Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 octobre 2012 4 25 /10 /octobre /2012 06:00

 

http://astobelarra.fr/img/p/24-68-thickbox.jpg

 

Genre : Poème autobiographique, philosophique, humaniste et écologiste

 

Extrait représentatif : 29ème strophe du poème...


Le temps d’un autre temps est devenu l’urgence
Celui d’un clair regard et d’une autre pensée
De sortir d’un pays que l’on nomme la France
Pour habiter enfin toute l’Humanité

 

André CazetienL'auteur : André Cazetien est né en Béarn en 1923. Instituteur nommé à Lacq en 1957, il a vécu intensément en militant, puis comme maire de Mourenx pendant 18 ans, la prodigieuse aventure de Lacq. Ecrivain et poète, il poursuit son combat.

 

Du même auteur :

- La Terre n’appartient qu’aux hommes (éd Marrimpouey jeune 1977)
- Arrête de courir ! (éd Atlantica, 1999)
- Des camions et des hommes (éd Atlantica, 2002)
- La palombière (éd Atlantica, 2003)
- Soleil noir, soleil bleu (éd Atlantica, 2004)
- Cannelle, chanson pour l’homme et pour l’ours (création poétique et musicale avec Jean-François Baby, 2005, chanson parrainée par Jean Ferrat)
- Des villes pour changer le monde (éd Atlantica, 2005)
- L’homme qui vivait avec les ours (éd Atlantica, 2006)
- Soldignac, champion du monde (éd Atlantica, 2010)
- Soleil bleu – soleil noir (éd Astobelarra - Le Grand Chardon 2010)
- Et Organisons-nous ! (éd Utovie 2011)

 

http://astobelarra.fr/product.php?id_product=24 

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Les écrivains Idazleak
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 19:39

 

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTlo6EI5Sfrz1GG2NYiWP-W0j92rbNG7bnez4dJeKYQ85csQOctWwOù qu ’elle ait vécu, en Lorraine, en Algérie, à Paris, à Tahiti, ou à présent, en Pays basque, Luce Buchheit a toujours écrit. Pour témoigner de son temps, pour trouver dans des parcours individuels, des vérités universelles.

 

Elle vous convie à la signature de ses deux derniers livres parus aux éditions "Elea Bizi".

A la librairie l'Alinéa, rue d'Espagne, à Bayonne, à partir de 9 h 30 autour d'un verre de l'amitié. Ce sera le samedi 29 septembre.

 

http://s198247521.onlinehome.fr/Plumes/local/cache-vignettes/L200xH303/arton13547-c56da.jpg

A l’heure d’une très grave crise mondiale, d’ordres économique, social, écologique, spirituel, Luc Buchheit, psychologue, parle de la misère banalisée par les medias, et de ses victimes les exclus, en partant de leur quotidien saisi dans une rencontre, dans la rue, ou un aéroport.

A travers quelques récits très courts, elle nous dit les vies perceptibles derrière les visages tragiques des sans logis et des immigrés, s’en indigne, et nous invite à en faire autant.

 

 

 

http://s198247521.onlinehome.fr/Plumes/local/cache-vignettes/L200xH304/arton13548-94e5f.jpg

 

Une brebis sur une barque, entre Landes et Lacs,
Une montagne basque implorant l’eau du ciel
Un enfant prophète et ses visions d’apocalypse,
Une terre de fin du monde, en proie à la dictature, un océan dévasté

Des contes de la fin d’un siècle, et du début d’un autre siècle

L’eau, la terre, le feu, l’effroi, et pourtant, il y a
Hitzemana
La promesse

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Les écrivains Idazleak
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 18:00

1 de couve

 

 

 

De mon ami Daniel Labeyrie:

                

  Suite au bon accueil réservé à mes deux recueils de haïkus, voici un livre de nouvelles, fruit de rencontres surprenantes, inopinées et parfois un peu extravagantes .

