioz,lortu genezake Baionan, korrida akabatzea... eta Frantzia guzian ere!

 

Gonbidatzen zaituztegu  gurekin etortzera heldu den Buruilaren 1ean ibiakoitzez, hiri guzian banatzeko traktak milaka, Baionesak informatzeko korrida egoera ankerrari buruz,

hitzordua 13,30 tan, herriko etxearen aitzinean.

Gurekin izanen ditugu artizta batzuk karrika animazione harrigarri bereizi baten kari.

 

 

Anitz izanen girela espero izanez, esker beroenak,

Bihotzez 

Luce Lapin

Frantziako bozeramailea

Haurtasun babeserako CRAC Europe

06 08 30 80 30

. www.anticorrida.com

. www.patrimoine-corrida.fr

. www.les-taureaux-voteront.com

      

Repost 0
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 11:12
Repost 0
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 08:46

 

 

logo_crac_europe.jpg* 

 

Communiqué de presse du CRAC Europe AFFLELOU

 

 

Le 4 avril 2012, le CRAC Europe, Comité Radicalement Anti Corrida pour la protection de l’enfance, apprenait que, du 25 au 29 juillet 2012, à raison d'un engagement de 500 000 euros, Alain Afflelou serait le sponsor des fêtes de Bayonne. Une corrida faisant partie de ces festivités, le CRAC Europe a alors immédiatement contacté la société Afflelou pour dénoncer le financement de ce spectacle barbare et inciter ses sympathisants à le faire. Plusieurs milliers de personnes (sympathisants, membres de diverses associations de protection animale, citoyens et internautes), indignées par ce sponsoring, ont également propagé cette information et contacté Afflelou, ne recevant pour seule réponse qu'un démenti mentionnant qu’« à aucun moment l’image de l’entreprise ALAIN AFFLELOU ou celle de son fondateur n’a été, n’est et ne sera jamais associée à des corridas ou des actes de barbarie envers les animaux ». Ce démenti étant totalement contradictoire avec les informations collectées, le CRAC Europe a prévu l'organisation de plusieurs manifestations devant les enseignes de la marque (le 28 juillet à Lille, le 4 août à Paris et le 18 août à Nantes notamment) afin d'alerter la clientèle de l’enseigne Afflelou. À l'annonce de ces manifestations, M. Romain Afflelou (fils d'Alain) a réagi le 11 juillet sur les pages des réseaux sociaux consacrées à ces manifestations pour se positionner contre les corridas, puis a publié via ces réseaux sociaux et les organes de presse le communiqué suivant :

« COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 11 juillet 2012ALAIN AFFLELOU ANNULE SON PARTENARIAT DES FÊTES DE BAYONNE La société ALAIN AFFLELOU a décidé de retirer son partenariat des Fêtes de Bayonne.Ayant tardivement appris l’existence d’une corrida durant les Fêtes de Bayonne, Alain Afflelou en personne ainsi que la société ALAIN AFFLELOU ne veulent pas s’associer à des événements impliquant des actes de violence envers les animaux.Tout au long de ses multiples partenariats, la marque s’est toujours attachée à faire respecter ses valeurs et ses convictions. Elle entend bien poursuivre cette démarche dans la région à l’avenir comme le démontre son soutien à l’Aviron Bayonnais. » Le CRAC Europe annule donc les manifestations prévues et félicite la société Afflelou pour sa prise de position historique. Néanmoins, les 500 000 euros ayant déjà été versés à la Ville de Bayonne, nous resterons très vigilants et particulièrement attentifs à l'utilisation de cette somme et à la bonne foi de la société, notamment en assistant aux réunions du conseil municipal. Le CRAC Europe tient à remercier toutes les personnes qui ont participé à cette action et propagé l'information. Sans cette formidable mobilisation citoyenne, rien n'aurait été possible.

Pour le CRAC Europe,

Sabine Landais, déléguée 78

Jean-Pierre Garrigues, vice-président 

Repost 0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 19:10

Et pour une fois, ben tiens, tant mieux!

