Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 08:00
Pardon à la nature

En cette veille du jour où en France, la nature va recommencer sa descente aux enfers, je retrouve ce collage réalisé pour mon livre d'or  par Xan I, en mars 1972, sur une table de la crêperie de la  rue Grégoire de Tours à Paris, à quelques mètres du magasin de lutherie du frère d'un certain Boris Vian.

Partager cet article
Repost0
8 mars 2020 7 08 /03 /mars /2020 09:00

Spéciale dédicace à celui qui s'exprime tout en bas de cette page et surtout au système qui le protège et le soutient.

En 1971, Polanski déclarait à Playboy que "les femmes sont en moyenne moins intelligentes que les hommes". Il ajoutait qu'il avait du mal à trouver des femmes intelligentes avec lesquelles s'entendre : "Je les domine et elles aiment ça".
La citation complète est ici ➡️ https://t.co/6llQWIz8ps
Source de l'image ➡️ https://t.co/TMFlT1X67u
L’image contient peut-être : 1 personne, texte et gros plan
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2019 7 24 /11 /novembre /2019 16:24
Col vert

Une contribution de Bernard Caussade

 

Le ciel est un peu bas sur les rives de l’orne. Les brumes du matin servent de couverture pour protéger les eaux. A Saint-Jean-Le-Thomas, petit havre de paix sur les bords de la Manche, je cultive en secret un tout petit refuge presque les pieds dans l’eau. J’y suis passé hier, histoire de poser mes pensées un instant.

La « Captur » me conduit et la radio bourdonne, musique ou France-Info. Il se dit en antenne que le petit monarque va battre la campagne sur les terres de Somme. Les chasseurs samariens sauront lui rendre hommage pour ses nombreux bienfaits pour les gens de fusils, permis à prix cassés, massacres autorisés pour espèces fragiles, mise en place furtive de troupes de renforts pour milices locales… les troupes à Castaner pourront bientôt compter sur les viandards de Somme, les armées de battues, avinés de gabions, perchés de palombières pour traquer et tirer comme sur des cols verts, abattre les gibiers préférés du monarque, les gibiers gilets jaunes.

Les belles limousines descendent les ruelles désertées par la force. Seuls quelques idolâtres et militants d’en marche ont eu un sauf conduit. Quelques médias croupions retransmettent en direct les rencontres fictives, bains de foule restreintes pour gogos et faussaires. Sur ces terres de gauche, cette verrue d’Amiens vient souffler des bougies, c’est son anniversaire… mélange en construction de Rothschild et Goebbels, il étend lentement sur les terres de France la sombre dictature qui réprime et massacre ceux qui n’adhérent pas  aux vérités divines…

Entre deux reportages on étale à grands bruits le procès propagande de flics de basse zone, deux lanceurs de pavés peu expérimentés, deux pare feux utiles pour masquer les violences de barbares couverts par un préfet inique et un monarque froid.   

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2019 5 22 /03 /mars /2019 09:00
Initials FBB
La Fondation Brigitte Bardot fait un travail remarquable, mais sa présidente-fondatrice s'emploie régulièrement à saper sa crédibilité. Un grand nombre d'organisations de défense animale le pensent, mais ne peuvent évidemment le dire publiquement, vu l'importance médiatico-financière de cette fondation.

 

Initials BB © Cristian Trujillo

 

BB a encore frappé. Une lettre ouverte de sa part adressée au Préfet du département de la Réunion le 19 mars fait un buzz extrêmement dommageable dans la sphère médiatique.

Mme Bardot n'en est pas à sa première saillie raciste.

 

Entre 1996 et 2008, elle avait été condamnée à 5 reprises pour incitation à la haine raciale. Mais manifestement ça lui manque. Sa dernière amende, en juin 2008, s'élevait à 15 000 €, sans compter les dommages et intérêts et les remboursements des frais de justice des parties civiles. Autant d'argent qu'on aurait préféré voir investi dans la FBB, et qui aurait permis d'économiser des dons ou des legs

Cette fois, recenser les institutions et les organisations qui viennent de porter plainte contre elle suite à cette lettre demanderait dix pages. A combien se montera l'amende qu'elle a méritée ?

