Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 21:49

Depuis quelques jours, je songe à un article pour ce blog, qui ferait allusion aux maisons , à la  maison, aux mères, à la "matrie"(?).

Et voilà que je reçois cette contribution de Brigitte Fraval. Comme un cadeau, comme un signe.

Une série de "post" sur ce thème, ça vous branche? J'attends vos propositions.

 

IMGP2286.JPG

 

Quand on est enfant tous les adultes sont vieux qu'ils aient trente ou soixante -dix ans, c'est ainsi. J'avais une grand mère maternelle extraordinaire ,capable de monter sur la table en chemise de nuit et chapeau mou pour nous faire rire d'une chanson improvisée qu'elle entonnait d'une voix de ténor contrarié,faisant monter en nous des rires en cascade jusqu'à la contraction douloureuse de nos abdominaux.

Je ne pouvais même imaginer passer mes vacances ailleurs que chez elle dans cette grande maison nichée entre montagnes noires et monts d'Arrée au pays des fées et des korrigans,terre de légendes ou les embruns se mêlent intimement aux bruyères mauves des landes arides.

Grande maison perdue au milieu de nulle part avec pour seul voisinage une ferme comme il en existait encore ,ou le cheval traçait inlassablement les sillons dans la terre brune et odorante,ou l'on amenait dans la charrette cahotante, le long du canal noyé de brume, les sacs de blé blond à moudre au petit meunier du coin.

Une campagne de carte postale, sans tracteurs ni autre engin rutilant et grondant pour éteindre le chant des oiseaux ,le souffle du vent ou le puissant ahane-ment des hommes ployant sous le poids de la fourche qui s'élance dans l'éclat doré de sa charge vers le sommet de la charrette déjà lourde d'une paille bruissante qui fera le bonheur ,à l'étable ,le soir venu,des vaches aux grands yeux doux .

Chaque jour était une aventure pleine de petits bonheurs qui me sont aujourd'hui devenus les fondements même de ma vie d'adulte. Entre moissons ,soins des bêtes , arrachage des pommes de terre et veillées au coin du feu , d'y penser me vient à la bouche le goût des patates cuites sous la cendre, j'ai appris le chant des oiseaux , l'inquiétant hululement de la chouette à la lune claire, le chatoiement des ailes des papillons, l'odeur des fleurs et la ténacité des hommes enracinés à la terre.

J'habite aujourd'hui cette maison .Malgré la difficulté à la garder ,je n'ai pas pu l'abandonner en d'autre mains ,Ma grand mère n'est plus mais je me plais à croire qu'elle garde un oëil bienveillant sur ma grande et séculaire bâtisse,

Aujourd'hui encore , j'ouvre mes volets sur un paysage préservé ,sur le grand chêne là bas au fond de la belle friche qui me sert de jardin et qui accueille tout ce qui veut y faire son nid,

Mais déjà ,voilà que le rugissement des tracteurs et autres engins dévoués au sacro-saint et illusoire progrès , étouffe le chant du ruisseau et du rouge-gorge,

Voilà que la salamandre qui s'introduisait régulièrement ,par on ne sait ou,dans la grande maison, se fait rare même au jardin, La chouette nous joue moins souvent sa sérénade et ne reste des puissants chevaux de trait à la robe luisante de sueur que l'écurie qui elle aussi ne sera bientôt plus qu'un souvenir .

 

J'ai plus sûrement gravé dans ma mémoire ces images là ,cette vie là ,que tout ce que j'ai pu vivre après ... hier ..aujourd'hui.

Que garderont en mémoire nos enfants ?

Brigitte Fraval.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jenofa 28/01/2011 20:41


Perso, je suis persuadée que c'est ça la vie d'un homme ---ou d'une femme. Mais nous sommes si peu nombreux à en être persuadés que c'est comme si nous n'existions pas.


Yves 28/01/2011 20:23


Tu verrais comme il est heureux cet homme ... Dans ce monde fait de bling bling où règne le stress et la peur du lendemain , ou il faut foncer toujours plus vite ... Lui , il va dans une vie qui
s'associe aux saisons , tranquillement , au rythme du pas de son cheval ... Sans orgueil . Et si c'était ça la vie d'un homme ?


jenofa 28/01/2011 19:48


Oui, je me souviens que tu en avais parlé sur le blogadupdup.
J'envie beaucoup ce monsieur. C'est vraiment ainsi que j'aurais aimé vivre, mais je n'ai jamais été capable de m'organiser pour ça. Et c'est certainement mon plus grand regret.


Yves 28/01/2011 19:04


L'image et le très beau texte de cet article me font penser à la vie que mène contre vent et marée , un voisin de Riec-sur-Bélon dans le Finistère !!
http://ma-tvideo.france3.fr/video/iLyROoafY1Rk.html


Patricia 28/01/2011 01:24


Oui, Jenofa, je m'y colle. Au fait, à quoi ? Au texte ? Ou aux branches ? ;-)


Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.