Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2017 7 30 /04 /avril /2017 09:00
Gynécée ---

Gynécée ---

Une inédite de Gilles. Montage réalisé à partir d'un enregistrement sur une k7 retrouvée récemment. Année approximative: 1989

D'autres chansons inédites sur la chaîne Hontz xuria ""L'aquarium", "Encore un hiver", "Mary so long" "On rêve""No lézard" "L'omelette"

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Gilles Marchal
commenter cet article
26 avril 2017 3 26 /04 /avril /2017 16:53
Le feu au lac, c'est pour quand?

Début avril, je suis allée marcher dans la montagnette, tout près de chez moi.

Je suis rentrée avec des habits noirs jusqu'aux genoux malgré les gros efforts faits pour éviter les endroits qui n'avaient pas été atteints par des feux pastoraux. Mission impossible, tout était brûlé, partout.

J'ai rapporté quelques photos, sinistres. Plus d'arbres, si ce ne sont quelques moignons brûlés et brûlés de nouveau chaque année, le sol dénudé encore un mois, voire deux pour certains endroits après le passage du feu (heureusement qu'il pleut beaucoup moins cette année!). Les premières plantes à montrer le bout de leur nez, courageusement : les ronces. Bizarre, ce sont surtout elles que ces feux guerriers  sont censés faire disparaître. Cherchez l'erreur.

Les seuls endroits où j'ai trouvé encore un petit peu de vie, quelques arbres, deux ou trois arbustes, quelques fleurs de printemps : les ruines d'une vieille borde d'où j'ai levé deux perdrix à qui j'ai rendu leur abri en me sauvant bien vite, et une bande d'environ 1 mètre-1 mètre 50, le long de quelques talwegs où s'écoulent un mince filet d'eau, quelque source.

La prière que j'ai prononcée de retour à la maison : que jamais, mais vraiment jamais, personne ne trouve le moyen de mettre le feu à l'eau!

Je vous donne de nouveau l'adresse courriel pour contacter le collectif Halte aux feux : suaski@laposte.net

Le feu au lac, c'est pour quand?
Le feu au lac, c'est pour quand?
Le feu au lac, c'est pour quand?
Le feu au lac, c'est pour quand?
Le feu au lac, c'est pour quand?
Le feu au lac, c'est pour quand?
Le feu au lac, c'est pour quand?
Le feu au lac, c'est pour quand?
Le feu au lac, c'est pour quand?
Le feu au lac, c'est pour quand?
Le feu au lac, c'est pour quand?

Ci-dessus: surtout, ne pas oublier de brûler aussi les clôtures ---

Le feu au lac, c'est pour quand?

Ces arbres qui veulent vivre, quand-même, quelle prétention, hein?

 

Le feu au lac, c'est pour quand?

Ces feux de malheur, on nous dit qu'ils ont toujours existé. Nous, nous répondons que peut-être mais que ce n'est pas forcément une bonne raison. Et surtout que cela ne fait que quelques décennies qu'ils sont pratiqués à cette échelle et à cette fréquence. Cet instrument de fenaison, photographié près des Bordes d'Harriague, est là pour nous rappeler un temps pas si lointain où l'on faisait les foins en basse et moyenne montagne et où les incendiaires n'auraient pas été bien accueillis.

Le feu au lac, c'est pour quand?

Ci-dessus, petit oasis d'espoir. Il semblerait que quelqu'un, ici, se soit rendu compte que, comme nos ancêtres le savaient, eux, les animaux d'élevage ont parfois besoin d'ombre. Et autour de ce corral de maintien et de traite, voici la joie de voir pousser quelques arbres, manifestement plantés de main d'homme ( ou de femme, d'ailleurs). Souriez si vous voulez, mais j'y suis allée de ma petite larme.

