Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2019 7 09 /06 /juin /2019 12:39

Le vendredi 11 janvier 2019 à Anauze (Anhaux) en Pays basque, Lily parle de son expérience de jeune ingénieure en agroforesterie.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2019 2 04 /06 /juin /2019 12:18
Partager cet article
Repost0
26 avril 2019 5 26 /04 /avril /2019 08:41
Recueillement au pied du chêne de Gernika

Recueillement au pied du chêne de Gernika

C'est aujourd'hui, 26 avril, l'anniversaire du bombardement de Gernika, perpétré par l'aviation du régime nazi avec l'assentiment et l'aide du sinistre Franco dont l'ombre  flotte encore sur le Pays basque Sud et sur toute l'Espagne.

Je suis allée à trois reprises me recueillir devant le chêne de Gernika  https://fr.wikipedia.org/wiki/Arbre_de_Guernica, chargé de tant de forts symboles  et j'ai ressenti à chaque fois la même émotion.

Or devant le terrible spectacle de  centaines d'arbres calcinés ( et en vérité,  ils sont des milliers) cette année en Pays basque par les feux pastoraux, une question me taraude depuis plusieurs mois : les Basques n'auraient-ils plus de vénération que pour le  seul chêne de la capitale de Bizkaia? 

Cette question, d'ailleurs, nous ramène au débat du moment dans l'Hexagone entre ceux et celles qui ne sont émus que par l'incendie de Notre Dame de Paris et ceux pour qui la planète Terre tout entière est une cathédrale en train de brûler sur l'autel du dieu de tous les dieux, le profit. "La nature  est un temple où de vivants piliers laissent parfois sortir de confuses paroles" écrivait Baudelaire.

Chaque arbre est une cathédrale, en Pays basque comme ailleurs. Et nous n'aurons bientôt plus que nos yeux pour pleurer sur leur extinction qui entraînera la nôtre. 

Un poème dit "Nire aitaren etxea defendituko dut" (Je défendrai la maison de mon père). J'y ajouterais volontiers "Zuhaitzen populua defendituko dut" (Je défendrai le peuple des arbres).

 

Tout arbre est une cathédrale
Tout arbre est une cathédrale
Tout arbre est une cathédrale
Tout arbre est une cathédrale
Partager cet article
Repost0
13 mars 2019 3 13 /03 /mars /2019 09:23
STOP AUX ÉCOBUAGES AU PAYS BASQUE
Pétition : STOP AUX ÉCOBUAGES AU PAYS BASQUE
Par STOP ECOBUAGE 64

Pétition adressée à Commune du 64

 
Bonjour,

Je fais cette pétition parce que hier il y eu des écobuages de faits dans tout le Pays Basque et j'ai constaté que le ciel était très sombre depuis Bassussary voir jusqu'à Bayonne et que des cendres tombaient jusqu'à Arcangues hier soir vers 17h alors que les écobuages avaient commencé pour ceux que j'ai pu apercevoir vers 12/13h sur la commune de Cambo Les Bains derrière les thermes exactement. Mise au point : Article de France Bleu Pays Basque sur les causes que peuvent avoir les écobuages au Pays Basque avec cet article : 

En 2012, un rapport de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire) alertait déjà sur les risques pour l’homme. Par exemple les troubles liés au voisinage (odeurs, fumées). Dans ce dossier, deux arguments majeurs sont développés : l’augmentation de la pollution atmosphérique, car l’écobuage est une source importante d’émission de substances polluantes dont des gaz et des particules ; et très logiquement l’impact sanitaire qui en découle avec cette donnée édifiante : la perte moyenne d’espérance de vie liée à la pollution particulaire est d’environ 8 mois par personne en France actuellement. Et cela peut-être même pire, lorsque ce brûlage est associé avec des déchets (plastiques, bois traités,papiers souillés, carburant). 

 

Pourtant, particulièrement dans notre région, le débroussaillage est indispensable. Sauf que pour le membre du collectif Su Aski - Halte aux feux, "les méthodes d’écobuage actuel provoquent une érosion beaucoup plus importante des sols qu’autrefrois, car plus étendus. Le terre est fatiguée et elle finit par ne plus remplir son travail de rétention d’eau autant qu’elle devrait le faire", explique Etienne Arotçarena. 20 % du territoire hexagonal serait impacté par ce phénomène sur les sols, particulièrement le piémont pyrénéen.

 

Pour signer, c'est ici: 

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/stop-aux-ecobuages-aux-pays-basque/61301

 

 
 

Ce mois de février 2019, la vallée d'Aspe comme d'autres vallées pyrénéennes est enfumée par les écobuages. Le soleil est voilé par un rideau opaque, le vallon de Bedous est entouré de rideaux de feu : c'est la période des écobuages.

