Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 janvier 2023 6 14 /01 /janvier /2023 18:57

"Les prêles" Extrait du catalogue "v'herbe" de Claudie Hunzinger
Carte imprimée à l'occasion de l'inauguration de l'oeuvre réalisée par Claudie Hunzinger  pour la médiathèque de la Meinau à Strasbourg février 2005   Claudie Hunzingeren «Les prêles»(Azeri-buztanak) «V'herbe » katalogotik hartua, Estrasburgoko Meinau mediatekan egin zen Claudie Hunzingeren obraren estreinakari inprimatu zen kartatik, 2005eko otsailean. 

 

Joie et fierté, c'est ce que nous ressentons. Claudie Hunzinger est cette artiste plasticienne, écri-vaine ( c'est elle qui l'écrit ainsi), connue dès les années 70 pour son livre «Bambois la vie verte», début d'un voyage immobile commencé dans les années 60 avec son mari et qui perdure encore aujourd'hui, en lisière de la mythique forêt des Vosges. C'est en particulier l'auteure d'un pas tout à fait roman qui a nom «Les grands cerfs» et la lauréate du Prix Femina 2022 pour la pas tout à fait autobiographie «Un chien à ma table».

Claudie Hunzinger, donc, fait à l'association Su aski un beau cadeau de début d'année en nous assurant de son amitié et en déclarant être de tout coeur avec notre association dans son combat pour une montagne vivante, c'est à dire certes peuplée d'humains, mais qui vivraient et travailleraient avec la nature au lieu de la condamner à mort comme ils le font aujourd'hui, en particulier par la pratique des feux pastoraux incorrectement nommés «écobuages» qui mènent le monde paysan lui aussi à sa perte.

Sur la quatrième de couverture de son dernier livre, on peut lire «Un chien à ma table relie le féminin révolté et la nature saccagée: si notre époque inquiétante semble menacer notre avenir et celui des livres, les poètes des temps de détresse sauvent ce qu'il nous reste d'humanité».

Pour la confiance que vous nous faites, merci du fond du coeur, Madame Hunzinger.

 

Bozkarioa eta zintzotasuna, dauzkagu gure baitan. Artista plastikaria da Claudie Hunzinger «écri-vaine » (berak honela idazten du), famatua 70 hamarkadan«Bambois la vie verte» (Bambois bizi berdea) liburuarentzat,hor hasi baitzuen bere senarrarekin batera, 60ko hamarkadan higitu gabe egin bidaia. Eta Vosges aldeko oihan hegian gelditurik segitzen du oraino gaur egun bidailari ibilge. Osoki eleberria ez den «Les grands cerfs»(Orein handiak), liburuaren idazlea da bereziki, eta 2022ko Femina lehiaketako sariduna ere, autobiografia ez den « Un chien à ma table» (Zakur bat ene mahainean) idazlanarentzat.

Urtatseko opari bikaina egiten dio Su aski elkarteari Claudie Hunzingerek emanez bere adiskidantzazko laguntasuna dagoelarik bihotzez bizidun mendiaren aldeko gudukan elkartearekin, horixe bai jendeekiko mendia baina izadiarekin bizi eta lan egin dezaketen jendeen artean, hau hiltzera kondenatu gabe gaur egun bezala mendi-suemaite kaltegarriekin abelzainak daramatzalarik

galbideetan barna.

Laugarrena duen azken liburuko sarreran hau irakurri daiteke :

«Ene mahainean dagoen zakur batek elkarganatzen ditu emetasunaren eta izadi fundituaren arteko oldarra: iduri baluke gaurko garai beldurgarriak larritzen duela gure etokizuna eta liburuena halaber, aro kaltetuetako olerkari-poetek gelditzen zaigun jendetasuna salbatzen dute».

Emaiten diguzun konfiantagatik, bihotz-bihotzez, Hunzinger Anderea, eskermila.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2023 5 06 /01 /janvier /2023 18:50

Partager cet article
Repost0
31 décembre 2022 6 31 /12 /décembre /2022 18:02
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2022 6 24 /12 /décembre /2022 08:48

--- s'écrie la mandragore.

Si vous penchez un peu la tête vers la droite, ça fait quand-même un peu peur.

Eguberri on!
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2022 2 20 /12 /décembre /2022 18:52

La dernière vidéo des Tri Yann avec l'interprétation magique de Jean-Paul Corbineau

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2022 7 18 /12 /décembre /2022 10:26

 

Une contribution de Daniel Labeyrie

Les Tri Yann avaient raccroché il y a une petite année : Jean-Paul déjà très fatigué avait assuré lors de la dernière tournée du groupe.

