Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 17:24

La première fois que je l’ai entendu, je n’avais pas encore 13 ans. C’était en 1969, il chantait « Comme un étranger dans la ville ». Je n’avais pas retenu son nom.
Et puis, en juin et en juillet 1970, deux chansons sont au hit-parade… « Buddy River » et « L’étoile filante ». Deux chansons de cow boy chantées d’une voix très grave, très chaude, superbe !
Je n’étais fan de personne, je rigolais même en voyant à la télé ces filles qui hurlaient devant Claude François. Ou Johnny, ou même les Beatles. Je les aimais bien, mais de là à crier ou à m’évanouir…
Mais lui… alors là… toutes mes économies sont passées dans l’achat des disques que j’ai pu trouver. Je m’étonnais que si peu de monde le connaisse. J’en étais vexée, je ne comprenais pas. Pour moi il avait un talent fou, bien plus de talent que ces vedettes adulées par les filles !
A l’époque, j’étais une ado complexée, rigolote et souris de bibliothèque, j’avais toujours un livre dans les mains. Je passais aussi des heures à jouer au basket, toute seule, parce que je pensais que ça me ferait grandir… manque de chance, je mesure toujours 1m53…
Plein plein plein d’années ont passé…
J’ai rencontré l’homme de ma vie, j’ai mis au monde les deux plus merveilleux garçons que la terre ait connus….
En 2004, quand même, je me suis demandé ce qu’il était devenu. J’ai lancé un appel dans des forums, en espérant qu’on me répondrait.
Quelqu’un m’a répondu. Il m’a dit qu’il le connaissait bien, qu’il l’avait lancé dans les années 70. J’ai su et compris par la suite qu’il l’avait surtout bien exploité, mais bon…. Là n’est pas le sujet.
Il ne savait pas s’il était vivant… Ça ne m’avançait vraiment pas…
Finalement, à force de chercher, je l’ai trouvé, je lui ai envoyé un mail et il m’a répondu…
Je n’en revenais pas ! on a correspondu, j’ai fait un site, j’ai transformé ses chansons sur les disques en MP3… Ce sont ces chansons, que j’ai transformées, ces photos, que j’ai patiemment scannées, qui circulent aujourd’hui sur le net…
C’est devenu un ami. Très cher. Et puis, lorsque je n’ai plus été une sœur pour personne, il est devenu mon frère. Mon seul frère. Mon grand frère…
Son livre : « Finalement c’est rigolo l’histoire », c’est à travers le site qu’il l’a écrit. Je l’ai lu bien avant qu’il soit imprimé… et le suivant également « Bourreaux de travail ».
Nous n’étions pas d’accord sur tout. Nous avons eu des prises de bec mémorables. J’avais toujours peur que ces disputes ne cassent notre amitié… J’avais déjà connu ça. Mais non. Il m’a montré qu’on pouvait s’engueuler, s’envoyer des noms d’oiseau par mail ou par tel, et ça ne l’empêchait pas de me téléphoner le lendemain « Alors quoi ! tu boudes !!! »
J’ai compris qu’avec un frère, ou une sœur, on ne se dispute pas à mort…. On peut se dire des choses, s’écrire des choses, sans que ça porte à conséquence… Pas toujours hélas.
Peut-être parce qu’il n’avait que des frères, il me considérait vraiment comme sa petite sœur…
Il y a quatre ans qu’il est parti. Ma vie n’a pas changé, j’ai toujours le plus génial des maris, les plus merveilleux fils, et j’ai gagné en plus deux belles-filles adorables. Mais il me manque … Il me manquera toujours.
J’ai perdu mon frère, mais en le perdant, j’ai trouvé Jenofa. C’est elle qui continue à le faire vivre, et grâce à elle, je ne l’oublierai jamais…

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Gilles Marchal
commenter cet article

commentaires

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.