Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 20:14
Ne soyez pas complice! N'achetez plus!

Ne soyez pas complice! N'achetez plus!

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 15:58
Zara à Kukuxka.

Avec Peio Serbielle, soirée de présentation de l'album et du projet Zara

Librairie Kukuxka

3 rue de la Citadelle

64220 Donibane Garazi (Saint-Jean-Pied-de Port).

Le vendredi 12 décembre à 18 heures.

Nouvel album (sortie automne 2014) de Peio Serbielle avec une ligne fixée sur l'horizon de l'axe Atlantique Pays Basque - Bretagne - Ecosse...

L'écrivain américain, Jack Kerouac, "Clochard Céleste", se souviendra longtemps des recommandations de son père : "N'oublie jamais que tu es breton !".

Comme si être de quelque part conférait aussi l'assurance d'habiter le Monde.

"Si tu veux être Universel, parle-moi de ton Peuple !", répondait en écho Antonio Machado.

Comme si pour habiter le Monde, il fallait absolument revendiquer l'appartenance à une Terre, à un Pays, à une Nation.

Aujourd'hui, nous ouvrons avec ZARA ("Tu Es"), le deuxième chapitre de notre trilogie au Monde Celte.

Parce que nous sommes convaincus qu'en parlant des autres, nous parlons aussi un peu de nous-mêmes.

Parce que nous sommes convaincus qu'en parlant avec les autres, nous grandissons également avec eux, et partant, nous sommes un peu moins seuls dans la compréhension du Monde.

Aujourd'hui, la Bretagne et l'Ecosse sont les invités d'honneur de ce nouvel opus, grâce à la collaboration exceptionnelle de merveilleux artistes tels que Gilles SERVAT et Karen MATHESON.

Et parce qu'aujourd'hui, c'est déjà DEMAIN, nous avons également fait la part belle à des enfants et des jeunes dans cet album.

Nous remercions les élèves du Collège DIWAN de Vannes et de l'Ikastola ZURRIOLA de Saint-Sébastien, ainsi que les jeunes danseurs de la Compagnie Les MUTINS de Grenoble.

Nous ne pouvons terminer ce propos sans un remerciement tout particulier à Patrick BEBEY, à qui nous avons confié la Direction artistique de ce projet, à son assistant, Daniel DIAZ, et à tous les musiciens que nous avons conviés à ce formidable voyage vers l'Ailleurs.

Peio Serbielle

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 14:56
Théodore MONOD

Une contribution de Daniel Labeyrie

 

Une bible, un cœur d'homme

Un petit gobelet d'aluminium

Alain SOUCHON

 

 

 

Explorateur des contrées arides, insoumis, prince des sables, fou du désert, mystique solaire, pèlerin de l'humanisme, seigneur des animaux, chrétien des chemins de traverse, chercheur éclectique, piéton émerveillé, écologiste sans drapeau, vous fûtes tout cela et bien plus encore.

 

Monsieur MONOD vous avez traversé de bout en bout un siècle de bruit et de fureur avec des pas d'oiseau sur les sables mouvants d'un monde qui n'en finit pas de crouler sous les coups de boutoir des humains sans conscience.

Vous avez marché... marché... marché... tenace, courageux suivant le sillage sablonneux des immensités désolées du Sahara. Les sens en éveil, votre humble silhouette peu à peu voûtée par le poids inexorable des ans vous avez cheminé... cheminé...

 

Vous l'honnête homme, vous saviez la fragilité éphémère de l'animal humain, vague et dérisoire poussière d'étoile perdue dans un coin de galaxie.

Toujours émerveillé, votre regard se posait sur le moindre fragment de roche, sur l'infime vestige d'une espèce inconnue. Vous avez tout noté sur votre calepin laminé par les nuits glaciales et les jours brûlants d'un désert revêche mais respecté.

 

La Bible ouverte sur les Béatitudes étalait vos espérances de l'homme fraternel dont vous attendiez l'avènement avec une patience infinie.

Cette météorite qui prenait plaisir à ne jamais vouloir se montrer n'était pour vous qu'une inaccessible étoile chevillée à vos rêves.

