Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 09:00
Eguberri on!

Gaztain et son fils Altxor vous souhaitent un joyeux Noël ou solstice d'hiver.

Eguberri on deneri Altxor eta Gaztainen partez!

Repost 0
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 11:40
Les deux loustics : compte-rendu de l'Assemblée Générale.

Altxor au premier plan devant maman Gaztain, aujourd'hui 29 novembre 2016.

Association Altxor eta Gaztain

 

Compte-rendu de l'Assemblée Générale Ordinaire du 19 novembre 2016

 

 

 

Présents : Quatre personnes+ les chats, la chienne et les poules et coq et pottok à l'extérieur.

Le rapport moral et le Bilan financier sont votés à l'unanimité.

Le Bureau est réélu à l'unanimité : Présidente : Itziar Pinat Secrétaire : Jenofa Cuisset Trésorière : Adrienne Gramoso.

 

Cotisations et soutiens rentrés avant l'AG: 720 euros, auxquels il faudra ajouter sur l'année les 10 euros mensuels virés par une adhérente en plus de son adhésion. Nombre de réadhésions et soutiens : 16

 

Un grand merci pour votre fidélité et vos gentils mots chaleureux et encourageants.

 

Si vous souhaitez participer à la transhumance ( en admettant que le location soit renouvelée car si ce n'était pas le cas nous serions dans une bien mauvaise situation), merci de bien vouloir le faire savoir le plus tôt possible, sous forme d'accord de principe. Et vous serez contacté(e) en temps voulu pour savoir si la date vous convient. Montée : fin avril-début mai. Retour : mi-septembre.

 

Comme déjà dit et redit, vous serez toujours bienvenu(e) sur la catégorie « Altxor eta Gaztain » de mon blog http://jenolekolo.over-blog.com/tag/altxor%20eta%20gaztain/ ainsi qu'à la maison ou sur le lieu d'estive.

 

Encore merci.

Bonne fin d'année 2016 et tous nos vœux pour 2017.

 

Jenofa Cuisset

Secrétaire.

Gaztain, alors âgée de 15 ans  a échappé à ceci (vidéo ci-dessus) et le petit qu'elle portait également. Deux sauvés pour tant et tant d'horreurs!

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 17:00
Altxor eta Gaztain, AGO 2016

Les loustics "à la maison" le 16 octobre dernier. Maman à gauche, beau gosse à droite.

Toute personne qui en fera la demande par le formulaire de contact de ce blog, recevra les statuts de l'association ainsi que le bilan financier établi par notre trésorière.

Association Altxor eta Gaztain

Rapport moral année 2015-2016

 

Encore une année qui ne fut pas de tout repos. Beaucoup d'imprévus lourds à porter. Il me semble chaque année que la suivante il sera possible de rédiger un rapport moral où aucune considération financière ne viendra s'inviter  mais c'est impossible. Tout est lié de manière inextricable.

Vous vous rappelez que l'an dernier Altxor, par ma faute car j'avais accordé ma confiance à quelqu'un qui ne la méritait pas du tout, avait subi un fort traumatisme. En le ramenant à la maison lors de la transhumance, nous ne l'avions pas trouvé très perturbé. Mais très vite, une fois arrivé, il est apparu qu'il l'était gravement . Extrêmement agressif, même envers moi, il devenait dangereux et je ne savais plus à quel saint me vouer. J'ai contacté une vétérinaire ostéopathe qui est venue gratuitement le voir pendant une dizaine de minutes. Elle a diagnostiqué chez lui une très grande colère ( il n'était plus qu'un sac de nœuds) due au traumatisme en question mais aussi une très forte dépression due au fait que vivant depuis toujours avec sa maman bien trop  coulante avec lui, n'ayant jamais connu les lois du troupeau et moi ne possédant pas l'autorité suffisante, il n'avait aucune conscience des limites de ce qui est permis ou pas, comme un ado qui ne sait pas où se situer. Trois jours après le contact avec l'ostéopathe, il était déjà bien plus calme et serein, avait perdu ses tics nerveux. Véronique ( la véto) m'avait écrit sur l'ordonnance un seul mot, troupeau. http://jenolekolo.over-blog.com/2016/01/la-loi-du-troupeau.html Il fallait que dans l'urgence, je trouve un troupeau de chevaux, dans un terrain assez grand, boisé en partie, accidenté où je puisse le laisser trois mois. Pas facile, vous imaginez ! Pourtant, au bout d'un mois, j'ai trouvé des gens adorables qui l'ont accueilli gracieusement au milieu de leurs 17 pottok. Malheureusement, ils ne pouvaient le garder plus de 5 semaines, le troupeau devant repartir à la montagne ( Altxor, lui, certainement, serait redescendu dans la vallée, il cherche le contact des humains). Un agriculteur a assuré le transport aller et retour pour 50 euros. Depuis, c'est devenu un ami  qui va venir gracieusement cet hiver s'occuper un peu d'Altxor dont l'énergie débordante doit absolument être canalisée. Rentré à la maison, ce dernier avait bien changé ! Quel bonheur de le voir plus calme, plus serein, bien moins angoissé . Bien entendu, ce n'était pas encore la perfection, les trois mois auraient vraiment été nécessaires, mais quand-même !