                    Êtres humains hauts en couleurs, anonymes croisés ici et là, animaux entrevus ou observés, impressions de voyages, paysages et scènes de la vie quotidienne  se côtoient  et se croisent au gré de récits qui, je l'espère, vous offriront du plaisir à leur lecture .

         Merci de tout cœur de  votre contribution à la diffusion de ce « petit » dernier de 194 pages.

Daniel LABEYRIE

 

 

 

BON DE COMMANDE

*********

      NOM – PRENOM : ….........................................................................

      ADRESSE :..........................................................................................

      CODE POSTAL :.............................       VILLE :......................................

            PRIX : UN EXEMPLAIRE : 12 €  +  Port : 3  € = 15 €       

                 DEUX EXEMPLAIRES  :  24 €  + Port : 4 € = 28 €

                TROIS EXEMPLAIRES  :  36 €  (  Port offert )

Je commande   …... exemplaires du livre  : ....... €

 

 

Règlement en chèque à l'ordre de Daniel LABEYRIE  à l'adresse suivante:

 

 Daniel LABEYRIE

 

9 rue Georges BERGES , Appt 2 , 64100 BAYONNE

 

Baztan-1.JPGBaztan-2.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Baztan-3.JPG

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Les écrivains Idazleak
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 11:00

 

Le voili-le voilou! Il est paru "Paroles d'écolos"!
Ci-dessus, quelques témoignages d'auteurs présents au salon Asphodèle de Pau, à l'occasion de la sortie du livre.
Pour plus de renseignements, c'est là: 

http://astobelarra.over-blog.com/

Les auteurs:

Christian Laborde - babel - Pierre Gastereguy - Yves Frémion - Nicolas Loustalot - Fred Vargas - Yves Cochet - Roland de Miller - Gérard Charollois - Marcel Saule - Jean Yves Deyris - Joana Irigaray - Laurence Goyeneche - André Cazetien - Maria Portugal - Henriette Charbonneau - François Terrasson - Bernard Charbonneau - Robert Hainard - Daniel Labeyrie - Marc Large - Roger Deschacht - Beb Kabahn & Fred Mirande - Alain Caudine - Arlette Zilberg - Jenofa Cuisset - Louis Espinassous - Roger Lapassade - Julos Beaucarne - Beñat Picabea - Stephan Carbonnaux - Michel Druez – Coline Serreau – Jean-Pierre Petit-Gras – Kolova - Olivier Eudes – Michel Vigneau

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Les écrivains Idazleak
commenter cet article
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 13:00

 




Dans un  "post " précédent :

http://jenolekolo.over-blog.com/article-26384236.html


je vous parlais de ma passion pour l'oeuvre de Gaston Couté et de ma tendresse pour le personnage.

Aujourd'hui, j'ai décidé de vous en remettre une toute petite couche, avec ce court extrait qui marie souci de justice sociale, horreur de la guerre et  de la torture, quelle qu'elle soit.

Encore merci, Monsieur Couté!

 

" Bourgeois ! nous sommes des taureaux
Captifs en vos arènes rouges,
Aux yeux d’une foule de gouges
De michés et de maquereaux.
Bourgeois ! nous sommes des taureaux
Que l’on torture et que l’on tue,
Et votre bêtise institue
Une gloire pour nos bourreaux."


Les taureaux, 22/28 octobre 1899, dans le journal La guerre sociale,

Chansons de Gaston Couté, éditeur Le Vent du ch’min, Saint-Denis, 1980. 

En savoir plus : http://gastoncoute.free.fr/guerre_sociale.htm

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Les écrivains Idazleak
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 12:38
image illustration anthologie

Caractéristiques de l’ouvrage :

Titre : Petite anthologie de la jeune poésie française
(le titre Anthologie (incomplète) de la jeune poésie française a été revu)
Auteurs, poètes, poétesses : Stéphanie Gaou-Bernard, Yannis Sanchez, Lilas Kwine, Eknath, Le Babel, Juliette Guerreiro, Pascal Leray, Cédric Lerible, Strofka, Pascal Lamachère et Le Poète Inconnu
Tirage initial (sous réserve) : 400 exemplaires
Collection : Littérature
Format : 140 x 195 mm
Nombre de pages : environ 220 pages
Couverture : quadri recto, carte Rives Tradition 250 g,
Dos carré collé
Intérieur : papier offset blanc 80 g
Prix du livre (1) : 15 euros
Date de parution : 17 novembre 2009