 

Hiroshima fut une écharde jamais guérie dans votre conscience éclairée mais jamais vous n'avez baissé pavillon .

La mort des oiseaux, les taureaux vaincus sous les « Olé », les enfants perdus, les sans-logis, les oiseaux déchirés par la mitraille vous les avez défendus avec dignité.

Monsieur MONOD, vous fûtes un petit brin d'étoile dans un ciel plombé, petit fétu d'espérance dans un siècle habillé de noir.

 

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 16:00
Photo Bizi.

Photo Bizi.

La publicité, c'est un peu l'escroquerie du siècle. Elle a réussi à faire croire qu'elle constituait une source d'argent et d'emplois infinie, qui ne coûterait rien mais rapporterait gros. En France, les entreprises consacrent 30 milliards d'euros par an en dépenses de communication, autant que le budget de la Défense en 2015. Mais qui paye ? Le consommateur bien sûr.

Chaque année, nous dépensons toutes et tous 500 euros pour financer le gavage de nos boites aux lettres, la saturation de notre espace public, la pollution de nos paysages, l’utilisation de notre “temps de cerveau disponible“.

Au lieu d'aller dans les poches des vendeurs de pub, une partie de cet argent serait bien mieux dans le portefeuille des ménages ou dans les caisses publiques. Une désintoxication est nécessaire. Nous devons remettre la pub à sa place, en réduisant considérablement son emprise. Cela aurait en outre le mérite de permettre une réappropriation de l'espace public pour la création artistique ou l'expression citoyenne. N'ayons pas peur de laisser la parole et le pinceau aux citoyennes et citoyens !

Une ville en France a déjà franchi le pas. A Grenoble, les arbres et l'expression libre reprendront leur droit et la publicité sera remise à sa place. Une décision qui répond au besoin de respiration exprimé par de plus en plus d'habitants, étouffés par les sollicitations commerciales et l'appel incessant à la consommation. Se sentir bien dans sa ville vaut bien mieux qu'un profit artificiel. Espérons que cette initiative fera des petits.
 



Emmanuelle Cosse
Secrétaire nationale d’EELV

Partager cet article
Repost0
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 18:01
Parce que Noël approche
Parce que Noël approche
Parce que Noël approche
Partager cet article
Repost0
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 10:24
Garou (pas l'chanteur!).

Une contribution d'Hervé Thiellement.

 

En ces temps de tueries autorisées (pour ne pas dire plus) par une sinistre de l'écologie ainsi que  de forfanteries barbares dont s'enorgueillissent les hordes des industriels de l'agriculture, pollueurs, tortionnaires d'animaux,  enlaidisseurs de paysages, déboiseurs, assécheurs, en un mot "nuisibles"---, un texte retrouvé qui garde son actualité.

Et un conseil : prenez le temps de regarder  la vidéo!

 

Garou (Henri Dromadaire, août 2000)

 

Problème dans les alpages, le loup est revenu

Et ce de son plein gré, pas grâce à je ne sais

Quel groupe d'écolos, d'ONG ou bien même

Quel parti tradition un peu vert sur les bords.

Et bien ça fout l'bordel, la panique et l'angoisse.

Non mais.. Rendez-vous compte ! Voilà le prédateur

Le comble du vilain, le Diable mangeur d'homme !

D' homme il n'en a mangé depuis des décennies,

Passons, c'est d'évidence, mais une grasse brebis…

Là-haut dans la montagne, comme de Seguin la chèvre

Il faut pas déconner, c'est correct à bouffer !

Et comme sur un plateau c'est servi avec choix

Quelques centaines de têtes avec même pas un chien

Pour garder le troupeau. Les bergers aujourd'hui

Ne vont pas s'emmerder sans pépés sans télé

Alors les moutons, ils se gardent bien tous seuls

Et le loup il emmerde ! Quoique les subventions…

Et un mouton mourru pour cause de morsure

Çà rapporte plus gros que tous les p'tits agneaux

Tombés dans les ravins ou d'une maladie.

 

Mais quand même ! Le loup ! Nom de Dieu ! Où on va ?