Physiquement cela se traduit par des irritations des yeux, des poumons, des difficultés respiratoires, des maux de tête... 

Il est impossible d'aérer les habitations, les habitants sont contraints à se cloîtrer , otages d'"une pratique ancestrale".

Nous sommes face à un problème de santé publique (en plus d'un problème environnemental) !

Nous sommes plusieurs habitants à nous questionner sur le bien fondé de cette pratique à l'heure actuelle.

Nous demandons donc que les services de l'Etat réalisent :

- des relevés de la qualité de l'air dont les résultats seront affichés en mairie

- une information auprès des habitants des risques liés à la concentration des fumées générées par les écobuages (au même titre que ce que les habitants des grandes villes reçoivent pendant les pics de pollution)

- une enquête scientifique sur l'utilité des écobuages tels que pratiqués actuellement (feux sur des parcelles non pacagées, allumage de feu concomitants sur un même territoire...)

Il est urgent que la population soit informée des risques encourus pour sa santé (notamment celle des enfants et des personnes à risques) et que cette pratique soit mieux encadrée et effectuée sur la base de données scientifiques tenant compte à la fois des enjeux agricoles, environnementaux et économiques.

Cette pétition ne vise pas à interdire la pratique des écobuages, mais à en assurer une utilisation réfléchie et respectueuse de tous.

Pour signer, c'est ici: 

https://www.mesopinions.com/petition/nature-environnement/stop-aux-ecobuages-aux-pays-basque/61301

 
Partager cet article
Repost0
7 mars 2019 4 07 /03 /mars /2019 10:11
Combien de temps encore pourrons-nous ajourner l'inévitable?

Ci-dessus, Bidarrai, début mars 2019. Photo Itziar.

Ci-dessous, intervention de Michel Botella, du Collectif Su aski/Halte aux feux lors de l'émission "Herriko plaza" sur Bleu Pays basque le 1er mars 2019.

Les images parlent, elles aussi.

Le titre de ce "post" est une citation d'Henry Miller.

Partager cet article
Repost0
20 février 2019 3 20 /02 /février /2019 20:17
Le bon air de la montagne basque

Le bon air de la montagne basque


Communiqué du Collectif Su aski/Halte aux feux

«500Ha ravagés (par le feu volontaire) selon la Préfecture », non sans blague!
Il y a juste un an le « Collectif Su Aski – Halte aux feux » écrivait à Monsieur le Préfet :
« …Par votre position de soutien à l’initiative des intérêts d’élus et du secteur économique liés à l’agrochimie productiviste subventionnée, il semble que vous ne tenez pas compte des activités agropastorales qui sont contre la pratique destructrice de l’écobuage (atteinte à la biodiversité, érosion des sols, pollution atmosphérique et impact sanitaire et coûts sociaux) dont des éleveurs mais aussi d’autres profils professionnels comme les apiculteurs, les cueilleurs de plantes… de production locale et bio, de dimension paysanne familiale. 
Ce sont des victimes économiques potentielles après le passage du feu. Qui les prend en considération au niveau de vos services puisqu’ils sont ignorés par le système agrochimique productiviste pro écobuage subventionné ? ».

Monsieur le Préfet nous répondait :

« …L’écobuage constitue à ce jour une pratique indispensable à l’exercice du pastoralisme et à l’entretien de nos montagnes. Au fil des années, l’Etat a renforcé le dispositif réglementaire avec une volonté constante d’assurer la sécurité de cette pratique et de réduire ainsi les risques de feux incontrôlés qui mettraient en péril des personnes ou des biens (bâtiment, forêts, etc). … ».

Exemple type d’une réponse technocratique et d’aval à quelques intérêts particuliers abonnés à l’argent public des contribuables par les primes PAC inégalitaires puisque « plus tu es gros, plus tu touches de subventions » et qui est une négation de la réalité dramatique telle qu’elle s’est déroulée cette fin de semaine en Pays Basque, comme sur Banca ou des « biens », bergerie et espace en gestion bio ont été touchés par le feu incontrôlé subventionné.

Mettre en avant l’écobuage tel que nous le subissons dans ces effets néfastes comme une tradition démontre l’abus officialisé de la part des autorités et des pratiquants d’un qualificatif qui n’a rien à voir avec l’écobuage de nos anciens qui l’exerçait collectivement et solidairement durant la journée, pour éviter tout débordement par le feu ravageur qui pouvait être relancé par un vent du sud. C’est malheureusement ce qui s’est passé une fois de plus ce dimanche malgré l’annonce météorologique puisque le feu a échappé à certains écobueurs et qu’il a fallu mobiliser 70 pompiers plus un hélicoptère. Qui paye (une fois encore) cette facture ?