Et faut-il rappeler son livre « Un cri dans le silence » (2003), à côté duquel n'importe quel commentaire Facebook semble sorti de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales ?
Contentons-nous de quelques extraits significatifs :

bardot-p58
bardotp85
bardotp103

 

 

 

 

 

 

 

 

Y a-t-il des problèmes particuliers concernant le traitement des animaux à la Réunion ?

Il y en a sans doute, comme il y a des problèmes particuliers dans chacun des DOM-TOM par rapport à la métropole.
Problèmes liés à des facteurs historiques, sociaux, topographiques, économiques, institutionnels… La Réunion reste par exemple le département le plus pauvre et le plus inégalitaire de France. 

Certes, le sort des chiens et des chats errants constitue un problème.
Début 2017, l'État a annoncé un plan de lutte en partenariat avec les collectivités territoriales, ainsi qu'avec un groupement d'étude vétérinaire et un lycée agricole. Dans ce cadre, une étude sur l'errance animale a été menée sous l'égide de la préfecture de la Réunion en 2017-2018. Mais d'une part l'accent y est mis sur les impacts de l’errance animale en termes de sécurité, d'économie, et d'environnement, et aucunement sur les souffrances animales ; et d'autre part, si le rôle des associations de protection animale est mentionné, les leviers d'actions proposés n'incluent pas de collaboration concrète avec elles.
En tout cas, au-delà des effets d'annonce, il faudra suivre de très près la mise en œuvre des mesures proposées et leur efficacité, car la situation inquiète beaucoup de personnes depuis de nombreuses années.

Certes, il faut remettre en question la fête de Karli des Malbars (indiens tamouls réunionnais) et ses sacrifices de cabris et de coqs. De la même manière qu'il faut remettre en question la fête de l'Aïd el-Kebir ou les abattages rituels en métropole. Mais la condition sine qua non pour aborder ces sujets sensibles est de ne pas être soupçonnable de racisme ou de xénophobie, sans quoi on apporte tout simplement de l'eau au moulin du verrouillage communautaire. 

En tout cas, ce sont les Réunionnais eux-mêmes qui pourront résoudre ces problèmes, avec l'aide de l'État, de ses services, et de ses institutions.

Gènes ?

Évidemment, l'île de la Réunion se caractérise par la diversité de ses origines et par son métissage. Ceci ne peut qu'indisposer Mme Bardot, qui reste beaucoup plus proche du Front National de Jean-Marie Le Pen que du Rassemblement National édulcoré de Marine. En fait, sa référence serait même plutôt Henry de Lesquen  Ainsi que, dans une autre optique, Renaud Camus.

Bon, il ne faut pas prêter aux propos de Mme Bardot plus d'importance qu'ils n'en ont. Déjà, écrire « les autochtones ont gardé leurs gènes de sauvage » puis fustiger quelques paragraphes plus loin « une population dégénérée », c'est faire montre d'une cohérence faiblarde. Puisque Mme Bardot pense avec ses tripes, elle devrait s'exprimer par émoticônes et non s'encombrer de mots.
De mauvaises langues pourraient ajouter qu'elle est à l'abri d'un Alzheimer : pour risquer une dégénérescence de ses neurones cérébraux, encore faut-il en avoir au départ.

A propos de gènes, une devinette : qui est l'eurodéputé français le mieux noté par le site Politique & Animaux ?
C'est Younous Omarjee (dans un mouchoir avec Joly, Durand, et Jadot).
Et d'où est-il originaire ?
De l'île de la Réunion.
Pff, quel dégénéré, il a perdu ses gènes de sauvage !!