Vive la mobilisation!

 

Allez, tiens! Un pt'tit coup de "A vot'bon coeur" pour ce pôv'Monsieur Grenet, grâce à Salvatore Adamo, radicalement anti corrida!

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 11 juillet 2012

ALAIN AFFLELOU ANNULE SON PARTENARIAT DES FETES DE BAYONNE

 

La société ALAIN AFFLELOU a décidé de retirer son partenariat des Fêtes de Bayonne. Ayant tardivement appris l’existence d’une corrida durant les Fêtes de Bayonne, Alain Afflelou en personne ainsi que la société ALAIN AFFLELOU ne veulent pas s’associer à des événements impliquant des actes de violence envers les animaux. Tout au long de ses multiples partenariats, la marque s’est toujours attachée à faire respecter ses valeurs et ses convictions. Elle entend bien poursuivre cette démarche dans la région à l’avenir comme le démontre son soutien à l’Aviron Bayonnais.

Contacts : ALAIN AFFLELOU : Isabelle AMARAGGI FARRUGIA : 01 49 37 73 13 ou par mail : iamaraggi@afflelou.net Bureau de presse Patricia Goldman : Valentine FABRY : 01 47 53 65 67 ou par mail : vfabry@patricia-goldman.com

t

Repost 0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 15:00

toros-007-copie-1.jpg

"Ni la queue ni les oreilles", une oeuvre de l'artiste basque Abo, signataire de la pétition abolitionniste du CRAC Europe pour la protection de l'enfance.

 

 

Communiqué de la délégation des Pyrénées Atlantiques du CRAC Europe (Comité Radicalement Anti Corrida pour la protection de l’enfance).

http://www.anticorrida.com/

 

Dans le cadre de la campagne pour les élections législatives de juin 2012, la délégation du « CRAC Europe pour la protection de l’enfance » dans les Pyrénées Atlantiques  a interrogé les candidats, par l’intermédiaire de leurs partis respectifs.

 

Les questions posées :

 

Si vous êtes élu(e) vous engagez-vous à soutenir une proposition de loi abolitionniste, analogue à celle déposée par Muriel Marland-Militello (Alpes-Maritimes, UMP) et par Geneviève Gaillard (Deux-Sèvres, PS) lors de la précédente législature, ou bien à soutenir toute autre proposition de loi allant dans le sens de la lutte contre la torture tauromachique ?

Seriez-vous prêt (e)à en déposer une vous-même ? 

 

A la date du lundi 5 juin 2012, voici ceux et celles qui on répondu positivement aux deux questions :

Les candidats EELV : Alice Leiciagueçahar, Marie-Ange Thébaud, Eurydice Bled, Danièle Idiart.

Le candidat MEI : Stéphane Cômes

Les candidats AEI Christophe Leprêtre, Thierry Buisson

Les trois candidats EHBai : Anita Lopepe, Laurence Hardouin, Peio Etcheverry-Ainchart

Le candidat EPOC : Eric Pététin

Celui qui a répondu sans prendre d’engagement : Philippe Etcheverry, EELV.

Celle qui a répondu sur le ton du « Ni oui ni non » : Bernadette Lavigne, Front de gauche.

 

Tous les autres n’ont pas daigné apporter  de réponse. Ou n’ont pas trouvé le temps. Ou n’ont pas voulu se mouiller. Ou n’ont pas jugé la question importante, ce en quoi ils ont forcément tort car l’opposition à la tauromachie grandit de jour en jour et  ce sujet d’éthique va prendre de plus en plus de place dans les mois qui viennent.

 

Une précision tout de même :

David Grosclaude, EELV, est signataire de la pétition abolitionniste du CRAC Europe.

 

Un site internet rend compte au jour le jour des prises de position des personnages politiques, candidats(es) ou élus(es), au niveau de l’Hexagone.

http://www.les-taureaux-voteront.com/prises-de-position

 

Jenofa Cuisset.

Déléguée CRAC Europe pour la protection de l’enfance.

Repost 0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.