Avant de se lancer de nouveau dans la transhumance à Aincille pour permettre à l'herbe de repousser ici , j'ai dû me débattre avec des problèmes de clôture mitoyenne  Je vous passe les détails mais il a fallu faire les frais de piquets et de barbelés. Croyez-bien qu'à ce moment, j'ai tout particulièrement apprécié votre générosité qui a permis de faire cet achat dans l'urgence. Avec mes 530 euros de revenus mensuels en tout et pour tout, j'aurais été totalement bloquée. Il a fallu également acheter plusieurs petites bottes de foin à la coopérative agricole car nous avions prévu trop juste l'an dernier, pour la première fois.

Fin avril, nous (une dizaine de personnes ) montions donc de nouveau à la lande d'Aincille avec les deux loustics. Sur place, en se débrouillant avec des branchages, nous avons sous une pluie froide, rafistolé tant bien que mal les clôtures. Pas si mal que cela, semble-t-il, puisque je n'ai pas eu à courir une seule fois de la saison derrière les deux pottok, comme cela est arrivé d'autres années. Mais au mois d'août est arrivée une sécheresse inhabituelle doublée de canicule. Début septembre, il a fallu se rendre à l'évidence : le retour des deux pottok devait être avancé d'au moins 15 jours avant la date prévue. La dernière semaine, ils n'avaient vraiment rien à manger. J'ai acheté et transporté dans ma petite voiture une botte de 30 kg de foin que j'ai installée à l'extérieur du terrain. Un voisin  leur a donné de ce foin plusieurs soirs.  Je l'ai remplacé deux jours où il devait s'absenter. Normalement, nous (l'association) sommes censés payer 300 euros pour la location de cette lande mais au vu des conditions exécrables de cette année, je suis décidée à négocier 200, moi qui n'ai pourtant pas le moindre culot dans ce genre de situation. Le 17 septembre a eu lieu la transhumance. Pour la première fois, nous n'étions pas bien nombreux. Quatre personnes, et encore deux pendant plusieurs kilomètres, deux amies ayant été retenues par un accident mortel sur la route. Une bonne partie du périple sous une pluie battante.

Voilà, je vous passe la grosse déception due encore une fois à ma grande naïveté en ce qui concerne la charrette ( rassurez-vous, elle n'était pas payée avec l'argent de l'association). Depuis, j'ai trouvé une autre solution grâce à une chaîne de solidarité ( des étudiants de l'Institut Jean Errecart, une adhérente et pour prendre en main le débourrage au trait d'Altxor, le « transporteur » devenu ami dont je parlais plus haut). L'association n'aura rien à débourser et moi non plus.

Depuis plus d'un mois, je grimpe aux arbres qui longent le ruisseau de la maison et avec une petite égoïne je les élague en douceur pour donner un peu de lumière à l'herbe et surtout diminuer la boue. J'ai planté tant et tant d'arbres quand je n'avais pas les deux loustics ! Maintenant, il me faut jongler pour concilier toutes des données diverses. La clôture le long du chemin vicinal ne comporte plus de barbelés depuis des lustres. Les grands branchages que je coupe, je les allonge dans cette haie et ils servent d'abri à toute une petite faune.