Younous OmarjeeYounous Omarjee
En tout cas Mme Bardot a réussi une performance : elle est parvenue à faire applaudir par l'ensemble de l'hémicycle Jean-Hugues Ratenon, député France Insoumise de la Réunion ! Et il se trouve que celui-ci fait partie de la vingtaine de députés de toute l'Assemblée nationale les mieux notés par le site Politique & Animaux, vingtaine constituée aux trois-quarts de députés FI.
Jean-Hugues RatenonJean-Hugues Ratenon
Bref,

 

Bien sûr, il convient de faire la différence entre Brigitte Bardot en tant que personne, et la Fondation Brigitte Bardot en tant qu'organisation.

Mais Mme Bardot, dans la lettre ouverte adressée au Préfet de la Réunion telle que retranscrite par le média LINFO.re, signe « Brigitte Bardot - Présidente ». Donc c'est en tant que présidente de la FBB qu'elle est intervenue.

Par conséquent, il est de la responsabilité de la FBB de publier sans tarder une mise au point claire sur cette

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
15 mars 2019 5 15 /03 /mars /2019 18:21
Mais qui est violent, je vous le demande!

Un immense merci à Dominique Grange!

Dominique Grange et Jacques Tardi ont publié un recueil illustré de chansons révolutionnaires reprises des années 1970. Parmi ces textes, un nouveau, inédit consacré à la question animale, pour lequel Dominique et Jacques ont réalisé une vidéo. Youtube a censuré cette vidéo. Dominique nous appelle à réagir.

YOUTUBE vient de censurer le clip de ma chanson "REQUIEM POUR LES ABATTOIRS" qui serait une « incitation à la violence », alors qu’elle est au contraire une dénonciation de la violence faite aux animaux et des souffrances qu’ils subissent avant de finir dans nos assiettes. La vidéo a donc été supprimée de YouTube. Si vous partagez mon indignation et ma colère, merci de relayer l’info, ainsi que le courrier ci-dessous que j’adresse, aux censeurs de Youtube !

Où est la violence?...

Mais où est la violence, sinon du côté de ceux qui l’exercent contre les animaux ? Du côté de ceux qui les torturent, les broient, les mutilent, leur imposent une vie de misère, confinés dans des cages à pateauger dans leurs excréments, reclus dans des fermes-usines, des élevages intensifs où jamais ils ne voient le soleil, dans des cuves où ils tournent en rond par milliers du matin au soir, transportés dans des conditions épouvantables au fond des cales de bateaux, dans des camions où ils transitent de longs jours et de longues nuits sans assistance, se piétinent, se blessent, meurent souvent de leurs blessures ou de déshydratation, et agonisent au milieu de leurs congénères terrorisés par ce voyage dont ils pressentent l'issue fatale...

Où est la violence?