Où il est le progrès si ça existe encore

Des bêtes malfaisantes ? (vous m'direz : les moustiques…)

Bref faisons-le court, encore une avanie

De mémé Tradition et sa pov' connerie

De cousine et aïeule la Sœur Mythologie

Qui nous ont fatigués, et tous nos ascendants,

Avec ce chien sauvage pas plus méchant qu'un autre

Quoiqu'un peu plus malin à bien y regarder

Que Médor ou Milou ses cousins privoisés

(Oui bon c'est pas français, et alors ? on s'en fout!

Ca rime pas souvent que au moins ça xandrine !)

Alors comme d'habitude je me dis que bientôt

Et pourquoi pas tout d'suite? se posera la question :

Qu'est-ce qu'on en a à foutre du loup des Aravis ?

 

Et bien je vais vous l'dire, puisque vous insistez

Le loup me pose question car quand la lune est pleine

Je sens monter en moi du tréfonds de mon être

De mon cerveau ancien, de mes gènes peut-être

Des sensations étranges, des drôles de positions

Des attitudes bestiales, bien connues des ancêtres

Qui avaient de longtemps déjà diagnostiqué

Qu'il est parmi les hommes, et c'est pas de leur faute !

Des gars particuliers aptes à se transformer

Et à se retrouver la nuit quand il fait lune

D'une espèce différente

Et c'est le loup-garou

Celui-là par contre n'est pas comme l'animal

Dont il prend l'apparence

Celui-là est méchant, au moins sous vos critères

Et pourrait bien manger, mais après seulement,

Telle belle bergère, telle jolie Manon

Et du coup le bon peuple, bon et con à la fois

Dira que c'est le loup et qu'il faut le tuer

D'où ce trop long discours qui peine à en finir

Le loup-garou honnête, faute d'être fier de l'être,

Se doit, à tout le moins, de défendre le loup.

 

 

Henry Werewolf Ledrom

Gempf, lunaout 2000

Très belle vidéo qui explique comment la réintroduction des loups dans le parc de Yellowstone a modifié complètement l'éco-système et rétabli un cercle naturel vertueux.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 09:00
Sainte Catherine mais pas que---

C'est aujourd'hui la Sainte Catherine, certes. J'aime ce jour car j'entends dire depuis toujours le plus propice de l'année à la plantation des arbres, à la confection de boutures, de marcottes. Bref,  un jour en forme d'espoir d'arbre.

Et c'est aussi le jour anniversaire de la naissance de ma fille.

Merci encore à Bernard pour cette vidéo surprise.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 08:00

Parce que c'est aujourd'hui la Sainte Catherine où l'on dit que tout bois prend racine.

Et parce que chaque jour l'arbre est notre frère.

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 10:03
Une hulotte près de la maison. Photo Laurence Goyeneche.

Une hulotte près de la maison. Photo Laurence Goyeneche.

Une contribution de Daniel Labeyrie

 

Écoutez le matin le chant de la hulotte

Dans les primes lueurs de l'aube palote

Elle hulule à peine deux ou trois notes

Ne croyez pas pour autant qu'elle sanglote

Sous son costume de plumes elle grelotte

Quand l'hiver affûte flocons ou frimas

Elle tremble sur la branche de l'acacia

Lorgnant le passage de souris et de rats

Présageant un riche et savoureux repas

S'il pleut chaussez votre paire de bottes

S'il neige revêtez votre vieille redingote

Dans l'ultime lueur d'une journée palote

Voici un concerto en deux ou trois notes

Écoutez le soir le chant de la hulotte

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 11:31
Marianne, Michel, papa, maman et le monde qui tourne à l'envers.

Où l'on parle d'une naissance et des inquiétudes qui y sont inhérentes. Où l'on évoque Monsieur Michel Debré, nataliste et militariste.

Et où, en définitive, il est surtout question d'amour.

Partager cet article
Repost0

Présentation.agerpen

  • : Le blog de Jeno l'écolo Jenofanimalhumaniste
  • : Le blog de Jenofa, citoyenne du monde enracinée en Pays Basque, petite fourmi de l'écologie.Jenofa, ekologiaren xinaurri ttipi bat.
  • Contact

Rechercher Sekatu.