Que vous dire d'autre si ce n'est un très grand merci du fond du coeur pour votre aide financière, vos petits mots qui font chaud au coeur, votre compréhension. Vous répéter aussi que vous êtes invité(e) à visiter les articles consacrés au deux pottok dans mon blog, à cette adresse :http://jenolekolo.over-blog.com/tag/altxor%20eta%20gaztain/ . Egalement que vous êtes convié (e) à tout moment à venir rendre visite aux deux chevaux, que ce soit à la maison ou sur leur lieu d'estive. En juin, des adhérents sont venus et nous avons passé un très bon moment, fort et chaleureux.

 

Encore merci, donc. Et considérez que je suis à disposition pour tout renseignement complémentaire.

La secrétaire

Jenofa Cuisset

 

Ps : je me rends compte que j'ai oublié de vous parler de vieille dame Gaztain. Agée de 23 ans, elle est en pleine forme. A chaque fois qu'elle séjourne dans la lande, elle redevient la sauvageonne qu'elle a été à la montagne durant bien des années, ne servant que de machine à reproduire pour fournir les abattoirs. Pas folle, elle ne se laisse approcher que si on lui donne du pain. Et encore ! Mais de retour à la maison, elle reprend des habitudes plus « cosy ». Tout de même, elle n'a pas son pareil pour trouver les failles dans les clôtures et les haies, la coquine. Mais elle est si douce, la maman d'Altxor !

 

 

 

 

Association Altxor eta Gaztain

Uhaldia

64220 Uharte Garazi (Uhart-Cize)

Tel 05 59 37 03 62

igeltxo@orange.fr

 

 

Convocation à l'Assemblée Générale Ordinaire 2016

 

Vous êtes convoqué(e) à l'Assemblée Générale Ordinaire qui aura lieu le samedi 19 novembre à 18 heures au siège de l'association

Maison Uhaldia

64220 Uharte Garazi (Uhart-Cize)

 

 

-------------------------------------

 

 

Ordre du jour :

 

 

_ Présentation et vote du rapport moral

 

_ Présentation et vote du rapport financier

 

_ Discussion autour des projets pour l'année à venir (Même si vous ne pouvez être présent(e), vos suggestions sont les bienvenues. Vous pouvez les faire connaître par courrier postal, par courriel ou par téléphone).

 

_ Election des membres du Bureau. Les trois sortants se représentent.

 

_ Questions diverses

 

 

 

 

 

 

 

Association Altxor eta Gaztain

Uhaldia 64220 Uhart-Cize

igeltxo@orange.fr

 

Bon de participation et de soutien

 

Prénom : Nom :

Adresse postale :

Adresse courriel :

 

Je participe en tant que :

Sympathisant 20 euros ---- Bienfaiteur ( à partir de 50 euros) ---- Préciser la somme--- Parrain ou marraine : 20 euros d'adhésion+ participation de ---- euros (à partir de 120 euros)

 

Mode de règlement :

 

Chèque ---- Virement bancaire ou postal ---- Prélèvement automatique----

 

 

Pouvoir de vote

 

Je, soussigné(e)------------------------------------------------------------ membre de l'association Altxor eta Gaztain, donne pouvoir à M--------------------------------------- pour me représenter et voter en mon nom à l'Assemblée Générale Ordinaire qui aura lieu le samedi 19 novembre 2016 au siège social de l'association, maison Uhaldia, Uhart-Cize.

 

Fait à -------------------------------, le -------------------------------------------

 

Bon pour pouvoir

 

Signature

 

 

Déclaration de candidature : Je---------------------------------- suis candidat() au Poste de Président(e) ---- Secrétaire---- Trésorier (e)

Je ne suis pas candidat(e) ------

Repost 0
18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 11:45
Home, sweet home!

Atypique, le retour à la maison d'Altxor et Gaztain en ce 17 septembre 2016.

