Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 10:00

 

 

 

 

 

 

Une contribution de Daniel Labeyrie

 

 

A Notre-Dame de Lourdes, ma souris n'est pas une gourde

A Coutret, ma souris prend la poudre d'escampette

 

 

Tu l'as échappé belle , la belle...Dans ta cage, tu tournais en rond comme

 une âme en peine et dans tes petits yeux en perles noires se dessinait un terrible effroi.

            Il faut dire que la plupart de tes congénères  furent moins chanceuses: un grand nombre d'entre elles ont péri noyées  essayant désespérément de surnager dans l'ignoble seau vert

rempli d'eau, supplice  consécutif à la souricière.

 

                        Le prince du lieu,  un superbe  chat tigré, n'éprouve pas de penchant particulier

pour la chair de souris: il faut dire que la maîtresse de maison lui concocte des mets

 beaucoup moins rustiques et largement plus raffinés. Donc, Minet regarde ces drôles

de spectacles de très loin entre deux sommes sur l'herbe chaude de l'été; il dédaigne  noblement

la chasse à la souris, préférant de très loin poursuivre les lézards espiègles sur la terrasse

 malgré de gros ennuis digestifs qui l'attendent.

 

            Le rat des champs , lui, est beaucoup plus avisé, il flaire de très loin l'odeur de l'ennemi

et ne prend pas le moindre risque pour un banal petit morceau de pain rassis déposé

dans le piège.

 

                        Pour en revenir à notre rescapée, la visite inopinée d'un voisin au coeur sensible a suscité une âpre discussion pour savoir quelle serait solution  la moins violente

 afin d'épargner la vie de la prisonnière du jour .

Libérer l'animal sur place, il n'en était pas question, le maître de maison,

livrant depuis des mois une lutte acharnée contre les rongeurs, n'était pas d'humeur

à laisser la vie sauve à l'ennemi pour un caprice d'âme sensible.

            Le petit garçon, la minuscule cage à la main, ne disait rien , laissant les adultes affûter leurs arguments en toute sérénité. Pendant ce temps, les petites filles bicyclettaient joyeusement  fredonnant des comptines, se tenant ainsi éloignées des ces palabres interminables.

                        Au terme d'un long conciliabule, le chasseur de souris a proposé de relâcher la malheureuse chez le voisin qui accepta la proposition avec soulagement.

 

            Quelques minutes plus tard, l'enfant à ouvert la grille de la geôle,

à une distance respectable de la maison et voilà notre petite souris grise 

recouvrant sa chère liberté sur l'herbe rase du verger pour vite se réfugier

dans la haie de laurier.

 

            Tout est bien qui finit bien pour une innocente créature: il est vrai que nous sommes fort éloignés de ce fameux temple dédié aux aux rats dans une ville de l'Inde mais, parfois, aux antipodes des civilisations, un invisible fils d'or relie les racines de l'arbre de vie.

 

                        Petite souris, par miracle, tu t'es fait la belle mais tu sais bien que la vie est éphémère: dans ton nouveau territoire, des ennemis implacables te guettent du haut

 de leur perchoir: la buse sur l'acacia, la belette cachée dans le tas de feuilles mortes,

 la fouine à l'heure de l'envol de la première pipistrelle, l'effraie au clair de lune,

 le renard à la première lueur de l'aube …Inch Allah...

 

Daniel Labeyrie

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jenofa 27/07/2011 13:31


Et il fait quasiment la même chose avec les limaces!


brigitte fraval 27/07/2011 13:14


Comme toujours , très joli texte ! Daniel tu nous touches !
Pour les âmes sensibles , les amoureux de la vie sous toutes ses formes , on peut conseiller la méthode "Romann".
S'équiper de petites cages où attraper les demoiselles pour un instant seulement !
Réunir les captives en une joyeuse famille !
Les nourrir , les chouchouter !
Quand la tribu est suffisamment conséquente , les relâcher dans un coin de forêt par exemple , un endroit choisi avec soin pour leur donner un maximum de chances de survie .

Et le tour est joué ! Les souris sont sauves et les provisions du maître de maison aussi !


Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.