(1) Avec les frais de port, d’emballage et de gestion, cela fait 18,20 euros pour ceux qui habitent en France métropolitaine et 19 euros pour le « reste du monde ». (Sauf si vous avez l’intention de commander plusieurs exemplaires de l’anthologie. Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à me contacter via le formulaire – cliquez ici - afin que je puisse évaluer les frais de port correspondant, vous faire payer un peu moins.)


Important, vous avez jusqu’au 20 octobre 2009 pour passer une précommande.

http://pascal.lamachere.free.fr/index.php?pages/Page-de-pr%C3%A9commande-de-l%E2%80%99anthologie-(incompl%C3%A8te)-de-la-jeune-po%C3%A9sie-fran%C3%A7aise




Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Les écrivains Idazleak
commenter cet article
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 08:00
Je vous l'ai déjà dit, http://jenolekolo.over-blog.com/article-16894449.html
 la poésie d'Emile Nelligan me bouleverse.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nelligan
Laissons-le célébrer Mai --- et le jus de la treille.



La romance du vin.


Tout se mêle en un vif éclat de gaieté verte
O le beau soir de mai ! Tous les oiseaux en choeur,
Ainsi que les espoirs naguère à mon coeur,
Modulent leur prélude à ma croisée ouverte.

O le beau soir de mai ! le joyeux soir de mai !
Un orgue au loin éclate en froides mélopées;
Et les rayons, ainsi que de pourpres épées,
Percent le coeur du jour qui se meurt parfumé.

Je suis gai! je suis gai ! Dans le cristal qui chante,
Verse, verse le vin ! verse encore et toujours,
Que je puisse oublier la tristesse des jours,
Dans le dédain que j'ai de la foule méchante !

Je suis gai ! je suis gai ! Vive le vin et l'Art !...
J'ai le rêve de faire aussi des vers célèbres,
Des vers qui gémiront les musiques funèbres
Des vents d'automne au loin passant dans le brouillard.

C'est le règne du rire amer et de la rage
De se savoir poète et objet du mépris,
De se savoir un coeur et de n'être compris
Que par le clair de lune et les grands soirs d'orage !

Femmes ! je bois à vous qui riez du chemin
Ou l'Idéal m'appelle en ouvrant ses bras roses;
Je bois à vous surtout, hommes aux fronts moroses
Qui dédaignez ma vie et repoussez ma main !

Pendant que tout l'azur s'étoile dans la gloire,
Et qu'un rythme s'entonne au renouveau doré,
Sur le jour expirant je n'ai donc pas pleuré,
Moi qui marche à tâtons dans ma jeunesse noire !

Je suis gai ! je suis gai ! Vive le soir de mai !
Je suis follement gai, sans être pourtant ivre !...
Serait-ce que je suis enfin heureux de vivre;
Enfin mon coeur est-il guéri d'avoir aimé ?

Les cloches ont chanté; le vent du soir odore...
Et pendant que le vin ruisselle à joyeux flots,
Je suis gai, si gai, dans mon rire sonore,
Oh ! si gai, que j'ai peur d'éclater en sanglots !

Émile Nelligan (la romance du vin -1899)



Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Les écrivains Idazleak
commenter cet article
26 avril 2009 7 26 /04 /avril /2009 16:00


Plus d'info:

http://astobelarra.over-blog.com/




« TEMOIGNAGES DE DEUX COMBATTANTS DE L'OMBRE » Deux récits au sujet de la guerre civile d'Espagne et de ses conséquences


Comment écrire l'Histoire

sans les histoires des hommes l'ayant vécue ?