Tout d'abord, pour la première fois, l'herbe a manqué dans a lande que loue l'association dans le village d'Aincille. Elle n'était déjà pas bien grasse quand nous sommes montés fin avril, sans doute parce que quelqu'un y avait fait pacager des animaux au tout début du printemps.  Mais surtout, à la mi-août, il s'est mis à faire extrêmement chaud et la sécheresse a duré. Il a donc fallu avancer d'une semaine la date du retour. Malgré cela, les deux pottok risquaient d'avoir faim. Il m'a donc fallu aller acheter du foin de fétuque à la coopérative agricole et dans la cacahouète qui me sert de voiture, je l'ai porté sur place. Un voisin m'a installé  une palette devant le portail. Nous y avons déposé le foin que nous avons recouvert d'une bâche et le même voisin leur en donnait tous les soirs. Qu'il en soit remercié.

Restait le problème posé par Gaztain qui plus que d'habitude était redevenue sauvage lors de son séjour loin de la maison. Elle voulait bien se laisser approcher mais fuyait dès qu'elle voyait le licol. Avec un ami, nous sommes donc allés vendredi soir pour préparer le retour du lendemain en lui posant ledit licol. Ouf! Avec un peu de patience, ce fut réussi. Rester auprès du foin qui la faisait saliver d'envie et le tour était joué. Nous n'avons pas eu, comme nous l'avions craint, à courir derrière elle dans la pente, les ajoncs, les ronces, la fougère et les arbres couchés par les tempêtes.

Samedi matin, le jour J,n'a pas manqué d'être différent. Il nous est arrivé certaines années d'être 12, 15, jusqu'à 18  pour accompagner les deux loustics. Cette année,  à l'occasion  de ce retour, problème de date accru par le fait qu'il a fallu avancer de cette fameuse semaine. Nous nous apprêtions à faire le périple à quatre.  Deux d'entre nous, en venant nous rejoindre, se sont retrouvées bloquées sur la route par deux accidents. Le second a côuté la vie à trois personnes, dont l'une de mes voisines, nous l'avons appris le soir, ce qui a endeuillé cette journée. Ces deux amies sont arrivées avec une heure de retard et Jean-François et moi avions commencé la route sous une pluie battante et pas franchement chaude. Nous nous sommes rejoints tous les quatre sur la cancha du fronton de Saint-Michel.

Une autre et dernière différence: malgré quelques éclaircies, le temps n'était pas agréable. J'ai quand-même réussi à prendre quelques photos, mais rien de comparable à ce qui vous est montré d'habitude. Bien entendu, nous ne pouvions malgré tout faire l'impasse sur la pose habituelle sous "notre" chataîgnier. Dans les descentes, pour la première fois, nous avons eu peur à plusieurs occasions car les chevaux glissaient et n'étaient pas très rassurés, en particulier vieille dame Gaztain.

Voilà, malgré tous ces soucis, les deux poneys sont à la maison. Mission accomplie.

Sauver la maman de l'abattoir  ( elle portait son fils, je l'ignorais)  était une folie. Mais voilà, c'est fait. Quelques soient les difficultés et les angoisses, et certes il y en a,  je suis responsable d'eux. Merci à tous ceux qui m'aident, d'une manière ou d'une autre.

Home, sweet home!

Photo ci-dessus et photo ci-dessous : notre ami l'étalon Trait-Breton toujours au rendez-vous.

Cette fois-ci, avec sa favorite.

Home, sweet home!
Home, sweet home!
Home, sweet home!
Gaztain et Françoise, le coup de coeur.

Gaztain et Françoise, le coup de coeur.

Ma maison est tellement dans le creux qu'on ne la voit de nulle part.

Ma maison est tellement dans le creux qu'on ne la voit de nulle part.

Home, sweet home!
Home, sweet home!
Altxor et Jean-François ne peuvent plus se quitter.

Altxor et Jean-François ne peuvent plus se quitter.

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 14:03
Quatrième année, quatrième montée

Hier, samedi 30 avril, nous avons donc accompagné pour la troisième année consécutive les deux pottok jusqu'à la lande louée par l'association "Altxor eta Gaztain" quelque part sur la commune d'Aincille. Pour la première fois, le temps ne nous a pas été fort clément. Plusieurs averses, dont une de grésil, le vent froid et cependant quelques éclaircies qui m'ont permis de faire quelques photos.

