Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2021 6 27 /03 /mars /2021 09:21
Il aurait voulu vivre encore

J'imagine que beaucoup d'entre vous se souviennent de la tempête Barbara, il y a cinq mois. Quelques-uns peut-être aussi du petit billet que j'avais écrit et dont je vous copie le lien tout en bas de ce "post". 

Celui des deux arbres qui étaient tombés, le plus gros, le plus grand,  le plus majestueux, s'était couché chez les voisins, emportant la clôture mitoyenne, défonçant un portail, explosant une buse du ruisseau, arrachant une partie du revêtement de la route.

Depuis, il gisait là, créant une grande gêne pour les voisins, mais ce n'était pas sa faute. Les arbres, au contraire des humains, ne cherchent jamais à faire le mal. Pour ma fille et moi, c'était un crève-coeur de le voir ainsi . D'autant que ces derniers jours, montrant sa volonté de vivre malgré tout, il arborait de superbes bourgeons, comme vous pouvez le voir ci-dessus.

Quant en 76, j'avais  mis en terre ces quelques boutures de peupliers de Chine, tout près de la clôture mitoyenne et  en sandwich entre la petite route et le ruisseau Zuritz, je n'avais pas la moindre idée de la taille que les arbres en question atteindraient à l'âge adulte. Sinon, bien entendu, je les aurais installés  ailleurs. 

Alors, l'automne prochain, à la saison des plantations, à la place du grand seigneur, je mettrai en terre des arbustes, sureaux, noisetiers, viornes etc  ainsi que  des églantines, beaucoup d'églantines dans la haie. 

Ci-dessous un très modeste reportage photographique du chantier réalisé par Xiril Alvarez ( société Adarra, à Bidarrai).  Après ces cinq mois d'attente que  tout soit réglé entre les compagnies d'assurances, je ne peux que le remercier de tout coeur pour son extrême compétence et  son total engagement, physique et moral. Pour son amour des arbres aussi, mais, ça, c'est une autre histoire. Nous aurons sans doute l'occasion d'en reparler.

"Je ne cesserai pas de répéter-et d'écrire-qu'un arbre, c'est quelqu'un sans pieds ni mains, mais qui a un coeur et une âme semblables aux nôtres. Les arbres sont des malheureux qui n'ont pas de pieds pour s' enfuir, ni de mains pour se défendre. On les mutile. On les tue. Il se peut qu'un jour, lassés de tant d'exactions, les arbres désertent notre mère commune, la terre." Jean Chalon.

Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Il aurait voulu vivre encore
Partager cet article
Repost0
12 février 2021 5 12 /02 /février /2021 09:52


Une personne a demandé à Su aski s'il serait possible d'éditer une version sous-titrée en espagnol ( castillan) de sa plus récente  vidéo "Pagadia, Su aski".
Voilà qui est fait.

Si vous préférez, vous pouvez passer par le lien ci-dessous, ce qui vous permettra de vous promener dans le site de l'association.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2020 3 11 /11 /novembre /2020 09:06

Merci de nous aider  à faire connaître cet écocide financé par une PAC folle , soutenu par les syndicats agricoles et par bien des élus, le tout dans une omerta  étouffante.

 

Quand une forêt brûle, en partie ou en entier, on en parle, et c'est bien évidemment tant mieux. Quand sur des milliers d'hectares, des arbres isolés, de petits bois, des bosquets, des bouquets d'arbres sont agressés par les flammes et en meurent dès la première année, ou sur plusieurs saisons de feux pastoraux, c'est moins spectaculaire car disséminé et l'on n'en parle pas.

 

Pourtant, chaque année, c'est bien l'équivalent de plusieurs centaines d'hectares d'arbres qui sont ainsi condamnés par une activité humaine qui n'a plus rien à voir avec la tradition, mais représente les effets très pervers des aides de la PAC, qui, mal réparties et mal dirigées, profitent aux plus gros des éleveurs, et participent ainsi au dérèglement climatique.