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Ecobuages,mendiko suak
commenter cet article
22 avril 2017 6 22 /04 /avril /2017 17:24

La première fois que je l’ai entendu, je n’avais pas encore 13 ans. C’était en 1969, il chantait « Comme un étranger dans la ville ». Je n’avais pas retenu son nom.
Et puis, en juin et en juillet 1970, deux chansons sont au hit-parade… « Buddy River » et « L’étoile filante ». Deux chansons de cow boy chantées d’une voix très grave, très chaude, superbe !
Je n’étais fan de personne, je rigolais même en voyant à la télé ces filles qui hurlaient devant Claude François. Ou Johnny, ou même les Beatles. Je les aimais bien, mais de là à crier ou à m’évanouir…
Mais lui… alors là… toutes mes économies sont passées dans l’achat des disques que j’ai pu trouver. Je m’étonnais que si peu de monde le connaisse. J’en étais vexée, je ne comprenais pas. Pour moi il avait un talent fou, bien plus de talent que ces vedettes adulées par les filles !
A l’époque, j’étais une ado complexée, rigolote et souris de bibliothèque, j’avais toujours un livre dans les mains. Je passais aussi des heures à jouer au basket, toute seule, parce que je pensais que ça me ferait grandir… manque de chance, je mesure toujours 1m53…
Plein plein plein d’années ont passé…
J’ai rencontré l’homme de ma vie, j’ai mis au monde les deux plus merveilleux garçons que la terre ait connus….
En 2004, quand même, je me suis demandé ce qu’il était devenu. J’ai lancé un appel dans des forums, en espérant qu’on me répondrait.
Quelqu’un m’a répondu. Il m’a dit qu’il le connaissait bien, qu’il l’avait lancé dans les années 70. J’ai su et compris par la suite qu’il l’avait surtout bien exploité, mais bon…. Là n’est pas le sujet.
Il ne savait pas s’il était vivant… Ça ne m’avançait vraiment pas…
Finalement, à force de chercher, je l’ai trouvé, je lui ai envoyé un mail et il m’a répondu…
Je n’en revenais pas ! on a correspondu, j’ai fait un site, j’ai transformé ses chansons sur les disques en MP3… Ce sont ces chansons, que j’ai transformées, ces photos, que j’ai patiemment scannées, qui circulent aujourd’hui sur le net…
C’est devenu un ami. Très cher. Et puis, lorsque je n’ai plus été une sœur pour personne, il est devenu mon frère. Mon seul frère. Mon grand frère…
Son livre : « Finalement c’est rigolo l’histoire », c’est à travers le site qu’il l’a écrit. Je l’ai lu bien avant qu’il soit imprimé… et le suivant également « Bourreaux de travail ».
Nous n’étions pas d’accord sur tout. Nous avons eu des prises de bec mémorables. J’avais toujours peur que ces disputes ne cassent notre amitié… J’avais déjà connu ça. Mais non. Il m’a montré qu’on pouvait s’engueuler, s’envoyer des noms d’oiseau par mail ou par tel, et ça ne l’empêchait pas de me téléphoner le lendemain « Alors quoi ! tu boudes !!! »
J’ai compris qu’avec un frère, ou une sœur, on ne se dispute pas à mort…. On peut se dire des choses, s’écrire des choses, sans que ça porte à conséquence… Pas toujours hélas.
Peut-être parce qu’il n’avait que des frères, il me considérait vraiment comme sa petite sœur…
Il y a quatre ans qu’il est parti. Ma vie n’a pas changé, j’ai toujours le plus génial des maris, les plus merveilleux fils, et j’ai gagné en plus deux belles-filles adorables. Mais il me manque … Il me manquera toujours.
J’ai perdu mon frère, mais en le perdant, j’ai trouvé Jenofa. C’est elle qui continue à le faire vivre, et grâce à elle, je ne l’oublierai jamais…

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Gilles Marchal
commenter cet article
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 09:49

Une contribution de Daniel Labeyrie

 

à Michel DEGUY et Rodolphe BURGER

 

 

Tu ne tueras pas...

Tu ne largueras pas de bombes

Sur les civils de Syrie, d'Irak, du Yémen

Et de beaucoup d'autres pays

Sur les hommes armés et sans armes

Tu ne vendras pas d'armes à sous-munition

Ni aucune arme à un quelconque pays

Tu ne poseras pas de mines

Ni dans les champs, ni sur les chemins

Ni le long des frontières terrestres

Tu ne tueras pas les pèlerins priant

Sur les mausolées des saints soufis

Tu cesseras d'envoyer des drones

Bombarder les villages au bout du monde

Tu ne laisseras pas sombrer

Les fragiles esquifs dérivant sur les mers

 

Tu ne tueras pas...