Chemin faisant, nous avons revu l'étalon Franc-comtois qui nous avait causé quelque terreur il y a deux ans (Photo Loïc Leurent). A l'arrivée, tout proche de "notre" lande, un autre nous a accueuilli, en compagnie de ses juments, de leurs poulains et de quelques brebis.

Rattrapés par la pluie, il nous a fallu bricoler rapidement quelques rafistolages à la clôture , avant de laisser Altxor et Gaztain sur leur lieu de villégiature.

Malgré ( ou peut-être en raison de) tant de soucis, et le mot est plus que  faible,  que me causent les deux loustics, je les quitte toujours avec le coeur lourd. Le terrain n'est pas tout près de la maison, la clôture est en fort piteux état, des gens passent et "oublient" de refermer le portail. Pendant plusieurs mois, l'inquiétude ne desserre pas son étreinte. Pourtant, si l'on veut que le terrain se "refasse" ici, il faut bien passer par cette solution.

Quoiqu'il en soit, quand je pense, et j'y pense bien souvent,  qu'il y a six ans, Gaztain était sur le point de partir à l'abattoir avec son garnement dans le ventre avant que je ne l'en éloigne de justesse, je me réjouis de tout mon coeur d'être végétarienne depuis si longtemps, pour ne pas dire depuis toujours. Cela m'apparaît un peu plus chaque jour comme une évidence.

Allez, je monte voir les deux rescapés dans la semaine et je vous donnerai des nouvelles.

En attendant, j'adresse un grand merci à Fanette,Skippy,Yves, Philippe, Jean-François, Axelle, Céline, Itziar. Avec une mention toute particulière pour Elorri, la plus jeune et la plus assidue depuis ces trois ans. Je n'oublie pas non plus le chien Tao et la chienne Xipi. Et ils le savent tous et toutes, c'est vraiment de tout coeur.

 

Si vous désirez adhérer à l'association ou l'aider de quelque manière, n'hésitez pas à me contacter par le formulaire de contact de ce blog.

 

Quatrième année, quatrième montée
Quatrième année, quatrième montée
Quatrième année, quatrième montée
Quatrième année, quatrième montée
Quatrième année, quatrième montée
Quatrième année, quatrième montée
Photo Loïc Leurent

Photo Loïc Leurent

Quatrième année, quatrième montée
Quatrième année, quatrième montée
Quatrième année, quatrième montée
Quatrième année, quatrième montée
Quatrième année, quatrième montée
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 16:26
Altxor redescend dans la plaine.

S'il vous manque un épisode, vous pouvez vous référer au lien ci-dessous.

Nous avons emprunté un van ce jour pour aller monter chercher Altxor  à Ondarole. Il faisait et il fait toujours un temps exécrable.

Un séjour plus long aurait été souhaitable, la vétérinaire ayant parlé de trois mois. Mais les personnes qui l'accueillaaient doivent envoyer le troupeau à la montagne. Or, Altxor, plus soucieux de la compagnie des humains (gentils) que de celle de ses congénères, serait redescendu vers les maisons.

C'est avec une joie partagée par l'intéressée que Monsieur a retrouvé sa maman qui se languissait de lui depuis cinq semaines.

Par ce mauvais temps et dans la bourbier qu'est le terrain en ce moment, je n'ai pas pu faire grand chose comme photos. Dommage.

Voilà. Maintenant, il faut reprendre contact avec lui, voir le degré d'évolution et ensuite nous pourrons décider de l'avenir proche le concernant. La grosse brutasse de l'été dernier nous aura sans doute fait perdre plus d'un an et je vous assure que pour le pardon, j'ai bien du mal.

A suivre.

Au fait, ne me demandez pas ce qui apparaît sur la tête du pépère lorsqu'il monte dans le van (photo ci-dessus), je n'en sais ma foi rien du tout.