Porfirio Ayerdi Lorea et José Poveda relatent ici leurs souvenirs non seulement durant la guerre civile espagnole mais également au sujet de faits plus méconnus et plus controversés, leur accueil par les autorités françaises.

Ces récits, étonnamment détaillés, sont le fruit de longues recherches de la part de Gilda Ayerdi , petite-fille de Porfirio, soucieuse de ne pas laisser dans l'oubli ces récits tour à tour étonnants, révoltants ou bouleversants.


Défendre la République était leur but,

l'exil fut leur destin.


Voici le nouvel ouvrage édité par les éditions associatives « Astobelarra – Le grand chardon » dans la collection « Humeurs & Témoignages ».

A chaque lecteur ou lectrice de savoir s’il ou elle veut aider l’association en participant à la souscription de ce livre préfacé et dirigé par Christian Manso et magnifiquement illustré par Laure Gomez & Laurent Caudine. (180 pages)

 

Souscription:

http://trionyx.free.fr/souscription.pdf

 





« ITZALEKO BI GUDARIEN LEKUKOTASUNAK »

Espainiar gerla zibilaz eta bere ondorioetaz bi kontakizun.


Nola idatz Historia, bera bizitu duten gizonen historiarik gabe ? Beren oritzapenak ekarten dituzte Porfirio Ayerdi Loreak eta Jose Povedak, ez bakarrik espainiar gerla zibilekoak bena baita beste gertakari ezezagun eta eztabaidagarrietaz, hala nola frantziar agintarien batzarriaz.


Harrigarriko xehetasunak dituzten kontakizun horiek Gilda Ayerdiren ikerketa luzeen emaitzak dira, bera Porfirioren biloba da eta ez zituen nahi ahanzturan galtzerat utzi delako istorioak, batzutan harrigarriak, bestetan jasanezinak edo hunkigarriak.


Errepublikaren babestea zuten helburu,

desterrua uken zuten destinu.


« Astobelarra – Le grand chardon » elkarte argitaletxearen lan berria da hau, «Trenpu eta jakilegoa » sailean. Hitzaurrearen egilea Christian Manso da, ilustrazio ederrak Laure Gomez eta Laurent Caudineren eskuetarik jiten dira. Harpidetza baten bidez irakurleak elkartea laguntzen ahal du.

(180 orri ditu eta azalaeko irudia alda daiteke - frantsesez)

 

 

Suskripzioa : http://trionyx.free.fr/souscription-euskaz.pdf

 


Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Les écrivains Idazleak
commenter cet article
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 17:00
"Là un dard venimeux
Là un socle trompeur
Plus loin
Une souche à demi trempée
Dans un liquide saumâtre
Plein de décoctions d'acide---
Qui vous rongerait les os"---

"Vénus". dans "Bleu Pétrole", le dernier album de Bashung.
Gérard Manset       
http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9rard_Manset   
Armand Méliès
http://www.myspace.com/armanmelies


Je dois vous avouer deux choses:

Depuis toujours, je suis transportée par les textes chantés par Bashung, qui déclarait "
J'ai parfois l'impression de parler une langue parallèle qui en dit d'avantage parce qu'elle échappe à une logique cartésienne. J'ai plaisir à la chanter parce que sa signification est ouverte à vie".
Je sais, il y a la musique aussi, et puis la voix, mais je suis touchée avant tout par la  magie du verbe, par  la fulgurance des images sonores et odorantes qu'il fait naître en moi. Et il a fallu que Monsieur Bashung monte sur la barque à Caron
http://www.rassat.com/croyances/supplem/Caron.html  pour que je réalise, grâce à la presse ---tenez -vous  bien---, qu'il s'agissait d'un rocker!

Avec Gaston Bachelard, c'est un peu pareil. Adolescente, j'ai lu "L'eau et les rêves". Là aussi, j'ai immédiatement été touchée au coeur  par la poésie qui émane de cet ouvrage. Et c'est bien plus tard que j'ai pris conscience : Gaston Bachelard est un scientifique et  un philosophe! C'est même ce qui est écrit sur la quatrième de couve de ses oeuvres. Et voilà, je ne fais jamais assez attention à la quatrième de couve
!