Le chevreuil titubant dans la prairie

Le renard échappé d'un fourré au lever du jour

Le ramier posé au faîte d'un robinier

L'ortolan chantant dans la pinède

Le chat errant dans les rues de la ville

Tu ne couperas pas le platane centenaire

Tu laisseras le petit bois aux elfes

Et aux promeneurs du dimanche

Tu ne brûleras pas l'herbe verte des prairies

Tu cesseras d'empoisonner les champs et les rivières

Tu respecteras notre Mère la Terre

Tu laisseras les enfants chanter

Sur les chemins de l'école

Tu laisseras s'envoler les vers des poètes

Sur les ailes de nos rêves

 

Tu ne tueras pas... Tu ne tueras pas...

 

 

Daniel LABEYRIE

Repost 0
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 09:07

Envoyé par Daniel Labeyrie

 

 

Tu ne tueras pas

Ni tes camarades, ni tes profs

Ni tes voisins

Tu ne tueras pas

Ni à Srebrenica ni à Tel-Aviv ni à Jenine

Ni à Alep ni à Atlanta

Tu ne tueras pas

Parce que Dieu t'attend en buvant sous la treille

Tu ne tueras pas

Ni pour la loi ni pour l'État

C'est le premier et le dernier

Commandement

Tu ne tueras point

Veut dire tu ne tueras c'est tout

Rien ni personne

Un point c'est tout

Tu ne tueras pas pour le tiroir-caisse de la boulangère

Tu ne tueras pas pour l'adrénaline ou pour le flash

Tu ne tueras pas

Pour le compte d'un souteneur caché sous les tropiques

Tu ne tueras pour te venger

Tu ne tueras pas pour jouir ni pour mourir

C'est le premier et le dernier

Et c'est le seul commandement

Tu ne tueras point veut dire

Tu ne tueras pas c'est tout

Rien ni personne

Un point c'est tout

 

 

 

Michel DEGUY – Rodolphe BURGER

Repost 0
11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 18:22

Je sais que je vous en ai déjà parlé mais peu de temps avant son départ, il disait "Les oiseaux sont de retour, la montagne t'attend". Aujourd'hui, je suis allée vérifier qu'elle m'attendait bien.

Et, là, tout se suite, je vous livre ces quelques mots d'Yves Paccalet "J'ignore si ma vie a un sens mais ma marche a un but : mettre un pied devant l'autre et recommencer jusqu'à ce que joie s'ensuive".

Il disait aussi "Personne ne m'a jamais aimé comme ça". Et j'ai dans l'idée qu'il n'avait sans doute pas tort.

Merci à lui dont le souvenir, pour ne pas dire la présence, me lance ainsi depuis plusieurs années et à dates régulières, sur les sentiers que lui comme moi choisissons pas trop battus.

Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Marché n'est pas joué. Marcher n'est pas jouer.
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans G't'M
commenter cet article
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 08:28
Gilles Marchal, il y aura quatre ans demain.

Là où tu es, as-tu trouvé réponse aux questions posées dans cette chanson, Gilles?

 

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Gilles Marchal In memoriam
commenter cet article
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 16:15
Les taureaux ( et leurs amis) s'invitent à Cannes.

Faites passer le message!

Repost 0
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 17:37

Herria astekarian 2017ko martxoaren 23a

Mendiko suak? Ez, eskerrik asko!
Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Ecobuages,mendiko suak
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 10:27

Bientôt l'omelette pascale---

 

L'omelette

Montage réalisé à partir d'un enregistrement sur une k7 retrouvée récemment. Année approximative: 1989 D'autres chansons inédites sur la chaîne Hontz xuria ""L'aquarium", "Encore un hiver", "Mary so long" "On rêve" "No lézard"

Repost 0
Published by Jeno l'écolo - dans Gilles Marchal
commenter cet article

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.