Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 14:25

Les jeunes de quartiers au Karcher, "Casse-toi, pôv'con", les Roms à la matraque--- Pas de doute, Nicolas Sarkozy est un homme de paix.

Preuve supplémentaire: pour bientôt, l'autorisation aux éleveurs de tirer sur les loups.

Que n'a-t-il mis en application ce précepte sur lui-même lors des premiers signes de proéminence de ses canines de garou?

Bon, je plaisante. Je suis contre toutes les peines de mort, même celle-là, c'est dire!

Et  j'implore le pardon de mes frères loups et de mes soeurs louves pour cette comparaison si peu flatteuse pour eux.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Aider la faune - Fauna Zain
commenter cet article

commentaires

Jeno l'écolo 01/09/2010 09:38


Budi!!!!!!!!!!! C'est pourtant vrai!!!!!!!!!
Au fait, tu sais que Eugenie de Montijo, qui nous a apporté la corrida, était atteinte d'une maladie qui la faisait péter en permanence. Elle était obligée d'offrir des bouquets de violettes à tout
son entourage pour couvrir le désagréable fumet. C'est rigolot, non? Elle ne faisait rien, par contre, pour faire oublier l'odeur du sang des herbivores suppliciés.


Dupdup 01/09/2010 08:13


Le petit Nicolas chie une idée toutes les secondes.
Nul doute effectivement qu'il soit, comme tu le dis, un homme de pets.


Jeno l'écolo 30/08/2010 09:38


Je suis persuadée que toute forme de barbarie prend sa sa source dans la peur et dans la lâcheté.
C'est une partie des inquiétudes que m'inspirent l'évolution de l'esprit du mouvement écolo, anciennement libertaire et basé sur une certaine forme d'émerveillement voire même d'amour et
d'empathie, , qui devient "la planète est foutue, on va tous crever, mon fils aura le cancer, ma fille en aura un autre. Vite, tous le petit doigt sur la couture du pantalon, en rang de marche,
n'oubliez pas d'éteindre la lumière en sortant".
Moi, ça me donne envie de fuir.


Yves 29/08/2010 22:13


Non je découvre ... Toute cette barbarie simplement par peur et par lâcheté .
Combien de bergers dépensent un tas d'argent pour nourrir leurs chien et sont incapable de partager une brebis avec le loup . Sont-ils au moins sûrs que le loup est responsable de la mort de la
brebis à chaque coup ... Ou ont-ils au fond d'eux cette peur de la bête victime de tant de légendes qui fait perdre la raison . vers chez moi , il n'y a pas de loups et pourtant il arrive que des
brebis soient attaquée la nuit ... mais on n'en fait pas tout un drame ... Y'a pas la bête grise pour faire tourner les têtes .


Jeno l'écolo 29/08/2010 20:42


C'est magnifique.
Connais-tu les paroles de cette chanson de Vladimir Vissotski?

Je m'élance de toutes mes forces, les muscles bandés
Mais aujourd'hui, comme le jour précédant,
Ils m'ont cerné, ils m'ont cerné:
Gaiement ils me rabattent vers les servants,



Derrière les sapins s'activent les fusils à deux coups:
Les chasseurs dans l'ombre sont dissimulés.
Sur la neige tombent les loups,
En cible vivantes transformées.



C'est la chasse aux loups, c'est la chasse sans pitié !
Aux carnassiers gris, aux adultes et aux nourrissons !
Les rabatteurs crient et les chiens aboient jusqu'à la nausée.
Le sang sur la neige et les taches rouges des fanions...



Ce n'est pas à armes égales que s'amusent avec les bêtes
Les chasseurs, mais aux yeux ils n'ont pas froid !
Avec les fanions nous coupant la retraite,
Ils tirent d'une main assurée et leurs coups ne manquent pas !



C'est la chasse aux loups, c'est la chasse sans pitié !
Aux carnassiers gris, aux adultes et aux nourrissons !
Les rabatteurs crient et les chiens aboient jusqu'à la nausée.
Le sang sur la neige et les taches rouges des fanions.



Nos pattes et nos mâchoires sont d'une grande rapidité.
Pourquoi, chef de la meute, réponds, réponds,
Galopons- nous vers les fusils, traqués,
Et n'essayons-nous pas d'enfreindre l'interdiction ?



Le loup ne peut ni ne doit cette loi transgresser...
J'ai fait mon temps :
Celui â qui j'était prédestiné
A levé son fusil en souriant...



C'est la chasse aux loups, c'est la chasse sans pitié !
Aux carnassiers gris, aux adultes et aux nourrissons !
Les rabatteurs crient et les chiens aboient jusqu'à la nausée.
Le sang sur la neige et les taches rouges des fanions.



Subir, je n'ai pas voulu. J'ai couru.
Au-delà des fanions, le désir de vivre est plus grand !
Seulement, tout joyeux, derrière moi j'ai entendu
Les hommes pousser des cris d'étonnement.



Je m'élance de toutes mes forces, les muscles bandés,
Mais aujourd'hui, ce n'est pas comme le jour précédent !
Ils m'ont cerné, ils m’ont cerné,
Mais les chasseurs sont restés gros-jean !



C'est la chasse aux loups, c'est la chasse sans pitié !
Aux carnassiers gris, aux adultes et aux nourrissons !
Les rabatteurs crient et les chiens aboient jusqu'à la nausée.
Le sang sur la neige et les taches rouges des fanions.


Traduction d'Hélène Ravaisse


Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.