 

Ce pays, déjà si cruellement pauvre en arbres, aux paysages souvent pelés, prépare peu à peu son désert, et les premiers humains à en souffrir seront ceux qui vivent de et sur cette terre, ceux qui la brûlent, elle et son manteau d'arbres, d'arbustes et de fleurs.

 

Bien modestement, Su aski, par cette vidéo, souhaite attirer votre attention sur ces arbres torturés par les flammes jusqu'à leur mort, sans être jamais remplacés.

 

Zuhaitzak zain ditzagun ! Sauvons les arbres !

 

 

Musique : « Quiet Tree », l’Arbre Tranquille, par l’artiste Thoribass

Morceau sous licence libre Creative Commons Attribution,

Source: https://soundcloud.com/thoribass

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Téléchargement (8MB): https://auboutdufil.com/?id=573

 

Osoki edo alde batean erretzen denean oihan bat, gertatua aipatzen da eta oso egoki da horrela. Milaka hektareetan, zuhaitz bakanak, sarak eta zuhaitz multzoak garretan edo suhaka sasoin askotan erretzen, ezda hala ageri, barreiatua baitago kaltea eta ez da aipatzen ere.

Alta, ohiturarekin loturarik ez duen jendarteko ekitaldi baten gatik, urtero ehun bat hektare zuhaitz kondenatuak dira, PAC egituraren diru-laguntza gaizki zuzendu eta banatue.k abeltzain gotorrenen alde areagotzen dute klima aldaera.

Zuhaitzez gabetzen ari den herri hau, gero ta gehiago paisaia hutsalekin, ari da bere basamortua eragiten eta pairatzaile lehenak izanen dira hor eta horgoaz bizi direnak, hain zuzen oihanaldeen sara-aldeen eta lorategien erretzaileak.

Bideo honen bitartez, xumeki,Su askik nahi du agerian eman sugarrek hiltzeraino torturatu eta sekulan ordezkatuak izanen ez diren arbola hauen galera. 

Zuhaitzak zain ditzagun!

Musique : « Quiet Tree », l’Arbre Tranquille, par l’artiste Thoribass

Morceau sous licence libre Creative Commons Attribution,

Source: https://soundcloud.com/thoribass

Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr

Téléchargement (8MB): https://auboutdufil.com/?id=573

 

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2020 4 22 /10 /octobre /2020 18:07

Certes, je me la rappellerai, cette tempête!

Misère--- mes deux peupliers de Chine dont j'avais mis en terre les boutures en 1976, boutures à moi données par l'abbé Mongaston, alors curé d'Ascarat. Personnage haut en couleur, humaniste, non dépourvu d'humour, amoureux fou des arbres et qui me disait, goguenard  "Pour inciter mes paroissiens à planter des arbres, je leur dis qu'un arbre planté représente  deux ans de purgatoire en moins. Je n'arrive pas à en convaincre beaucoup. Vous, vous avez déjà de l'avance , mais continuez, ne vous arrêtez pas."  

Les arbres sont notre premier rempart contre la folie dévastatarice du dérèglement climatique que nous-mêmes avons installé et à chaque nouvelle tempête,  ces tempêtes qui ne cessent de se multipler, ce sont les premières victimes.Vous avez dit injustice?

Monsieur l'abbé Mongaston dont je ne partageais pas la foi (et vous le saviez), je n'ai jamais cessé de penser à vous. Et depuis Barbara----

 

"Rappelle-toi, Barbara"----
"Rappelle-toi, Barbara"----
"Rappelle-toi, Barbara"----
Partager cet article
Repost0
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 12:03

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2019 7 15 /12 /décembre /2019 11:50
Arbres!

Bonjour,

 

Vous le savez, Su aski n'a pour vivre que les cotisations de ses adhérents.