Nous n’oublierons pas leur extraordinaire prestation au château de Laas en Béarn en co-plateau avec le bagad de Lann-Bihoué au mois de mai 2015.

Jean-Paul avait tenu à présenter Romann lors de la présentation de la chanson « Le mariage insolite de Marie la Bretonne ». Inutile de vous dire l’émotion de ce moment de grâce.

Depuis 1969, le groupe n’a pas cessé de colporter chansons traditionnelles et compositions personnelles toujours en référence à la Bretagne pendant plusieurs dizaines d’années.

Toutes les générations se sont retrouvées pendant la longue carrière du groupe qui n’a cessé d’écumer les scènes de France et de Navarre avant l’ultime concert à Nantes en 2021.

Merci Jean-Paul…

 

 

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2022 7 04 /12 /décembre /2022 09:29

Notes de musique

Une contribution de Daniel Labeyrie

 

 

 

Après un silence d’une trentaine d’années sur les scènes, Abrial nous revient en pleine forme avec un guitariste de haut vol, Jye. Ce dernier nourri d’une solide expérience dans le rock-métal ne pouvait que rencontrer son alter égo pour démarrer une nouvelle aventure musicale.

Ce nouvel album, consécutif au disque « L’arnaque » a été enregistré sur la scène de la salle du New Morning à Paris. Le résultat est plutôt époustouflant. Les deux comparses alchimisent leurs talents respectifs, donnant une sacrée énergie aux chansons anciennes ou aux récentes compositions.

La voix de Patrick tantôt blues, tantôt rock, tantôt douce s’embrase avec les riffs de guitare de Jye qui soulignent à merveille les propos du chanteur, leur donnant une ampleur incroyable.

Concert généreux, habité, les deux artistes s’entendent musicalement comme deux larrons en foire.

Les reprises de « La chanson de Prévert » de Gainsbourg, de « Il nous faut regarder » de Brel reprennent un sacré coup de jeune.

 Les célèbres « Chanson pour Marie », « Condamné amour » ont bien résisté au temps, sans parler des touchantes « Grand-mère », « Ecoute petit » où la voix d’Abrial se fait tendre.

Un disque techniquement irréprochable, une prise de son parfaite (Patrick en connaît un rayon dans le travail de studio), donc, les passionnés de chanson seront ravis de ces retrouvailles.

Si Abrial &Jye passent par chez vous, n’hésitez pas, vous allez passer une excellente soirée.

              Référence Aztec Musique-Pias-CM826

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2022 6 26 /11 /novembre /2022 11:59

Une contribution de Daniel Labeyrie

 

 

« L’âme est une espèce à protéger », disiez-vous il y a quelques semaines. En toute légèreté, votre belle âme s’est glissée dans vos mots et de là s’est glissée dans la nôtre.

 

En ces jours gris de novembre, vous nous laissez, hagards, en chagrin, sur le quai de nos destinées. Le canon gronde, ça génocide, ça trucide : les maîtres du monde font feu de tout bois, de la forêt des arbres à la forêt humaine. Les têtes tombent, comme tombent les arbres, comme tombent les oiseaux, comme tombe en morceaux la fraternité.

Monsieur Bobin, dans le pire du pire, dans les affres des désastres, vous vous penchiez sur un brin d’herbe, vous saluiez le merle à votre fenêtre, vous vous accordiez à la beauté souvent cachée dans l’infiniment petit.

 

Un visage dans la rue, un regard, un geste de la main, une glycine fleurissant sur un mur, une caresse maternelle, des tourterelles perchées sur un tilleul, une feuille qui tombe en tourbillonnant… tout est matière à contemplation. Rechercher l’infime brin de beauté dans le chaos, fut votre art de vivre. Vous vous êtes employé à réenchanter le monde avec l’innocence d’un enfant et la sagesse d’un ermite.

« J’écris pour qu’on puisse à nouveau ressentir le frôlement de l’invisible dans le visible » : quel beau dessein de vie!

Que demander à un écrivain si ce n’est de réparer nos brisures, nos déchirures, d’adoucir nos tenaces mélancolies !

Un bouquet de muguet rouge, votre ultime cadeau : pour nous un viatique, une pause de silence et de beauté dans le fracas du monde.

« Si l’on a été enfant sur cette terre, si on a eu au cœur une espérance que rien ne pourrait déraciner, comme une petite fille qui est si heureuse, qu’elle a son cœur dans ses yeux, comme l’eau qui saute d’un seau, ne serait-ce qu’en contemplant l’éclat d’un œil de chat ou d’une bille, alors on a aperçu même de très loin cet invisible dont certains écrivains parviennent à s’approcher » (La lumière du monde).