Le gros câlin des retrouvailles

Le gros câlin des retrouvailles

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 16:21
La loi du troupeau

A ceux qui connaissent, je ne vais pas infliger l'histoire d'Altxor depuis l' origine. Les autres, s'ils se sentent intéréssés, pouront suivre le fil de cette histoire en remontant depuis le début tous les articles de la catégorie "Altxor eta Gaztain".

Disons simplement qu'après un début de vie sans aucune éducation ( je n'avais pas prévu son arrivée et j'avoue mon incompétence), bonhomme était parti en villégiature à Ostabat au mois de mars dernier pour devenir un peu plus "souple". Tout s'était bien passé et à son retour, il me suivait à la longe sur la petite route, s'arrêtait, tournait ou reculait sur ordre. Puis, nous l'avions accompagné avec sa mère dans leur "estive" et quelqu'un à qui je croyais pouvoir faire confiance s'était engagé à le "débourrer" pour qu'à la fin du séjour il puisse ramener lui-même à la maison sa charrette toute neuve, un moyen comme un autre de canaliser son énergie débordante tout en m'aidant aux travaux de plus en plus lourds pour moi seule.

Je vous passe les détails car, là, en revanche, les choses se sont extrêmement mal passées.  Le soi-disant expert en débourrage pour le trait s'est avéré être un vrai tortionnaire. Altxor s'est révolté, couché sur le côté, arrachant le harnais tout neuf et pliant un brancard.

Depuis lors, il était devenu agressif avec les visiteurs, un peu moins avec moi mais assez dangereux quand-même, pas fiable. Je ne le reconnaissais pas. Pas question dans ces conditions de reprendre quelque débourrage que ce soit, ni même de marcher avec lui sur la route. Remarquez, je le comprenais et le comprends. Moi aussi, j'étais traumatisée et je fais encore des cauchemars.

Heureusement, le 30 décembre dernier, j'ai reçu la visite de Véronique Zenoni, une vétérinaire ostéopathe dont j'avais fait la connaissance lorsque le Centre de Sauvegarde de la Faune Sauvage Hegalaldia était hébergé chez moi. Au bout de dix  minutes environ de contact avec le pottok, elle m'a dit qu' ayant toujours vécu avec sa mère douce et permissive, sans contact avec des congénères, il lui manquait tous les codes équins. Ensuite, elle a senti chez lui une colère terrible, il était un vrai sac de noeuds. Dépression a été le diagnostic. Comme un ado à qui l'on n'a pas indiqué de limites et qui les cherche dans une quête sans fin, se demandant ce qu'il fait sur cette Terre, qui il est, où est sa place et même s'il en a une. Elle m'a dit qu'au bout d'une quinzaine de jours, il allait perdre la plus grosse partie de sa colère, être plus calme, plus serein, plus agréable. C'est exactement ce qui s'est passé. Spectaculaire! Par ailleurs, sur l'ordonnance, elle a écrit ce  seul mot "Troupeau". Il fallait d'urgence "immerger" Altxor dans un troupeau où il apprenne les codes équins, la hiérarchie, le respect. J'ai cherché, cherché une "famille d'accueil". Et puis  cet après-midi, grâce à une âme charitable, son van et son 4x4, nous avons conduit le poney à une quinzaine de km d'ici, dans la montagne, où il a été diversement accueilli par les 17 éléments du troupeau. L'endroit est idéal: espace, bois, prairies, landes , point d'eau. Les gens sont généreux, serviables, chaleureux.

Voilà, dans un peu plus d'un mois, nous irons rechercher Altxor. Ensuite, nous aviserons. A chaque jour suffit sa peine. Pour le moment, il s'agit de réconforter Gaztain, la maman, qui se retrouve toute seule pour quelques semaines et pour qui cela ne peut être que dur et douloureux.

Merci à Sonia qui m'a fait penser à  m'en remettre à une véto ostéopathe. Merci à Véronique. Merci à Arnaud et à son père dans leur montagne. Merci à Peio qui assure le transport. Belle entraide, belle et douce chaleur humaine--- et animale. Moral en hausse.