A l’heure du Grand débat national et au moment ou la France est à nouveau mise en demeure par Bruxelles pour « insuffisances en matière de qualité de l’air », que l’Observatoire national de la biodiversité a publié son bilan 2018 « Menaces sur le vivant : quand la nature ne peut plus suivre », des changements radicaux sont à opérer dans les pratiques et conduites étatiques, telles qu’ici, avec ces autorisations d’écobuages incontrôlés, qui amène le Collectif de citoyens à clamer le plus haut et le plus fort qui soit : « Su Aski – Halte aux feux ».
Des éleveurs éclairés l’ont compris et ont notre soutien. Ils mettent en œuvre d’autres pratiques plus douces pour l’entretien de la montagne et le bien être animal. Les brebis transhumantes préfèrent l’herbe de repousse après le broyage que celle indigeste qui vient après le feu ravageur et pollueur. 
Que Monsieur le Préfet démontre sa capacité à faire respecter son arrêté d’interdiction du feu ce dimanche, par des poursuites adéquates contre les auteurs de ces ravages jouissant d’une omerta scandaleuse et nous aurons un moindre début de satisfaction de son action au service de l’intérêt général.
Bayonne le 19 02 2019.
 

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 09:52

"Flyer" parodique réalisé par le Collectif Su aski/Halte aux feux à partir d'un document officiel dont voici le lien" http://jaimelagriculture64.fr/les-bal... Dokumentu ofizial batetatik Suaskik eraikitako"flyer" parodikoa. Horra dokumentu ofizialaren lotura: http://jaimelagriculture64.fr/les-bal... suaski@laposte.net

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2019 2 15 /01 /janvier /2019 17:46

 

 

Communiqué janvier 2019

En 2017, était publié et mis à disposition dans toutes les mairies des Pyrénées atlantiques un "flyer" vantant les mérites des feux pastoraux, incorrectement nommés "écobuages"   et les avantages censés être apportés par ces feux. censés apportés par ces feux.

Ce document  comporte nombre de conseils aux randonneurs afin de  leur éviter de périr dans les flammes. Le document en question porte la signature du Préfet du département, de l'ADEM 64, de la Chambre d'Agriculture des Pyrénées atlantiques, de la Région Nouvelle Aquitaine, du Conseil Général des Pyrénées atlantiques ainsi que du Programme FEDER.

Pour nous, ces conseils apparaissent comme délirants et propices à une création parodique et ironique.

Vous trouverez ci-joints le lien d'accès aux documents officiels et en pièces-jointes la production du Collectif Su aski.

PS / Le document de référence : http://jaimelagriculture64.fr/les-balades/organiser-sa-sortie-en-montagne-en-periode-decobuage/preparer-sa-sortie-en-montagne/

 

Komunikadoa urtarrilaren 2019an


 

2017 an departamenduko herriko etxe guzietan zabaldua izan da « flyer » bat,mendietan pizten diren suak goraipatzeko eta zer balioa luketen frogatzeko.

Dokumento hortan kontseilu batzuk agertzen dira mendizalei buruz gidagailu gisa idatziak sute horietan ez erreak izaiteko.

Dokumento hori, Prefeta  ,ADEM64, Pyrenees Atlantique eko laborantxa ganbara,  Region nouvelle Aquitaine, Departamenduko kontseiluak eta FEDER programak firmatzen dute.

 Kontseilu horiek lilulakeriak izanez, iduritu zaigu gure aldetik ,gure idei eta humorekin, »flyer berri bat sortzeko eta zabaltzeko momentoa zela.

Huna hemen dokumento ofizialaren lotura eta agiri lotuetan Suaski kolektiboak sortu moldaketa berria.

Idazki ondoko : http://jaimelagriculture64.fr/les-balades/organiser-sa-sortie-en-montagne-en-periode-decobuage/preparer-sa-sortie-en-montagne/

 

Sauve qui peut!
Sauve qui peut!
Sauve qui peut!
Sauve qui peut!
Partager cet article
Repost0
26 décembre 2018 3 26 /12 /décembre /2018 09:00

Milesker handi bat Irulegiko irratiari, Su aski kolektiboaren partez.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 12:45
Pas de nudisme pour la terre! Amalurra biluzirik ez!
Pas de nudisme pour la terre! Amalurra biluzirik ez!

Partager cet article
Repost0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.