 

Bibliographie

Le Muguet Rouge, éditions Gallimard

Les Différentes régions du ciel, Quarto Gallimard

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2022 5 25 /11 /novembre /2022 11:27

Tout bois prend racine---

Santa Katalina, Sainte Catherine
Santa Katalina, Sainte Catherine
Santa Katalina, Sainte Catherine
Partager cet article
Repost0
10 novembre 2022 4 10 /11 /novembre /2022 09:08
Isabelle Autissier soutient Su aski.

Communiqué de presse.  du 09 11 2022

Tenir bon la barre.

Dès sa création, Su aski a réfléchi en ces termes: «De la montagne à l’océan».

L’érosion accélérée produite par les déboisements et les feux pastoraux entraîne la terre arable vers les ruisseaux puis vers les nives (ou les gaves) et enfin l’océan. Non seulement cette érosion dénude nos sols et les conduit petit à petit vers l’état de désert stérile, mais la terre emportée par les pluies est souvent chargée de plomb, d’intrants chimiques, de désinfectants des bâtiments agricoles ainsi que de résidus de traitements vétérinaires. Nous n’en prendrons comme exemple que la disparition quasi-totale d’insectes comme les bousiers ou les papillons coprophages. Notre terre nourricière emporte avec elle cette pollution vers cet océan dont nous avons tous besoin (y compris pour notre respiration), quel que soit le lieu où nous habitons, et qui est déjà bien en souffrance.

Sur notre planète, tout est relié. Le moindre de nos gestes peut influer en bien ou en mal sur le reste du monde vivant. Le dérèglement climatique annoncé depuis 5O ans est bien là et ne fera qu’empirer avec son cortège de catastrophes pouvant aboutir à terme à la disparition de l’espèce humaine.

Nous ne pourrons pas, quels que soient nos efforts, perdre les degrés que nous avons gagnés mais si nous nous y mettons tous, sans pointer du doigt qui que ce soit ni quelque profession que ce soit, nous pouvons espérer contenir quelque peu cette montée en tempéature.

Pour notre survie, nous sommes condamnés (es) à la conscience et à la solidarité locales et planétaires.

C’est dans cet esprit que récemment, la célèbre navigatrice Isabelle Autissier nous a fait le grand honneur de nous faire part de son soutien. Or, le combat de Su aski est souvent mal compris, certains s’étant mis en tête que nous menions une guerre sans merci contre les paysans, alors qu’il n’en est rien, bien au contraire. C’est donc un combat où, à l’instar d’Isabelle Autissier, que nous remercions de sa confiance, nous allons devoir tenir bon la barre.

 

Prensagaria

Lemari lotu eta atxiki

Sortu zenetik« menditik itsasora » gai hau, izan du Su askik gogoeta ardatz. Suek eta oihangabetzeak ekarri lurzoruaren higadura zaluegiak darama alorlurra uhaitzetara ,uhaitzetatik ibaietara, ibaietatik itsasora. Higadura honi gure lurzorua husteaz eta emeki basamortu agor bilakatzeaz gain gehitzen zaio maiz euriek eraman lurra, berunez, osagai kimikoz, aberetegien desinfektagarriz eta albaitaritza tratamendu hondakinez betea dagoela.Adibide-eredua daukagu gorotzjale insektuen deagertzea. Denentzat behar-beharrezkoa (hatsa hartzeko baizik ez bada) dugun itsasora darama kutsadura hau edonongoak izanagatik, hau gabe jada aski kaltetua baitago ingurunea.

Dena elkarlotua dago gure planetan.Bizidunen munduari doakionez, gure denmendreeneko ekintzak eragin dezake onenera bezala txarrenera . Duela 50 urte iragarria zen aldaera klimatikoa hor dago orain eta areagotuz joanen da dakartzan hondamendiekin giza espeziea desagertzerainokoan.

Gure ahalegin guziekin ere ezin galduak izanen dira irabazi graduak baina denen indarra bilduz inori ezer egotzi gabe halaber edozein lanbideentzat, uste dugu bederen beroketa horren hein berean atxikitzea.

Duela guti,hau dena gogoan, Isabelle Autissier itsasturi famatuak ohoratu gaitu bere sustengua emanez. Alta Su askiren gudua usu gaizki ulertua,da, zenbaitzuk uste baitute abelzainen aurkako gerlan sartuak garela, hori ez delarik hala, alderantziz bai. Gudu hau izanen da,emaiten digun konfiantzaz eskertzen dugun Isabelle Autissierenaren gisakoa, ahalegin guziaz lemari lotzea eta atxikitzea.

 

 


 

Partager cet article
Repost0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.