Non, messieurs les censeurs de Youtube, la vidéo de ma chanson, "Requiem pour les abattoirs", n'est pas une incitation à la violence. Elle est même tout le contraire : une incitation à en finir avec celle qui s'exerce quotidiennement et dans le monde entier à l'encontre des animaux ! Oui, elle est un réquisitoire contre cette cruauté sans limites qui donne aux humains tout pouvoir sur des êtres vivants reconnus sensibles : le pouvoir de les priver de liberté et de tout ce qui peut répondre à leurs besoins, de les exploiter de toutes sortes de façons, d'en faire des objets destinés à l'expérimentation scientifique ou à l’industrie cosmétique, de programmer la fin de leur vie et enfin, de se nourrir de leur chair après les avoir torturés ! Un droit de vie et de mort absolu, en somme, sur des êtres vivants, sentients mais privés de parole, donc incapables de se défendre. Là voilà, la violence que je dénonce dans le texte de ma chanson, laquelle s'appuie sur des images vraies, autant de témoignages authentiques extraits de vidéos tournées par des militants de diverses associations qui toutes se battent pour la défense des droits des animaux : L214, Peta France, One Voice, Animals International, Eyes on Animals, TSB, Animal Welfare Foundation et CIWF, Animals'Angels e.v., End pig pain, Swiss Animals Protection East International, Mercy for Animals, Acscct.org... Mais croyez-vous donc pouvoir nous faire taire en nous censurant ainsi ? Croyez-vous pouvoir empêcher de continuer à agir tous ces lanceurs d'alertes qui jouent depuis un certain temps un rôle si essentiel dans la prise de conscience de dizaines, de centaines de milliers, peut-être même de millions de personnes à travers la planète ? J’ignore qui a pu — comme vous l’écrivez dans l’Avertissement que vous m’avez adressé — « signaler » notre clip... Ce que je sais c’est que toutes les images que nous avons utilisées proviennent de vidéos largement diffusées sur Internet, et que c’est grâce à elles, aujourd’hui, que nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus accepter cette violence comme quelque chose de normal. Et c’est pourquoi, malgré vous, malgré les lobbies embusqués pour nous empêcher d’agir, nous continuerons de la dénoncer publiquement et sans relâche, par tous les moyens dont nous disposons !

Alors, s'il vous plaît, messieurs les censeurs de youtube, prenez conscience à votre tour de la réalité et répondez-moi : de quel côté est la violence ? Du côté de ceux qui la dénoncent ou du côté de ceux qui l’exercent ?

Et puis méditez cette phrase de Léonard de Vinci : « Viendra un jour où d'autres hommes tels que moi considéreront le meurtre des animaux comme ils considèrent aujourd'hui le meurtre des hommes. »

Et encore celle-ci, de Isaac Bashevis-Singer : « Je ne prétends pas sauver beaucoup d’animaux de l’abattoir, mais mon refus de manger de la viande est une protestation contre la cruauté… Personnellement, je ne crois pas qu'il puisse y avoir de paix dans ce monde tant que les animaux seront traités comme ils le sont aujourd’hui ».

J'envoie ce courrier à de nombreuses personnes concernées par la cause animale et je le diffuserai sur le Web aussi largement que possible. Car je veux continuer de me battre, n'en déplaise à tous ceux qui vivent de l'exploitation et de la souffrance des animaux.

Dominique GRANGE, Chanteuse engagée. Le 29/01/2019

Partager cet article
Repost0
5 février 2019 2 05 /02 /février /2019 17:45
Donibane Garaziko geltokia Gare de Saint-Jean-Pied-de Port

Donibane Garaziko geltokia Gare de Saint-Jean-Pied-de Port

Ce matin des cheminots nous faisaient part de leur désaccord avec le plan de transport et correspondances TGV SNCF Région Agglo.

 

Pour des transports amoureux
Pour des transports amoureux
Pour des transports amoureux
Pour des transports amoureux
Pour des transports amoureux

Allez, hop! Pardonnez-moi mais je ne résiste pas! Souvenir personnel et chaleureux ( d'autant que ce jour là, j'avais une crève d'enfer, du genre que je ne souhaite à personne.) 

Dans le cadre de sa campagne présidentielle de 2007, Dominque Voynet arrive par le train dans notre gare pour défendre, entre autres, la ligne en question. Elle est accueillie pour un aurresku par le danseur et chorégraphe Jon Iruretagoyena.

Pour des transports amoureux
Partager cet article
Repost0
28 juillet 2018 6 28 /07 /juillet /2018 08:38
Ca suffat comme ci!

 Après l’indignation, l’action ! Sous prétexte de « traditions », le Ministère de la transition écologique et solidaire veut, comme les années précédentes, autoriser diverses pratiques cruelles et non sélectives de piégeage de centaines de milliers d’oiseaux.
Participez sans plus attendre à la consultation publique pour dire non à ce massacre :
 
https://www.lpo.fr/…/mobilisons-nous-contre-le-piegeage-cru…

Transition, poil au menton.