"Au fond de la matière pousse une végétation obscure ; dans la nuit de la matière fleurissent des fleurs noires. Elles ont déjà leurs velours et la formule de leur parfum.

La mort quotidienne n'est pas la mort exubérante du feu qui perce le ciel de ses flèches ; la mort quotidienne est la mort de l'eau. L'eau coule toujours, l'eau tombe toujours, elle finit toujours en sa mort horizontale. Dans d'innombrables exemples nous verrons que pour l'imagination matérialisante la mort de l'eau est plus songeuse que la mort de la terre : la peine de l'eau est infinie.


C'est en se tenant assez longtemps à la surface irisée que nous comprendrons le prix de la profondeur.


C' est près de l'eau que j'ai le mieux compris que la rêverie est un univers en émanation, un souffle odorant qui sort des choses par l'intermédiaire d'un rêveur. Si je veux étudier la vie des images de l'eau, il me faut donc rendre leur rôle dominant à la rivière et aux sources de mon pays. Je suis né dans un pays de ruisseaux et de rivières, dans un coin de Champagne vallonnée, dans le Vallage, ainsi nommé à cause du  grand nombre de ses vallons. La plus belle des demeures serait pour moi au creux d'un vallon, au bord d'une eau vive, dans l'ombre courte des saules et des osières.


Pour certains rêveurs, l’eau est le mouvement nouveau qui nous invite au voyage jamais fait.
Ce départ matériel nous enlève à la matière de la terre.
Aussi quelle étonnante grandeur il a, ce vers de Baudelaire, cette image subite comme elle va au cœur de notre mystère :

« Ô mort, vieux capitaine, il est temps ! Levons l’ancre. »

 


 

Gaston Bachelard "L'eau et les rêves" 1942.

 


Les photos de ce billet ont été prises au mois de Mars, (oserais-je écrire "dans le courant" du mois de Mars?) sur mon "Petit arpent du Bon Dieu".

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Les écrivains Idazleak
commenter cet article
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 18:00


Le 13 avril prochain est la date de parution officielle de l’essai de Christian Laborde,

http://www.christianlaborde.com/ Corrida, basta ! , chez Robert Laffont (il sera livré en librairie le 9 avril).
 
Convoquant Gandhi, Zola, Victor Hugo ou Marguerite Yourcenar, un pape, des biologistes, le dalaï-lama, des imams ou Saint-François d'Assise, l'auteur engage le procès des courses de taureaux par un très rude réquisitoire. Il accuse les hommes et les femmes politiques qui les protègent et s’inquiète de la sexualité des aficionados. S'appuyant sur les écrits de psychologues et d'ethnologues, il démontre la nocivité d'un tel spectacle pour le mental des jeunes comme pour celui des adultes. Enfin, son humour et ses sarcasmes se déchaînent quand il s’agit des amateurs, du public des férias, de leurs beuveries et de la musique qu’ils aiment. C'est ainsi que lorsqu'il évoque la beauté, la grâce des taureaux en liberté ou celles des chevaux il devient un poète sans que jamais son lyrisme soit ridicule. Voici un procureur dont le style traduit la fureur et dont l'émotion égale le talent.
 
Un livre à ne pas manquer !
 
Un grand merci à Christian Laborde pour ce nouvel outil, qui contribuera sans aucun doute à éveiller les consciences sur la vérité de la torture tauromachique…
 
 
L'auteur sera présent sur le plateau de l'émission "L'objet du scandale" dimanche 5 avril 2009 à partir de 16h15, sur France 2.
 
 
 
Nous profitons de ce message pour vous annoncer une autre bonne nouvelle : après Viana do Castelo, la ville de Braga, au Portugal, vient de se déclarer ville anticorrida.
 
Cordialement dans la lutte,
 
Pour le CRAC Europe,
Delphine Simon, secrétaire
















CRAC















www.anticorrida.com































--------------------------------




Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Les écrivains Idazleak
commenter cet article

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.