Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 décembre 2018 1 31 /12 /décembre /2018 11:00
Zorionak, meilleurs voeux

Si j'étais la feuille que roule 
L'aile tournoyante du vent, 
Qui flotte sur l'eau qui s'écoule, 
Et qu'on suit de l'oeil en rêvant ;

Je me livrerais, fraîche encore, 
De la branche me détachant, 
Au zéphyr qui souffle à l'aurore, 
Au ruisseau qui vient du couchant.

Plus loin que le fleuve, qui gronde, 
Plus loin que les vastes forêts, 
Plus loin que la gorge profonde, 
Je fuirais, je courrais, j'irais !

Plus loin que l'antre de la louve, 
Plus loin que le bois des ramiers, 
Plus loin que la plaine où l'on trouve 
Une fontaine et trois palmiers ;

Par delà ces rocs qui répandent 
L'orage en torrent dans les blés, 
Par delà ce lac morne, où pendent 
Tant de buissons échevelés ;

Plus loin que les terres arides 
Du chef maure au large ataghan, 
Dont le front pâle a plus de rides 
Que la mer un jour d'ouragan.

Je franchirais comme la flèche 
L'étang d'Arta, mouvant miroir, 
Et le mont dont la cime empêche 
Corinthe et Mykos de se voir.

Comme par un charme attirée, 
Je m'arrêterais au matin 
Sur Mykos, la ville carrée, 
La ville aux coupoles d'étain.

J'irais chez la fille du prêtre, 
Chez la blanche fille à l'oeil noir, 
Qui le jour chante à sa fenêtre, 
Et joue à sa porte le soir.

Enfin, pauvre feuille envolée, 
Je viendrais, au gré de mes voeux, 
Me poser sur son front, mêlée 
Aux boucles de ses blonds cheveux ;

Comme une perruche au pied leste 
Dans le blé jaune, ou bien encor 
Comme, dans un jardin céleste, 
Un fruit vert sur un arbre d'or.

Et là, sur sa tête qui penche, 
Je serais, fût-ce peu d'instants, 
Plus fière que l'aigrette blanche 
Au front étoilé des sultans.

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2018 3 26 /12 /décembre /2018 09:00

Milesker handi bat Irulegiko irratiari, Su aski kolektiboaren partez.

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2018 5 21 /12 /décembre /2018 12:45
Pas de nudisme pour la terre! Amalurra biluzirik ez!
Pas de nudisme pour la terre! Amalurra biluzirik ez!

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 10:12
Transe en danse
Transe en Danse et la nouvelle création de la compagnie Ke Ne Faire... Encore bébé, ce spectacle de jonglerie de feu sera joué pour la toute première fois pour l'arbre de Noël de la MVC Balichon le 19 décembre
 
 
C'est un spectacle poétique et enflammé, vecteur d'un message de paix. Un retour à nos racines ancestrales, où tout nous était possible.. Chaque numéro est une planète, ensemble, nous formons déjà une petite galaxie.
Il a été co-créé par quatre personnes de l'association, Paul Coumeig, Laurene julien, Bruno Berroy et Mary Jugé, dans le froid, le vent et la pluie de cette fin d'automne. Nous espérons continuer de le travailler, et le jouer de nombreuse fois !!
(Transe en Danse EST la nouvelle création de la compagnie Ke Ne Faire... ) 🙂
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2018 1 03 /12 /décembre /2018 09:00

En 1972, Eddy Mitchell interprète une chanson dont les paroles sont de Claude Moine (autrement dit---Eddy Mitchell) et la musique de Gilles Marchal.

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2018 6 24 /11 /novembre /2018 19:51

Parce que c'est aujourd'hui le 25 Novembre, jour de la Sainte Catherine où l'on dit que tout bois prend racine. Et aussi parce que les événements que nous sommes en train de vivre m'y font douloureusement penser.

Encore et toujours merci, Monsieur Giono.

Ci-dessous, extrait de "Les vraies richesses" 1936

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 17:16

Une contribution de Julie Debert

(Le titre est de la blogueuse)

Liberté, j'écris ton nom.
Les laisser apprendre, ne pas les sur-protéger mais au contraire, leur laisser un environnement aussi varié, aussi riche que possible. Cela comporte certes plus de risques que s'ils étaient en paddock à l'herbe rase, une clôture sécurisée, avec un foin analysé et des rations ajustées pour qu'ils ne manquent jamais de rien. Mais pour le reste de leur vie, ceux-là sauront se gérer eux même et cela n'a pas de prix à nos yeux. Ils savent d'ores et déjà trouver des nutriments dans certaines plantes à certaines saisons (fougère, bruyère, ajoncs,...) sans s'intoxiquer. Ils savent manger les glands et châtaignes de manière raisonnable sans faire de coliques, ils savent chercher l'eau là où il y en a, trouver des minéraux dans la terre. Ils savent se méfier d'un barbelé, ils savent casser la glace dans une auge l'hiver. Ils reconnaissent les plantes toxiques. Ils savent marcher dans une pente où nous mettrions nous même les mains pour nous équilibrer. Et ils savent encore plein d'autres choses que nous n'avons pas pu observer. Ils pourront passer n'importe où et manger n'importe où. Nous savons à quel point il est précieux, le cheval qui sait se remplir le ventre d'un buisson de ronces, pour repartir sur des dizaines de km le lendemain. C'est le but de notre élevage. Et pour l'instant, nous avons l'impression d'avoir réussi notre pari 
 
Photo de janvier 2018, Hodei et Hegoa, pas encore un an, en tête, dans les ajoncs à flanc de montagne.
 
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2018 3 31 /10 /octobre /2018 11:20
Gilles Marchal, Alain Delon, Nicoletta, Adamo 1971

Gilles Marchal, Alain Delon, Nicoletta, Adamo 1971

En 1976, Nicoletta interprète une chanson dont les paroles sont de Claude Lemesle et la musique de Gilles Marchal.

Je  profite de l'occasion pour rappeler que Gilles ( pour qui ce combat était d'importance) est signataire de la pétition personnalités du CRAC Europe pour l'abolition de la corrida, tout comme Claude Lemesle, d'ailleurs. Et surtout pour préciser que contrairement à de fausses informations qui circulent depuis longtemps sur le net, Nicoletta est elle aussi absolument opposée à la corrida et qu'elle est signataire de la même pétition. Je sais que Gilles, de là où il est, doit apprécier cette mise au point.

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2018 1 29 /10 /octobre /2018 17:35
Il cause, il cause---et il écrit.
Il cause, il cause---et il écrit.
Il cause, il cause---et il écrit.

Partager cet article
Repost0
28 octobre 2018 7 28 /10 /octobre /2018 16:47

Une contribution de Daniel Labeyrie

 

 

La mante religieuse prie

Dans les bouquets de menthe

Sans la moindre mantille

 

 

La mante ne porte pas de mante

Ni de mantelet violet cher à l'évêque

La mante n'est pas une religieuse

 

 

Quand le gel brûle les menthes

Elle craint la corneille mantelée

Qui la démantèle sous le manteau

 

 

Elle boit du thé à la menthe

Parfois une menthe à l'eau

Souvent une liqueur à la menthe

 

 

Quand la mante est sur la paille

Elle prend sa couleur paille

Vite croque son amant vert menthe

 

 

Priez pour l'âme de l'amant

Chantez des mantras pour la mante verte

Croquée par la mante couleur paille

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.