Tradition, piège à cons.

Partager cet article
Repost0
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 10:38
Image extraite de ce site : http://taher.over-blog.fr/tag/poemes-proses/

Image extraite de ce site : http://taher.over-blog.fr/tag/poemes-proses/

Dans Sud-Ouest ce matin :

Un décès causé par un écobuage.

Un homme de 61 ans a trouvé la mort, hier après-midi, à Asasp (Béarn) lors d’un écobuage non-maîtrisé, quartier Tachouas, à côté de la cabane des chasseurs. L’écobuage avait été autorisé. La victime, qui devait brûler des fougères sur un terrain en pente, a probablement glissé tandis que l’incendie s’était déclaré. Le maire s’est rendu sur place. Les pompiers ont éteint l’incendie qui a brûlé prèsde trois hectares de ce terrain situé au cœur du village. Le malheureux était célibataire et partageait la maison familiale avec son frère.

Feux de végétaux en série.

Les pompiers du Pays basque, dont ceux de la caserne d’Anglet, ont été très sollicités, hier, pour de nombreux feux de végétaux, dans des conditions de vent défavorables.
Ainsi, de gros moyens matériels et humains (huit camions, deux voitures, un
PC commandement, etc.) ont été appelés vers 17 heures à Jatxou, sur la route des Cimes, dans le quartier Alchaleta. Les soldats du feu se sont également déplacés
à Sare, au col de Saint-Ignace, ainsi  qu’à Saint-Pée-sur-Nivelle, à Bidache et à Bidarray. En fin d’après-midi, deux camions de pompiers de Mourenx et de Pau se sont positionnés à la caserne d’Anglet pour des renforts si besoin.

 

Ecobuage débordant à Baigorri.

Les pompiers sont intervenus dimanche et à nouveau hier, à partir de 7 heures, sur les terres de Saint-Étienne-de-Baïgorry suite à un écobuage (feu déclaré de végétaux sur pied) mal maîtrisé. Les soldats du feu ont progressé, notamment à pied, avec des battes à feu dans des conditions difficiles du fait du vent et du terrain peu accessible. Le feu a été finalement maîtrisé grâce à l'intervention de 20 pompiers.

Partager cet article
Repost0
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 09:42
Devant le poste d'observation de l'association "Organbidexka Col Libre". Photo: Françoise Duthu.

Devant le poste d'observation de l'association "Organbidexka Col Libre". Photo: Françoise Duthu.

Sur la route entre Laguinge et Licq en Soule, des inscriptions hostiles à l'ours... notamment "Ours stop !"
J'aurais voulu poser une question simple à l'écrivaillon de service...
- Tu t'adresses aux ours ? Ils n'ont aucun pouvoir de décision. Par ailleurs, ils sont là depuis des milliers d'années et suivent un cycle naturel dont apparemment tu te contrefous... ils ne te répondront pas car ils ont autres choses à faire.
- Tu t'adresses aux pro-ours ? J'en suis, et tant qu'il y aura des ours, je lutterais pour eux et pour qu'ils puissent aller où ils veulent, car ils sont ici chez eux. Donc, moi, j'invite les ours à occuper leur montagne.
Oui car même si ton nom de famille ici commence par Etxe, tu ne fais qu'emprunter cet espace naturel et le partager avec le restant de la nature et tu as comme seule responsabilité de laisser cet espace comme tu l'as trouvé... tu l'as trouvé avec des ours, tu dois le laisser avec des ours...
Et s'il te plaît, si tu pouvais arrêter de penser qu'il est en notre pouvoir d'humain pseudo civilisé de décider quelle espèce doit ou ne doit pas vivre dans cet espace ! Les dieux et les maîtres, dans ce genre, sur la planète, ont fait déjà assez de mal. Nous n'avons pas besoin de ça.

Partager cet article
Repost0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.