Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 15:06

VA

 

Conchita.JPG

 

Sur cette photo des années 50, la rejoneadora Conchita Cintron recommande son âme à la Vierge Marie avant d'aller torturer et mettre à  mort .


Ite missa est

Le sacrifice est consommé

Ite corrida est

Le carnage est achevé

 

La Cathédrale de Rodin lève les mains

Vers le visage de marbre du Seigneur

L’arène des Romains déroule ses gradins

Jusqu’au bras de fer du tueur

 

Chasuble ornée d’or et de pierres

Habit pailleté de strass et de lumière

  

Gestuelle liturgique

Passes hiératiques

 

Sur l’autel sacré gît un agneau immolé

Pour le salut du monde

Dans le cirque agonise un taureau saccagé

Pour le plaisir qui gronde

  

Et le granit accueille le sang divin

Et le sable s’imbibe de rouge carmin

 

Hosanna au Très-Haut des Cieux

Olé au plus vaillant des dieux

 

Voici le corps de l’ Homme crucifié

Mangez et buvez

Voici la chair de la victime terrassée

Consommez et lampez

 

Le peuple dévot dans le silence

Se prosterne devant le mystère

Custodi-nos

Les gens du cirque en transe

Trépignent autour du tortionnaire

Taconeos

 

Les orgues inondent le culte

La fanfare salue le tumulte

 

De l’église au gradin                                     

Du chrétien au taurin                            

Le chemin est court et retors             

Il va de la mort à la mort                               

De l’agneau                                                   

Au taureau

 

La Cathédrale de Rodin

Se tord les mains

Les murs des arènes

Transpirent la Géhenne

Custodi-nos

Taconéos

 

Irène Noël

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jenofa 24/07/2011 16:38


Exact! Pour une fois, je n'ai pas eu envie de remonter les bretelles de Jean-Christophe!


babou 24/07/2011 15:58


M.J.christophe, entièrement d'accord avec votre analyse, il était important de rappeler tout cela .
Merci


Jean-Christophe 21/07/2011 12:23


La corrida n'est certainement pas une cérémonie chrétienne.
Elle se rapproche plus des rituels païens, des sacrifices destinés à obtenir les faveurs des dieux, des démons ou autres puissances occultes. Toute sorcelerie, toute magie est une ritualisation de
la nécromancie. On tue, réellement ou symboliquement, et en échange on obtient les faveurs des puissances surnaturelles, ce qui permet, croit on, de commander à la réalité par la parole.
C'est l'"esprit magique" dont parle, entre autres, S. Freund.

La Cène propose tout autre chose. Le sacrifice du Christ rend tout les autres sacrifices vains, dérisoires, et inutiles.
On achète pas Dieu en tordant le coup à une colombe ou en arrachant le coeur d'un prisonnier.
La souffrance d'une bête, qui n'a rien demandé à personne, n'est pas un moyen de paiement pour le Dieu des chrétiens.
(C'est pour cela aussi que dans de nombreux pays de culture chrétienne le mode d'abatage normal des animaux de boucherie prévoit d'éviter toute souffrance inutile, contrairement aux modes cacher et
hallal, ou la victime doit être consciente jusqu'au bout).

Ce que demande le Dieu des chrétiens, c'est un chemin intérieur. le sacrifice y est le travail sur soi, et l'examen de la réalité, la sienne et celle de ce qui nous entoure.

Pour moi, ce texte nous montre cette opposition radicale de sens, entre le sacrifice du Christ, qui est un acte d'amour, proposant un chemin de Paix, et la corrida, qui est une proposition de
possessivité, de jouissance de la domination sur la bête, de jouissance de sa souffrance, et espère-t-on secrètement, de la souffrance de l'humain qui est en face d'elle.
Sans souffrance, sans cruauté, sans mort, on sait bien que la corrida aurait moins de succès.


Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.