La loi du troupeau
La loi du troupeau
La loi du troupeau
La loi du troupeau
La loi du troupeau
La loi du troupeau
La loi du troupeau
La loi du troupeau
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 11:00
Retour sur mare

Ennui et souci récurrents,un peu comme le "marronnier" de la presse,  je mène depuis trois  semaines une"perquisition" assidue, pour trouver par où fuit la mare. Je n'y arrive pas et ça m'énerve! Mais ça m'énerve! Vous n'imaginez pas à quel point cela m'énerve!

Cependant, dans la foulée, j'ai retrouvé des photos du 10 février 2012, prises lors de la réfection  de cette mare qui n'était plus que quelques gouttes d'eau dans un fond de vase.

Je n'avais jamais publié ces images qui montrent les fort sympathiques étudiants de première année "Gestion et protection de la nature" de l'Institut Jean Errecart, à Donapaleu (Saint-Palais), en compagnie de leur Professeur, Jean-François Mingot.

Pour la petite histoire, à midi, il ne faisait encore que  moins  dix degrés.Quand nous avons voulu remettre de l'eau de la source, aux alentours de 16 heures, elle était gelée dans les tuyaux. Quelques jeunes courageux sont allés puiser au ruisseau de quoi permettre la remise en eau, donc la survie des petits animaux et micro-organismes que nous avions sauvés lors du vidage.

Curieusement, il ne me reste de cette journée qu'une sensation de chaleur --- humaine. Quelques années plus tard, merci encore à Jean-François et à ses étudiants d'alors.

Je dédie ces photos et ces quelques lignes à Valérie Mingot et à Gilles Marchal.

Retour sur mare
Retour sur mare
Retour sur mare
Retour sur mare
Retour sur mare
Retour sur mare
Retour sur mare
Retour sur mare
Retour sur mare
Retour sur mare
Retour sur mare
Retour sur mare
Repost 0
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 17:29
Altxor eta Gatzain : après l'AG.

 

Association Altxor eta Gaztain

Uhaldia 64220 Uharte Garazi (Uhart-Cize).

Tel : 05 59 37 03 62.

Courriel : igeltxo@orange.fr

 

Compte-rendu de l'AGE du 14 novembre 2015

 

 

Treize personnes présentes ou bien représentées en ce samedi 14 novembre marqué par un grand deuil qui ne peut que toucher chacun(e) d'entre nous.

Pour rappel, avant ou après AGE, l'association comptait en 2015, 17 adhérents.

A ce jour, cotisations rentrées pour 2016 : 450 euros auxquels doivent s'ajouter les 10 euros versés par prélévement mensuels par une adhérente.

A l'unanimité ( un grand merci pour vos messages personnels si chaleureux et pleins de compréhension), accord pour la mise de fond nécessaire à la continuation de l'éducation d'Altxor, après tous les obstacles rencontrés.

Pour revenir à la triste affaire du harnais déchiré, une solution a été trouvée. Deux amies, non adhérentes, ont payé la réparation.

Le bureau a été réélu à l'unanimité.

En ce qui concerne l'avenir proche, nous attendons la visite du maréchal-ferrant le 19 de ce mois pour parer les sabots de Gaztain, en mauvais état. Il faudra ensuite lui trouver un compagnon ou une compagne le temps de l'absence d'Altxor cet hiver.

Ceux et celles qui sont à jour de cotisation 2016, reçoivent avec ce courrier la vignette 2016 pour apposer sur leur carte de membre. Les autres la recevront dès réception de leur cotisation.

Pour rappel, le lien pour des nouvelles des loustics : http://jenolekolo.over-blog.com/tag/altxor%20eta%20gaztain/

Et bien évidemment, que ce soit dit et redit : vous êtes et serez toujours les bienvenus(es), à la maison, ou sur le terrain de l'été.

Encore un très grand merci à vous.

 

Le Bureau : Itziar Pinat, Jenofa Cuisset, Adrienne Gramoso. Sans oublier le chat Kaixo qui a tenu à participer pendant toute l'AG en se couchant sur les documents.

 

Gaztain;

Gaztain;

Altxor

Altxor

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 17:34
Altxor eta Gaztain. AG troisième du nom.
Altxor eta Gaztain. AG troisième du nom.
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Altxor eta Gaztain
commenter cet article

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.