Nous venons d'éditer un autocollant (voir ci-dessous). Il mesure 7 cm sur 7cm.

Il est en vente au prix de 0,50 euro, uniquement par la poste ( Association Su aski, 29 rue Maubec, 64100, Bayonne). Joindre une enveloppe pour l'envoi, s'il vous plaît. Jusqu'à 19 exemplaires, timbre à 0, 88 euros. Au-dessus, nous consulter.

Merci de votre aide.

Le Conseil d'Administration de Su aski.

Ps : le petit texte, à dessein uniquement en langue basque , signifie « Veillons sur les arbres » ou « Respectons les arbres »

Egun on,

Badakizue, Su askik, bizitzeko, kideen kotizazioak baizik ez ditu.

Pegatin bat berriki argitaratu dugu (agiri huntan ikusi) 7 zentimetro/7 zentimetro gainean neurtzen du.

0, 50 euro zentimetan salgai da, postaz bakarrik (Association Su aski, 29 rue Maubec, 64100 Bayonne). Gutun azal bat igor ezazu ere, otoi. 19 pegatin arte, tinbrea 0,88 eurotan. 19 pegatin baino gehiago nahi baldin badituzu, gurekin harremenetan sartu.

Milesker zure laguntzarengatik.

 

Su askiren Adminitrazio kontseilua.

Partager cet article
Repost0
9 juin 2019 7 09 /06 /juin /2019 12:39

Le vendredi 11 janvier 2019 à Anauze (Anhaux) en Pays basque, Lily parle de son expérience de jeune ingénieure en agroforesterie.

Partager cet article
Repost0
4 juin 2019 2 04 /06 /juin /2019 12:18
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2018 6 24 /11 /novembre /2018 19:51

Parce que c'est aujourd'hui le 25 Novembre, jour de la Sainte Catherine où l'on dit que tout bois prend racine. Et aussi parce que les événements que nous sommes en train de vivre m'y font douloureusement penser.

Encore et toujours merci, Monsieur Giono.

Ci-dessous, extrait de "Les vraies richesses" 1936

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2018 1 23 /07 /juillet /2018 17:04
Mout'ombre

Grand beau temps toute la journée. Sain, pas orageux. Oui, cela ,nous arrive, ce n'est pas courant, mais ça nous arrive. Ce matin, quand je me suis levée ( pas très tôt, j'avoue!),un groupe de brebis dont vous voyez  (vraiment très mal) la tache blanche en haut, était agglutiné dans l'ombre de la haie. Au fur et à mesure que la bande ombreuse diminuait, il se rapprochait de ladite haie jusqu'à ce qu'il n'y ait plus du tout d'ombre. Vers 12 h30, j'ai regardé la température à l'abri dans ma cour : 25 degrés, on ne peut pas franchement parler de canicule, d'autant que soufflait un agréable vent léger.

A 15 h, quand je suis descendue au potager, je me suis rendu compte que les brebis était à nouveau à l'ombre d'une haie, celle du bas, mitoyenne mais composée d'arbres et d'arbustes plantés par mes soins.

Cela m'a rappelé mon périple du 2 septembre 2016 au Col de Bentarte où je voyais les brebis faire le tour des pitons rocheux tout au fil de la journée afin d'échapper à la morsure du soleil. Et je ne vous parle pas des vaches qui cherchent l'abri de haies ou d'arbres inexistants les jours d'intempéries. Cependant, pour nombre d'éleveurs,la haie, l'arbre sont devenus l'ennemi à éradiquer.

Pourquoi? Oh, j'ai bien ma petite idée, parmi d'autres explications quelque chose style prime à l'herbe (PAC) au vu de photos prises par satellites. Mais je m'arrête là, on va encore dire que je suis mauvaise langue. Je sais bien que les conditions d'optention de certaines primes se sont très légèrement améliorées pour le milieu naturel ces dernières années. Mais une fois que le pli est pris--

 

Partager cet article
Repost0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.